Logo_+_texte_(2)_ESAVL-ARBAL-1100

BD • DESSIN  GRAVURE ILLUSTRATION PEINTURE PUBLICITÉ SCÉNOGRAPHIE SCULPTURE VIDÉOGRAPHIE

L’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie Royale des Beaux-Arts de Liège est un institut d’enseignement supérieur en Arts plastiques, visuels et de l’espace. L’école propose neuf disciplines, en deux cycles de formation, Bachelier et Master (sauf l’Option en Dessin, uniquement le Master). À chaque Bachelier correspondant son Master. Chaque Master se décline en trois finalités : Spécialisé, Didactique et Approfondi. L‘ÉSAVL-ARBAL propose aussi l’Agrégation.
À quelques minutes du centre de Liège, de taille moyenne, dispensée par des artistes-enseignants, ancrée dans son environnement artistique et culturel, l’ÉSAVL-ARBAL est une des plus anciennes écoles en matière d’enseignement artistique en Belgique.

« Académie Royale des Beaux-Arts de la Ville de Liège »,

un nom pour trois écoles

L’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège,
c’est d’abord le nom d’un établissement
qui accueille trois écoles.

L’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège,
c’est aussi le nom de ces trois écoles :
l’Académie Royale des Beaux-arts de Liège
Enseignement secondaire artistique à horaire réduit,
l’Académie Royale des Beaux-arts de Liège
– Centre d’enseignement secondaire Léonard Defrance, 
et
l’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie
Royale des Beaux-Arts de Liège (ÉSAVL-ARBAL).

Trois écoles donc, qui s’associent
régulièrement pour organiser
expositions, conférences, séminaires,
Journées Portes Ouvertes…,
sous la bannière commune
d’Académie Royale des Beaux-Arts
de la Ville de Liège.

AFFICHE-2015-A3-BR-D3-500

Rendez-vous en septembre…

L’ÉSAVL-ARBAL,
sa direction, son personnel pédagogique, administratif et technique,
souhaitent d’artistiques vacances d’été, et donnent rendez-vous,
à ses étudiants, à ses futurs étudiants,
au public de ses manifestations, et à ses multiples partenaires,
aux manifestations de rentrée académique 2016-17.

Groupe-2016-03-1085(60)

Une partie des étudiants et des membres du personnel de l’ESAVL-ARBAL, mai 2016 © ÉSAVL-ARBAL

19.49.42

Six grands changements pour septembre 2016

à l’ÉSAVL-ARBAL


Pour l’année académique 2016-17, six grands changements pour l’ÉSAVL-ARBAL, qui renforceront la qualité de la formation :

• 1. Généralisation du Décret Paysage (2013) à toute l’ÉSAVL-ARBAL
Jusqu’à présent, seul le Bachelier était passé en Décret Paysage (2013). Dès septembre 2016, le Master, et ces deux années, passera lui aussi en Décret Paysage (2016). Ainsi, toute la formation de l’ÉSAVL-ARBAL fonctionnerait en Décret Paysage (2013), améliorant encore la cohérence, la flexibilité de l’étudiant, et la qualité d’ensemble de la formation.

• 2. Démarrage des Masters en finalité dès la 1re année
Dès septembre 2016, les Masters à finalité démarreront dès la 1re année (ou Bloc 1) du Master, et non seulement en 2e année (ou Bloc 2). Les étudiants pourront choisir dès l’inscription en Master leur finalité : Spécialisé, Didactique ou Approfondi.

• 3. Création d’une nouvelle option : l’Option en Dessin
À partir de septembre 2016, une nouvelle option, l’Option de Dessin, apparaîtra. En effet, jadis, l’ÉSAVL-ARBAL comptait huit Options : Bande dessinée, Gravure, Illustration, Peinture, Publicité, Scénographie, Sculpture et Vidéographie. Grâce à la création d’une Option en Dessin, l’étudiant pourra choisir à présent parmi neuf Options. À ce jour, cette nouvelle Option ne comporte pas de Bacheliers, mais uniquement le Master. Cette création répondait à un manque puisqu’il n’en existait pas en région liégeoise.

