BALiege_logo_H+T-893x250

BD • DESSIN  GRAVURE ILLUSTRATION PEINTURE PUBLICITÉ SCÉNOGRAPHIE SCULPTURE VIDÉOGRAPHIE

Les Beaux-arts de Liège – École supérieure des arts, anciennement École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie Royale des Beaux-arts (ÉSAVL-ARBA) assurent une formation dans le domaine des Beaux-arts depuis sa création officielle en 1836.
Cet encrage dans le passé nous relie certes à nos ancêtres, mais cette école du Domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace, est tout entière dévolue aux recherches actuelles et prospectives.
L’accompagnement des professeurs-artistes assure une quête du sens liée à la plus grande exigence des pratiques artistiques qui feront de nos étudiants les acteurs culturels de demain.
Les cours généraux et conférences diverses, dispensés le plus souvent par des acteurs de terrain (écrivains, critiques d’art, philosophes, curateurs et commissaires d’exposition ou de lieux culturels) assurent une dimension réflexive nécessaire au développement d’une démarche artistique pertinente dans un contexte sociétal complexe.
Derrière l’apparent cloisonnement des disciplines artistiques se développe un esprit de transversalité, de partage et de bouillonnement qui inscrit cette institution dans le présent des questionnements les plus ouverts et les plus novateurs.
Par de nombreux échanges et partenariats allant du local à l’international, l’Institution est également tournée vers l’extérieur. La mobilité et les réseaux divers constituent aujourd’hui le support nécessaire à toute production artistique.

recto-ACA-OFF-ok-1000x1421

c8cf0c_5ae7365a00f84122ab195e9ce54170f8_mv2-760x900-85

Nouvelle exposition

dans le cadre d’OutOfAca 2022,

celle d’Anissa Pailhe


Dans le cadre d’OutOfAca 2022 des Beaux-arts de Liège, et de son Master en Dessin, Anissa Pailhe propose une exposition personnelle servant de base à son Jury artistique de fin d’études. Présentation des intentions et de la démarche d’Anissa :

« Après un bachelier en illustration j’ai ressenti l’envie de quitter l’univers de la narration pour développer une démarche artistique plus spontanée. J’ai alors entrepris le master de dessin que propose l’Académie des beaux-arts de Liège. J’ai toujours été fascinée par les visages, les expressions faciales trahissent constamment notre état d’esprit. L’observation de l’autre dans son étrangeté est le point de départ de mon travail. J’ai un goût particulier pour les tensions, le malaise, la gêne. Ce que l’autre ne veut pas laisser transparaître et qui se perçoit d’autant plus. Je me suis alors lancée dans une série de portraits de personnages en tout genre. J’aime partir de photos, publicités. Toutes les images et personnes qui m’entourent sont de potentielles sources d’inspiration. Si je devais résumer mon travail en une phrase, ce serait la suivante : “La beauté est dans la fragilité, celle-ci peut m’émouvoir ou provoquer mon dégout mais si elle me touche c’est qu’elle me rappelle Moi “.» (Anissa Pailhe, source).

Le public pourra goûter à cette exposition au vernissage, le 22 mai 2022, dès 19 h 30.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de L’Armande


visuel-recto-900X1260-40

OutOfAca 2022 :

exposition pour Justine Englebert,

étudiante en Master Dessin

aux Beaux-arts de Liège


Dans le cadre d’OutOfAca 2022 des Beaux-arts de Liège, Justine Englebert expose à la Galerie des Beaux-arts de Liège son travail de recherche de fin d’études de Master en Dessin. Dessin, peinture, mais aussi mise en espace de cette démarche picturale sous forme d’installations lumineuses colorées et très poétiques. L’exposition, Épilepsie, conçue entièrement par Justine, sera soumise à l’appréciation du Jury artistique de fin d’études des Beaux-arts, puis ouvert au public du jeudi 19 au samedi 28 mai 2022. Vernissage le mercredi 18 mai dès 18 h.