• 4. Création d’un partenariat avec La Cambre
Liée au précédent changement, l’Option en Dessin s’organisera avec la collaboration de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre (Bruxelles). Pour l’ÉSAVL-ARBAL, un premier partenariat inter-école, totalement inédit à Liège, et qui en annonce d’autres, impliquant d’autres Options de l’ÉSAVL-ARBAL. Ce premier partenariat permettra ainsi à un étudiant de l’ÉSAVL-ARBAL de suivre à Liège et à La Cambre des cours et des workshops propres aux deux institutions.

• 5. Renforcement de l flexibilité, pour l’étudiant en Master Spécialisé
Le Décret Paysage l’y invitait, l’ÉSAVL-ARBAL n’a pas attendu : ouvrir à plus de choix de cours et de flexibilité pour l’étudiant. Ainsi, les étudiants de Master Spécialisé pourront accéder au cours du soutien à l’Option à choix dès la 1re année, sans perdre ce choix en 2e année. En outre, l’étudiant pourra choisir en 2e année, un cours à choix différents de la 1re année.

• 6. Augmentation du nombre d’écoles Erasmus+
L’ÉSAVL-ARBAL a œuvré pour élargir son offre d’écoles accueillant ses étudiants en Erasmus+. Ainsi, l’étudiant pourra choisir, non plus parmi 23 écoles, mais 29. Six écoles nouvelles donc. Plus d’informations sur la nouvelle page Actualité Erasmus+ mise en place par la coordination Erasmus+.


Nouveau Master à l’ÉSAVL-ARBAL : le Master en Dessin,

avec la collaboration de La Cambre


À par­tir de sep­tem­bre 2016, un nou­veau Mas­ter se met­tra en place à l’ÉSAVL-ARBAL : le Mas­ter en Dessin. Est ainsi créée une nou­velle option, l’Option en Dessin, la neu­vième à l’ÉSAVL-ARBAL. Cette neuvième Option sera organisée avec l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre (Bruxelles), et plus particulièrement, son Option de Dessin. Au pro­gramme de cette collaboration, sémi­naires, work­shops, cours… en com­mun ou non, se tenant à La Cambre et à l’ÉSAVL-ARBAL.

Présen­ta­tion du nou­veau Mas­ter en Dessin de l’Option en Dessin

« Depuis l’origine d’une pre­mière trace qui fait signe, jusqu’aux fig­ures de la représen­ta­tion les plus accom­plies, le dessin déploie le champ d’une image dans laque­lle les mar­ques du tra­vail n’auraient pas dis­paru. Le dessin n’efface pas ses traces ? En con­tre­point de la vis­i­bil­ité qu’un dessin nous mon­tre, c’est ainsi l’espace d’une lis­i­bil­ité qui s’y ouvre : la lis­i­bil­ité des événe­ments suc­ces­sifs que con­stitue l’enchaînement des tracés qui mènent vers tel résul­tat fini.

Forme finie que le tracé qui mène jusqu’à elle con­tin­uerait à tra­vailler infin­i­ment ? L’espace de cette ques­tion, c’est avec le min­i­mum d’un crayon et d’une feuille de papier, voire, s’il ne reste vrai­ment plus rien, d’une pierre ou d’un morceau de bois brûlé qu’on frot­terait sur un mur, qu’il s’ouvre. Le dessin, c’est ainsi aussi la ques­tion d’une pra­tique de l’art qui pour­rait se sat­is­faire de moyens pau­vres. La créa­tion artis­tique à portée de main ?

Ce min­i­mum néces­saire à pou­voir laisser trace, à pou­voir faire art mal­gré tout, ancrent depuis tou­jours – dans les con­textes poli­tiques répres­sifs, ou bien de crise, comme aujourd’hui – mais on pour­rait ajouter : dans les con­textes physiques rudes, tels que celui des grottes dans lesquelles s’enfonçaient les hommes préhis­toriques – la pra­tique du dessin du côté d’une affir­ma­tion de lib­erté. Est-ce là, l’une des raisons du suc­cès du dessin aujourd’hui ? Foires et musées con­sacrés au dessin fleuris­sent.