« Perception », une exposition

de Catherine Schmitz et de Jessica Zapico Diaz,

Master Beaux-arts de Liège

(OutOfAca 2022)


Dans le cadre d’OutOfAca 2022, nouvelle exposition d’étudiantes en 2e année Master en Dessin au sein des Beaux-arts de Liège : Catherine Schmitz et Jessica Zapico Diaz. L’exposition, intitulée Perception, présente donc leurs travaux de fin d’études, soumis à l’appréciation d’un Jury artistique ce vendredi matin 27 mai 2022. Ensuite, dès 14 h 30, les portes s’ouvriront pour le public, ouverture inaugurée par une performance. Enfin, un vernissage à 18 h.  Mais en même temps un dévernissage, puisque l’exposition ne dure que cette journée du vendredi. Elle est à voir à la Galerie Souplex, située à quelques mètres de la Place Saint-Lambert, au cœur même de Liège ainsi.

Plus d’informations :
Site de la Galerie Souplex


vernissage-de-l-expo-d-anne-cecile-neycken.20220514105003-600x314-70

OutOfAca, cela continue

avec une exposition d’Anne-Cécile Neycken

à L’An Vert


Pour son Jury d’études de fin de Master en Peinture aux Beaux-arts de Liège, Anne-Cécile Neycken a choisi l’espace d’exposition L’An Vert (Liège) :

« Mes toiles sont faites de couleurs saturées, contrastées et joyeuses. Vivantes. Les formes sont organiques. Il y a une recherche du calme, de la tranquillité, de la douceur. Et en même temps, un mouvement, une énergie, une rage. On peut y observer une relation entre la nature et les humains. Il y a quelque chose du rêve, du mythe. Un rituel de sorcières ? Une ouverture vers un autre horizon, une profondeur cachée et mystérieuse. Mes peintures me font me poser beaucoup de questions, elles m’intriguent, m’étonnent, me donnent envie de chercher encore. De creuser encore. De vivre encore. D’explorer de nouvelles pistes. De commencer une nouvelle toile. » (Anne-Cécile Neycken, L’An Vert)

Une exposition aux couleurs flamboyantes qui dégagent dynamisme et optimisme. Le vernissage aura lieu le jeudi 2 juin 2022, à 17 h. L’exposition sera visible du 3 au 7 juin, les soirs d’événements ou sur demande.

Plus d’informations :
Site de présentation de l’exposition sur le site de L’An Vert


aca-22-16-9-799x448-30

OutOfAca 2022 :

Un trio d’étudiantes

des Beaux-arts de Liège

à la Société libre d’Émulation


La Société libre d’Émulation a pris l’habitude de participer à OutOfAca 2022 des Beaux-arts de Liège. Cette année, elle accueille trois étudiantes de 2e Master : l’illustration pour Fanny Buidin, à nouveau l’illustration pour Amandine César, et la gravure pour Céline Tinturier. Du 10 au 18 juin 2022. Le vernissage aura lieu le vendredi 10 juin 2022, à partir de 18 h 30.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Société libre d’Émulation


16.43.21-840x616

Crescendo #1 s’expose

à l’ISELP (Bruxelles)


Crescendo, ce projet annuelle transfrontalier de soutien et de développement artistiques et professionnels de jeunes diplômés en arts plastiques, mis en œuvre par les écoles supérieures de Dunkerque-Tourcoing (France) et des Beaux-arts de Liège, en est déjà à sa troisième édition. La première édition n’en n’est pas pour autant achevée. Après les résidences, les ateliers de production, voici à présent le temps des expositions.

« Six artistes récemment diplômé·e·s – trois de chaque institution –, regroupé·e·s en binômes franco-belges, ont réalisé deux résidences de production, véritable immersion dans les systèmes professionnels belges et français. Cette exposition en est la résultante.
Sans thème ni médium prédéfini, elle rassemble des pratiques aussi variées que la bande dessinée, la performance, la sculpture, la peinture, la vidéo et l’installation. Accompagnée par la publication d’un livret, elle rend compte des travaux produits lors de divers échanges.
Cette mise en situation réelle valorise tout autant la créativité foisonnante de ces jeunes artistes que l’expérience qu’iels ont vécue et qui a permis de construire un réseau professionnel dans un contexte singulier. » (ISELP).

Pour la partie belge, la Galerie des Beaux-arts de Liège a ouvert récemment ces portes. À présent, c’est autour de l’ISELP (Bruxelles), d’ouvrir son espace d’exposition aux six jeunes artistes diplômés : pour la partie française, Oonagh Haines, Alexiane Le Roy, et Emmanouil Zervakis, pour la partie belge, Maxime Gillot, Lara Singh, et Maria Vita Goral.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Société libre d’Émulation


thumbnail_BA_PO_Juin2022_1-700x885-80

Journées portes ouvertes

des Beaux-arts de Liège :

18 au 19 juin 2022


Les Beaux-arts de Liège organiseront deux journées portes ouvertes ce samedi 18 et dimanche 19 juin 2022, entre 10 h et 18 h.


Sans-titre-700x108-95

Les Beaux-arts de Liège participent

aux Journées franco-belges

des écoles supérieures des arts

e49e387a-2e6b-7d87-3678-fefacf59a2ac-800x400

Actualités

f531dc02-92ec-4a47-91b9-a51fc95d600d-530x530-80

840c53a272cd3a1933716ac6e7cbb5a80212c6e20b6049bf6bd9458d704ababa-rimg-w960-h540-gmir-530x368-55

Samedi 21 mai 2022

Maria Vita Goral, diplômée des Beaux-arts de Liège, est à « Espace jeunes artistes »

Maria Vita Goral est une jeune artiste montante au sein du paysage artistique liégeois. Cette jeune diplômée de Master en Peinture des Beaux-arts de Liège cumule exposition (Arts au Centre), résidence d’artistes (RAVI), projet transfrontalier (Crescendo), livre d’artistes (Le Voyage), entretien (Flux News), site personnelle (https://mariavitagoralartist.wordpress.com).
Sa pratique est tout aussi éclectique : peinture, dessin, sculpture, installation, performance…
Dans le cadre d’Espace Jeunes artistes, au Musée La Boverie, une nouvelle étape va être franchie avec cette exposition personnelle, Émotional Choreography :

« “Et vous ? Au travers de l’harmonie, de l’observation, de la liberté, de l’agonie… est-ce que vous dansez ?”
L’installation sculpturale Emotional Choreography est avant tout une re-création de soi qui donne un sens à sa propre histoire, intelligence ou expérience émotionnelle et qui propose des réflexions sur le processus essentiel et propre à chacun.
Les émotions sont la source de mouvement : regards, gestes, grâce, dynamisme, danse-coutume, expressions diverses, qui dans la recherche corporelle, sont contenus dans les objets choisis et présents dans l’installation.
Ce projet invite à l’auto-chorégraphie pour transformer dans un langage intime et sensible les émotions qui sont vécues durant la vie et peut-être au-delà.
L’expression des émotions permet de préciser les moments de la vérité personnelle dans un monde en pleine mutation. » (Maria Vita Goral, Espace Jeunes artistes).

Le vernissage est prévu ce 1er juin à 18 h, avec une performance urbaine de Lisa Charlie. L’exposition sera accessible gratuitement du 2 juin au 31 juillet 2022

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du Musée La Boverie

mc_st_2021_huile_sur_papier_21_x297_cm-530x391-60

Samedi 21 mai 2022

Enseignant aux Beaux-arts de Liège, Martin Chaumont propose une exposition personnelle à Liège

Diplômé des Beaux-arts, devenu assistant aux cours de Dessin, Martin Chaumont poursuit sa pratique artistique : il est en exposition personnelle à la Galerie Quai4 (Liège). Sous l’intitulée Vent de face, l’exposition présentera ces dernières réalisations picturales. Vernissage le vendredi 10 juin 2022. Exposition du 11 juin au 9 juillet 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Quai4

002-530x662-40

Samedi 21 mai 2022

Jamel Barbach, diplômé des Beaux-art de Liège, est au RAVI

Actuellement, Jamel Barbach (site personnel) artiste diplômé des Beaux de Liège en Master Peinture, est en résidence au RAVI :

« Pour Jamel Barbach, tout est prétexte à la peinture. Avec humour, il s’appuie sur des images improbables qui finalement ne font que souligner la forte présence du désir de peindre et d’exister. Le caractère futile des sujets aboutit à un résultat pictural qui, lui, n’a rien de futile. Le prétexte à peindre parait dérisoire et semble pourtant nous mener à une plénitude jouissive, une alchimie où le ridicule deviendrait spirituel. » (André Delalleau).