La par­tic­u­lar­ité du dessin dans le champ de la pro­duc­tion de l’art actuel est peut-être aussi le para­doxe d’une dis­ci­pline recon­nue pour elle-même, en même temps qu’elle paraît con­cerner toutes les autres. Marge, donc, le dessin, autour de laque­lle s’ouvre le champ d’une inter­dis­ci­pli­nar­ité essen­tielle.

Pra­tique artis­tique peut-être la plus intime, là où elle serait par­ente de la danse, de la per­for­mance et du work in progress, le dessin, touche, au-delà de l’image, à l’autre extrémité, comme des­sein ou comme con­cept, au signe, au story board, au design, à l’architecture, voire à la pro­duc­tion indus­trielle.

Pra­tique intime­ment poli­tique de par l’indépendance de ses moyens, qu’elle affiche face aux injonc­tions de la société de con­som­ma­tion, le dessin est ainsi aussi le champ d’une pen­sée cri­tique.

Quel que soit le choix pour un Mas­ter, spé­cial­isé, didac­tique ou appro­fondi, nous don­nons ce champ de réflex­ion comme cadre à nos étu­di­ants pour le développe­ment de leur sin­gu­lar­ité artis­tique dans le dessin et à par­tir du dessin en inter­dépen­dance aux cours et ate­liers pro­posés. »

Benoît Félix et Nico­las Koza­kis
Pro­fesseur en Dessin, ÉSAVL-ARBAL

En vue de pré­parer cette créa­tion de cette Option en Dessin, les deux insti­tu­tions, La Cambre et l’ÉSAVL-ARBAL ont co-organ­isées un work­shop en Dessin, à l’ÉSAVL-ARBAL, mi-jan­vier 2016. Plus d’informations à cette page.

Cette co-organ­i­sa­tion entre La Cam­bre et l’ÉSAVL-ARBAL, pre­mière en date, traduit la volonté de l’ÉSAVL-ARBAL de s’ouvrir aux collaborations entre Écoles Supérieures des Arts dans et hors de sa région. Le mou­ve­ment d’ouverture se pour­suivra puisque d’autres co-organ­i­sa­tions sont envis­agées, et ce, avec d’autres Écoles Supérieures des Arts que La Cam­bre.


Dates d’inscription, d’épreuves d’admission,

de rentrée académique, 2016-17


Inscription
du jeudi 18 août au jeudi 15 septembre 2016
de 10 h. à 15 h., Secrétariat étudiants

Épreuves d’admission
du lundi 5 au vendredi 16 septembre 2016
le jour exact est à définir lors de l’inscription

Journée d’accueil du Bloc 1 (1re année) Bachelier
mardi 13 septembre 2016
9 h., hall d’entrée

Rentrée académique pour tous les étudiants
mercredi 14 septembre 2016


Actualités

image-530(60

mardi 5 juillet 2016

Nicolas Kozakis, enseigant à l’ÉSAL-ARBAL,

participe à « Rien ne va plus ! »

À l’ÉSAVL-ARBAL, Nicolas Kozakis est professeur en Dessin à l’atelier du même nom, mais aussi professeur du cours de Dessin et moyens d’expression. Parallèlement à cette fonction professorale, il participe à de nombreuses expositions en tant qu’artiste. Ainsi, au travers d’une installation collective, regroupant plus de 60 artistes, participe-t’il à l’exposition Rien ne va plus ! de Jean d’Oultremont, au Musée d’Ixelles (Bruxelles), du 30 juin au 25 septembre 2016.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la manifestation sur le site de son organisateur, le Musée d’Ixelles

IMG_7247-530(60)

lundi 4 juillet 2016

Création du Prix Yellow Now. Perpétuons l’esprit

jaune

Il est de tradition lors d’une cérémonie de remise de diplômes de remettre aussi des prix. Le nombre de prix varie d’année en année, en fonction de la générosité des donateurs. Cette année, quatre prix au menu : Prix Léopold Donnay, Prix Pauline Jamart, Prix Horlait-Dapsens (de la Fondation Hoarlait-Dapsens), et un petit nouveau, le Prix Yellow Now.
En effet, pour la première fois, les éditions Yellow Now remettent un prix sous le nom Prix Yellow Now. Ce prix consiste en un panel de livres issues de leur maison d’édition, décerné à tout étudiant ayant obtenu son Master Approfondi, sans distinction donc. Par ce geste, les éditions souhaitent soutenir la démarche d’une construction réflexive chez l’étudiant.
Les éditions Yellow Now sont une des plus prestigieuses maisons d’édition en art contemporain, en arts plastiques et en cinéma, actives depuis plus d’une trente années, par ailleurs situées à Liège. Aux commandes, Guy Jungblut, ancien enseignant à l’ÉSAVL-ARBAL.