Plus d’informations :
Page de présentation sur le site du RAVI

09.53.21-530x764-30

Samedi 21 mai 2022

Exposition personnelle pour Sofie Vangor, des Beaux-arts de Liège

Avec le soutien de l’Inner Space, Sofie Vangor, enseignante au sein de l’atelier de gravure des Beaux-arts de Lège, présentent une exposition personnelle Suites Impériales N°6 ! Paradigme Out, à la Galerie Rature, Kultura. Vernissage le samedi 21 mai 2022, à 18 h. Exposition entre le 22 mai et le 9 juin 2022. Finissage le vendredi 10 juin.

Plus d’informations :
Page de présentation sur le site de Kultura

publication14-530x530-70

Samedi 21 mai 2022

Crescendo 3e édition se poursuit

Pour rappel, Crescendo est un projet visant à soutenir et à développer le potentiel de création et de professionnalisation de jeunes diplômés en arts plastiques visuels et de l’espace. Deux écoles se sont associées pour participer à ce projet : l’École supérieure des arts de Dunkerque-Tourcoing (France) et les Beaux-arts de Liège – École supérieure des arts. Chaque école pour chaque édition propose trois diplômés. Ils auront ainsi l’occasion d’accéder à diverses espace de création, de résidences, d’exposition, et de mise en visibilité, dans la région lilloise et dans la région liégeoise. L’espace de création La Malterie (Lille) est une structure de soutien à la recherche et à l’expérimentation artistique dans les domaines des arts visuels et des musiques actuelles. Elle accueille ainsi Roberta Sucato, une jeune diplômé en arts plastique des Beaux-arts de Liège :

« L’école supérieure d’art de Dunkerque-Tourcoing et les Beaux-arts de Liège proposent un accompagnement d’une année visant le développement de l’activité artistique et la structuration professionnelle pour dix de leurs diplômé.e.s. Entre janvier et juillet 2022, les jeunes artistes seront accueilli·e·s, en binôme, pour deux mois de résidence dans des structures professionnelles en France et en Belgique. La Malterie – témoin de l’apport de ce dispositif et actrice récurrente du projet – accueille de son côté deux artistes diplômé·e·s : Alexis Bens et Roberta Sucato, pour un mois de résidence de professionnalisation, recherche et création en ses murs. » (La Malterie).

La Malterie accueillera donc Roberta Sucato, pour les Beaux-arts, et Alexis Bens, pour l’École supérieure des arts de Dunkerque-Tourcoing. Les créations seront probablement visibles à Liège, puisque les jeunes diplômés de la première édition ont eut l’occasion d’exposer au sein de la Galerie des Beaux-arts de Liège.

Plus d’informations :
Page de présentation sur le site de La Malterie

statue-perle-noire-530x354-65

statue-perle-jaune-530x794-65

statue-perle-blanche-530x794-45

Samedi 21 mai 2022

Perles Universelles, un projet de sculpture de Maria Vita Goral, accepté

Sur son blog, Maria Vita Goral, artiste diplômée des Beaux-arts de Liège, nous apprend que son projet Perles Universelles, vient d’être accepté par le Service du Patrimoine de la Région wallonne, du Service Fluvial de Wallonie, et du Service des Monuments historiques de Wallonie. Voici comment elle décrit son projet :

« Le projet Perles Universelles a l’intention de mettre en valeur le pont de Fragnée de la Ville de Liège (Belgique) de l’architecte Paul Demany en intégrant un attribut significatif, une nouvelle vision du regard en symbiose avec les sculptures de Victor Rousseau (1905, Exposition Universelle).
Dans cette optique, je propose une coopération dans l’esprit du pont en plaçant quatre perles de diamètre adapté à chaque extrémités du pont dans les coquilles portées par les quatre Titans en bronze (sculptures réalisées pour l’Exposition Universelle).
Les perles nacrées de couleurs différentes (existant dans la nature) : blanche, champagne, rosée et noire trouveront leur place dans les coquilles existantes.
Le but est de créer un dialogue contemporain tenant compte du passé, de l’actualité et du futur dans le respect du patrimoine et de l’environnement, prouvant, ainsi, que l’art contemporain peut coexister et faire duo avec l’art de l’époque de manière durable, en préservant le plus possible les ressources de notre terre.
Les perles possèdent une signification symbolique et métaphorique, c’est un accessoire de séduction ou d’érotisme, une manière de célébrer, un mode de purification, une amulette… Elles éveillent les sens, la mémoire et simultanément ouvrent le monde par son universalité de même que le pont est symbole de connexion avec ses quatre perles évoquant la beauté des gens venus des quatre coins du monde.
Ce travail est en collaboration avec des designers, ingénieurs et architectes.
La concrétisation est prévue en août-septembre 2022.
» (Blog).

Quatre perles donc, chacune de couleurs différentes, posées sur quatre sculptures aux entrées d’un des plus majestueux ponts de Liège, pour cette artiste ukrainienne célébrant l’universalité… Fond et forme se rejoint pour un projet très poétique.

Plus d’informations :
Présentation du projet Perles Universelles sur le blog Maria Vita Goral

statue-perle-rose-530x794-25

b3cm_invitmail--1-530x671-50

Samedi 14 mai 2022

Deux professeurs en Photographie des Beaux-arts de Liège mettent en scène « Nôtre – Photographier l’intime »

Autour de la notion d’intime, Thomas Chable et François Goffin, tous les deux professeurs en Photographie au sein des Beaux-arts de Liège, ont mise en scène l’exposition Nôtre – photographier l’intime. Présentation :

« Les photographes François Goffin et Thomas Chable invitent leur homologue Serge Giotti à présenter son travail au rez-de-chaussée de La Châtaigneraie. Il proposera un travail sur l’intime, Un AvventurA. Des photos délicates de son amoureuse, des moments suspendus en Sicile ou encore des natures mortes gourmandes et emplies de soleil.
Les trois artistes seront accompagnés par une série d’autres photographes de générations et de pratiques diverses qui présenteront également des images de leur intimité. »

Ces photographes sont Yves Auquier, Joseph Charroy, Benoit RIchard, Lara Gasparotto, Jacky Lecouturier, Sandrime Lopez, Chrystel Mukeba, Lucia Radochonska et Pauline Vanden Neste.
L’exposition est organisée par le Centre wallon d’art contemporain La Châtaigneraie (Flémalle, Liège).
L’exposition sera accessible du 21 mai au 10 juillet 2022. Le vernissage aura lieu le vendredi 20 mai à 18 h 30.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur de la Châtaigneraie

Banner-fb---Fiertés-good-900x445-80

Mai 2022

Première exposition de l’édition 2022 d’OutOfAca des Beaux-arts de Liège : « Les fiertés LGBTQIA+ », avec Caroline Voz, étudiante aux Beaux-arts de Liège

Chaque année, autour de juin, les Beaux-arts de Liège (anciennement École supérieure des arts de la Ville de Liège – Académie royale des beaux-arts de Liège) organisent OutOfAca. Cette manifestation rassemble plus d’une dizaine d’expositions au sein de galeries d’arts, d’espaces d’exposition… de la région liégeoise. Toutes ces expositions s’ouvrent aux travaux des étudiants de Master 2e année. En effet, pour chaque exposition est le fait de plusieurs étudiants qui présentent dans un contexte professionnel leurs travaux de fin de Master, et ce, afin que ces travaux fassent l’objet d’évaluation par un jury artistique des Beaux-arts de Liège. S’ensuit une exposition ouverte à tout public. Cette manifestation devient ainsi la vitrine de la création artistique émergente au sein de la région liégeoise.
Bien que le programme de l’édition 2022 d’OutOfAca soit toujours en construction, une exposition dans ce cadre a déjà lieu. Il s’agit de Les fiertés LGBTQIA+, organisée par la Maison Arc-en-ciel (Liège). Une exposition collective, dans laquelle participe Caroline Voz, étudiante en Master en Dessin 2e année. L’exposition démarre ce vendredi 6 mai 2022 par le vernissage à 18 h. L’exposition se clôturera le 28 mai.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Maison Arc-en-ciel

Invit_ExpoOptionGraphisme_Mai22-2-1100x771

Mai 2022

L’Option Pub_Graphisme des Beaux-arts de Liège s’expose à la Galerie des Beaux-arts de Liège