L’ÉSAVL-ARBAL remercie l’ensemble de ces donateurs pour leurs soutiens envers les jeunes diplômés d’art et plus généralement de  l’enseignement artistique.

IMG_7247-530(60)

vendredi 1 juillet 2016

Marie Zolamian, enseignante en Peinture à

l’ÉSAVL-ARBAL, expose à la Galerie Nadja

Vilenne

Marie Zolamian est assistante en Peinture, à l’atelier du même nom, au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Mais elle est aussi artiste plasticienne, entre autres en peinture. Ainsi, elle propose à la Galerie Nadja Vilenne (Liège), un ensemble de peintures récentes sous le titre de Memento.
Exposition accessible du 12 juin au 9 juillet 2016.

Plus d’informations :
- Site de la Galerie Nadja Vilenne

Image de gauche : Sans titre (Atavisme), Marie Zolamian, 2016

image_large-530(60)

jeudi 30 juin 2016

Exposition pour Christopher Bouts, étudiant en

3e Bachelier à l’ÉSAVL-ARBAL

Les artistes pho­to­graphes Willy Del Zoppo et André Leclercq ont invité Chris­to­pher Bouts à inté­grer leurs expo­si­tions, sous forme de projections de vidéo de création. Pourquoi Christopher, étudiant en 3e Bachelier à l’ÉSAVL-ARBAL, a-t-il été invité ?

« Christopher Bouts a été invité par les deux photographes, car ils apprécient sa personnalité artistique et ils savaient qu’il menait lui aussi une recherche dans le champ de la perte et de la disparition à travers des superpositions, des calques, des effacements.

Après un régendat en français et sciences religieuses, Christopher Bouts se tourne après vers des études de vidéographie à l’Académie des Beaux Arts de Liège. Il développe sa pratique dans l’installation, la monobande ainsi que dans les arts numériques tels que le mapping et le vjing.

Lors de sa deuxième année de Bachelier, il commence à réaliser une série appelée les “Full Empty Space”, lieux d’incertitudes, de mémoire défaillante, images rémanentes, absence de présence et présence d’abscence. La question de la mémoire y est prédominante avec une recherche sur la captation, composition et la tentative, vaine forcément, de fixer des souvenirs, des instants à jamais perdus. » (Grand Curtius Liège)

Une belle opportunité pour Christopher de partager son travail.
L’exposition se tient du 9 juin au 28 août 2016 au Grand Curtius (Liège).

Plus d’informations :
- Page de présentation de la manifestation sur le site du Grand Curtius

FLYronald-3-530(60)

mercredi 29 juin 2016

Une exposition personnelle pour Ronald

Dagonnier, à Toulon (France)

Enseignant à l’ÉSAVL-ARBAL, entre autres en tant que professeur en arts numériques / infographie, Ronald Dagonnier propose une exposition personnelle d’arts numériques à l’Axolotl Cabinet de curiosités contemporain. Intitulée Et que ce soit le règne enfin !, elle aura lieu du 12 juillet au 27 août 2016, à Toulon, en France.

Plus d’informations :
- Site de l’Axolotl Cabinet de curiosités contemporain

carton-wireweb-530(60)

mardi 28 juin 2016

Après le IN, voici le OUT, avec « WIRE Où ailleurs

/ OUT », toujours entre autres avec deux

enseignants de l’ÉSAVL-ARBAL : André Delalleau

 et Benoît Félix

Fruit d’un partenariat entre L’Orangerie, espace d’art contemporain (Bastogne) et le Cente wallon d’art contemporain La Châtaigneraie (Flémalle) et les Provinces de Liège et de Luxembourg, cette exposition WIRE Où ailleurs, regroupant plus d’une dizaine d’artistes, dont deux enseignants de l’ÉSAVL-ARBAL : André Delalleau, professeur de Peinture à l’atelier du même nom, et Benoît Félix, professeur en Dessin à l’atelier du même nom et en Dessin / dessin et moyens d’expression.
Ce sont les mêmes artistes présents pour les deux volets de cette exposition, dont le fil conducteur est la matière souple dans la création contemporaine. Le 1er volet, IN, portant sur de grands formats, est en cours à La Châtaigneraie, jusqu’au 10 juillet 2016.
Le 2e volet, OUT, proposant des pièces plus intimistes, démarrera à partir du 9 juillet, jusqu’au 14 août 2016 à l’Orangerie, espace d’art contemporain (Bastogne).

Plus d’informations :
- Page de présentation du volet OUT sur le site de L’Orangerie
- Page de présentation du volet IN sur le site de La Châtaigneraie
- Dépliant du volet IN

ERASMUS-2016-720

lundi 27 juin 2016

Six écoles de plus comme choix d’écoles

pouvant accueillir des étudiants Erasmus+

provenant de l’ÉSAVL-ARBAL

Afin de personnaliser au mieux sa formation, en proposant un choix le plus large possible, la coordination Erasmus+ a œuvré pour élargir l’offre d’écoles susceptibles d’accueillir un étudiant Erasmus+ de l’ÉSAVL-ARBAL.
Ainsi, pour la rentrée de septembre 2016, l’étudiant pourra choisir parmi six écoles de plus, proposant ainsi un choix de 29 écoles.
Les six nouvelles écoles sont l’École supérieure d’Art et Design de Valence-Grenoble, l’École supérieure d’Art de Pampelune, l’École supérieure d’Art dramatique de Séville, l’Université de Barcelone, l’Académie des Beaux-Arts de Reggio Calabria et l’Académie des Beaux-Arts de Rome.
Un choix de 29 écoles. Une palette très large donc, diversifiée, qui ne pourra que répondre aux attentes de l’étudiant, pour cette expérience unique de développement artistique professionnel et personnel qu’Erasmus+.

5814-AFFICHE-40X60-V13-TX(80)

lundi 27 juin 2016

Deux enseignants de l’ÉSAVL-ARBAL, Ronald

Dagonnier et Nicolas Kozakis, participent à « Art

 & Métaux »

Pour cette deuxième biennale d’art contemporain en sculptures monumentales, d’Arts & Métaux, parmi les 11 artistes sélectionnés, deux enseignants de l’ÉSAVL-ARBAL : Ronald Dagonnier, professeur en Arts numériques / infographie et chargé d’enseignement en Vidéographie, mais aussi Nicolas Kozakis, professeur de Dessin à l’atelier du même nom et de Dessin / dessin et moyens d’expression.
Organisé par le Service culture de la Province de Liège, l’Office provincial des Métiers d’Art en collaboration avec l’asbl Gestion du Château de Jehay, l’exposition se tient dans le spendide et agréable domaine du Château de Jehay, un cadre adapté à cette biennale totalement en plein air.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la Biennale d’Arts & Métaux sur le site de le la Province de Liège
- Page de présentation de l’édition 2016 de la Biennale d’Arts & Métaux sur le site de le la Province de Liège

13502739_289099528105474_1025426465510413820_o-800(60)

lundi 27 juin 2016

Un spectacle de marionnettes conçu et réalisé

par les étudiants de 3e Scénographie de

l’ÉSAVL-ARBAL

Les étudiants de 3e Bachelier de l’Option en Scénographie de l’ÉSAVL-ARBAL ont donné plusieurs représentations d’un spectacle de marionnettes lors des Journées Portes Ouvertes du 25 et 26 juin 2016, de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège.
Ce spectacle, intitulé La Maison de Bernarda Alba, ce sont les étudiants eux-mêmes qu’ils l’ont conçu, en adaptant la pièce de théâtre La Maison de Bernarda Alba, de F. G. Lorca au sein de leurs cours de Bachelier.

Affiche-WREKshop-530(60)

samedi 11 juin 2016

Ce mercredi 15 juin 2016, WREKshop animera

un worhsop à l’ÉSAVL-ARBAL, avec projection

d’un film « cinématogravé » en soirée à l’ULg

Dix étudiants des Options Bande dessinée et Illustration (Bachelier et Master), de l’ÉSAVL-ARBAL, seront une journée entière en workshop animé par les membres du collectif d’artistes WREKshop, à savoir Olivier Deprez, Miles O’Shea et Marine Penhouët (site). Présentation :

Il s’agit de faire de cet atelier une performance au sens artistique du terme.
WREK installe son camp précaire de fabrication d’images à la main. Miles propose même de dormir sur place ! Arnaud Rochard (à confirmer) et Marine Penhouët (qui réalise les fanzines de WREK) seront présents.
D’un point de vue concret, les participants à l’atelier pourront :
• soit participer à la création collective d’une copie gravée et imprimée de planche de comics,
• soit participer à partir de gravure sur bois à la création d’un gif animé inspiré par des photogrammes issus de films d’animation populaires (à définir) ou bien de films fantastiques (à définir).
Au fur et à mesure du temps passant, on accrochera les impressions dans le lieu à la façon WREK, c’est-à-dire avec cordes et pinces à linge.
WREK apporte le matériel artistique nécessaire : bois, papier, encre, presse, rouleau, gouges, cordes, pinces à linge. (WREKshop)

Ce workshop s’articulera ainsi sur le travail de gravure sur bois, et sur l’animation et autres techniques rudimentaires cinématographiques.
Ce 15 juin 2016, de 9 h à 17 h, à l’atelier de Gravure, à l’ÉSAVL-ARBAL. Ouverture possible à un public motivé (comme simple observateur).
Avec la participation de Pascal Leclercq, conférencier à l’atelier d’Illustration.

S’en suivra en soirée, à 20 h, la projection d’un film « cinématogravé », Après la mort, après la vie (Le testament du Docteur A), d’Adolpho Avril et Olivier Pedrez, à la Salle Lumière de l’Université de Liège. Projection organisée par l’ACME (Groupe de recherche en bande dessinée), en partenariat avec l’ÉSAVL-ARBAL.

Workshop et projection sont organisés en ouverture au Colloque Poetics of the Algorithm / Poétiques de l’algorithme (du 16 au 18 juin 2016, Place du XX Août, Liège, Université de Liège), organisé par le groupe ACME.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la projection et du Colloque
- Page Facebook d’ACME reprenant les trois manifestations
- Mini-site du Colloque

curtiuscircus3-2016-700(60)

mai 2016

Troisième édition pour « Curtius Circus », une 

manifestation très impertinante organisée par

par les Musées de Liège et l’ÉSAVL-ARBAL

Nouvelle édition de cette belle initiative qu’est Cursius Circus. Présentation :

Cette troisième éditions de Curtius Circus confirme la pertinence d’une démarche collaborative entre les étudiants de 1re Mastre en Publicité de l’ÉSAVL-ARBAL, dans le cadre du cours de Photographie de Jean-Michle Sarlet) et le Service Animations des Musées de la Ville de Liège.
Le projet repose toujours sur une sélection de photographes inspirées d’œuvres des collections du Grand Curtius. Par des photomontages, des retouches informatiques, ou des mises en scène, les étudiants ont revisité la sémiotique des artefacts muséaux. Et si le principe est immuable, les idées quant à elles foisonnent toujours autant, renouvelant à chaque édition le discours des images.
Dans Curtius Circus III, les innocentes princesses Disney deviennent des amazones armées jusqu’aux dents ; les panneaux des diptyques médiévaux en ivoire prennent la forme du désuet biscuit fourrée de notre enfance et nous voilà souffrant de paréidolie, pathologie consistant à associer une forme ou un à un objet, un visage humain ou animal.

À travers un œil inventif, souvent provocateur et même impertinent, ces jeunes artistes puisent dans les artefacts du passé et les associent aux références de la société actuelle. Ainsi, les courtisans bourgeois de La partie de Tric Trac de Léonard Defrance sont les porte-drapeaux de Gleeden, le premier site internet de rencontres extra-conjugales.

Ce printemps 2016, le nouveau Musée de La Boverie a ouvert ses portes au public. Accueillant la collection du Musée des Beaux-Arts, c’est dans ce nouveau terrain de jeu que les étudiants de demain opéreront une lecture revue et décalée des chefs-d’œuvre de la collection.

Curtius Circus III donc est le résultat d’une collaboration entre les Musées de la Ville Liège, dont son Service Animations, et le cours de Photographie de l’ÉSAVL-ARBAL, dont Jean-Michel Sarlet, professeur et animateur tant de ce projet d’ailleurs que du Bal Masqué, autre manifestation, au ton et aux pratiques similaires, organisé les années impairs (Curtius Circus étant les années pairs).
Les étudiants pour ce Curtius Circus III  sont toujours issus de la 1re année de Master en Publicité : Léa Bougerol, Alysson Brochard, Samuel Galand, Lauriane Incammica, Hanne Kempeneers, Guillaume Montagner, Guido Pupulin et Laia Romero.
Toujours un catalogue accompagne cette exposition : c’est encore le cas cette édition, avec 40 pages richement illustrées des travaux des étudiants, entourant la présentation par ceux-ci de ceux-ci.
D’autres rendez-vous sont déjà programmés par le cours de Photographie fin 2016 et en 2017. Qu’on se le dise.

Curtius Circus III se déroule du 13 mai au 5 juin 2016. Vernissage le 12 mai 2016 à partir de 18 h. Le tout au Grand Curtius, en Feronstrée, Liège.

Plus d’informations :
- Page de présentation sur le site de la Ville de Liège
- Page de présentation sur le site des Musées de la Ville de Liège
Image de gauche : Guillaume Montagner, étudiant en Master en Publicité

Calendrier

des études à l’ÉSAVL-ARBAL

Démarrage du 2e quadrimestre

lundi 1 février 2016

le 2e quadrimestre dure du 1er février au 30 juin 2016

Fin du 2e quadrimestre

jeudi 30 juin 2016

le 2e quadrimestre a duré ainsi du 1er février au 30 juin 2016

Fermeture de la Bibliothèque

vendredi 1er juillet 2016

réouverture le lundi 12 septembre 2016

Démarrage du 3e quadrimestre

vendredi 1er juillet 2016

le 3e quadrimestre dure du 1er juillet au 13 septembre 2016

Dépôt des mémoires de 2e session

lundi 22 août 2016

Congé d’été

du lundi 4 juillet au vendredi 19 août 2016

Inscriptions 2016-17

du jeudi 18 août au jeudi 15 septembre 2016

de 10 h 00 à 15 h 00

Examens de 2e session

du mercredi 31 août au vendredi 2 septembre 2016

session d’examens du 3e quadrimestre

Épreuves d’admission

du lundi 5 au vendredi 16 septembre 2016

le jour exacte est à définir lors de l’inscription

Délibérations de 2e session

lundi 12 septembre 2016

9 h

Fin du 3e quadrimestre

mardi 13 septembre 2016

le 3e quadrimestre a duré ainsi du 1er juillet au 13 septembre 2016

Journée d’accueil

pour le Bloc 1 (1re année) Bachelier

mardi 13 septembre 2016

9 h

Réouverture de la Bibliothèque

mardi 13 septembre 2016

Rentrée académique

pour tous les étudiants

mercredi 14 septembre 2016

9 h

Date limite du paiement en totalité

des frais d’infrastructure et administratifs

samedi 15 octobre 2016

à dissocier les frais d’infrastructure et administratifs du minerval 

Date limite du paiement minimum 10 % du minerval

samedi 15 octobre 2016

à dissocier le minerval des frais d’infrastructure et administratifs

minimum 10 % du minerval payé par virement bancaire le jour suivant l’inscription ou au plus tard pour

le 15 octobre 2016

Date limite du paiement en totalité du minerval

jeudi 15 décembre 2016

à dissocier le minerval des frais d’infrastructure et administratifs

la totalité du minerval doit être payée pour le 15 décembre 2016 au plus tard

Documents

internes à l’ÉSAVL-ARBAL, à télécharger