L’Option de Pub_Graphisme des Beaux-arts de Liège est avant tout un espace d’expérimentation graphique autour de la communication visuelle. Il est d’ailleurs à la base du nouveau logo des Beaux-arts de Liège.
Pour la première fois depuis cette nouvelle orientation de l’Option, ce laboratoire de création graphique propose une exposition des travaux de vingt étudiants de Master : Louise Chabosseau, Laurent Constant, Jessica D’Adamio, Esteban Evelette, Loris Kapitanj, Alexia Kok, Mandy Leclercq, Ou Li, Maria Ortega Garcia, Logan Paul, Aliona Mathieu, Matisse Neys, Simon Nicolas, Charlotte Peusgen, Maxence Renard, Shana Seminara, Sylvain Seret, Jérôme Thissen, Julien Tornambe, Charline Vanhemelen.
L’exposition se déroule à la Galerie des Beaux-arts de Liège, du mercredi 4 au samedi 14 mai 2022, du mercredi au samedi, de 14 h au 18 h.

61QgQUl0b8L-800x1228-75

Mai 2022

Nouvelle publication monographique pour les Beaux-arts de Liège

Depuis deux ans, les Beaux-arts de Liège ont mis en place l’édition d’ouvrages monographiques sur des artistes diplômés des Beaux-arts de Liège. La première publication portait sur Charles-Henry Sommelette. Cette nouvelle publication porte sur Sébastien Plevoets. Intitulée Avant-goût (2022, 126 p.), éditée par Yellow Now, accompagnée de poèmes de Selçuk Mutlu, elle sera dévoilée dans le cadre de l’exposition de Sébastien Plevoets qui se tient actuellement à la Galerie des Beaux-arts de Liège. Ce 23 mars, à partir de 18 h, l’ouvrage y sera présenté, accompagné d’une lecture de poèmes de Sekçuk Mutlu. En présence bien évidemment de l’artiste, de l’éditeur… L’exposition a démarré ce jeudi 10 mars et se clôturera ce samedi 26 mars 2022.
Pour acquérir l’ouvrage, contactez Sophie Varetto (s.varetto@intra-esavl.be).

La-Comete-Couverture-530x360-80

La-Comete-p97-530x405-75

La-Comete-p14-530x405-80

Samedi 7 mai 2022

Maxime Gillot, diplômé des Beaux-arts de Liège, publie sa première BD

Maxime Gillot a été diplômé en Master en Bande dessinée en 2019. Il vient de publier aux éditions Blow Book sa première bande dessinée, La Comète :

« Pour son premier ouvrage, Maxime Gillot glisse notre œil dans un flipper électrique. Une narration rendue lisible par la juxtaposition d’images. La vie comme le sens tiennent par le mouvement. » (Blow Book).

À cette occasion, Annabelle Dupret, du site du9, s’entretient longuement avec Maxime Gillot :

« Avec La Comète, le dessinateur Maxime Gillot fait sienne cette maquette percutante propre à la structure éditoriale BLOW BOOK (une image par page, c’est-à-dire, deux vignettes se faisant vis-à-vis sur une double page) pour un volume de 224 pages en tout petit format (7,6 cm x 11,6 cm). Les séquences d’anticipation de La Comète, dans leur réduction maximale, livrent bataille au lecteur sans qu’aucun commentaire n’en propose l’issue.
Cette suite d’images, constante dans cette épuration visuelle extrême (géométrie et coloris circonscrits), se tient de la première à la dernière page, avec sa séquence au tempo cadencé mais inaltérable, et percute l’œil du lecteur (le scrute !) pour le propulser dans un voyage dont il dessine les formes autant qu’elles le précèdent, non sans éclat et non sans faire éclater ses visions du réel ! Ses vues contemplatives “dédoublées” sur des décors urbains qui flirtent avec l’abstraction, sur des positionnements d’étoiles et sur des objets voyageant à des vitesses relatives font sauter son rêve d’“unique” lecteur tout en exaltant son potentiel de donner au réel des contours multiples !
Le soupçon du mouvement le tient. L’idée d’être abstrait de cette cadence, aux airs binaires, le guette. Avec ces “doubles pages” (qui ne sont rien d’autres que des “doubles vignettes”), le lecteur peut-il faire le choix d’en garder une au profit de l’autre ? Il semble que non. Maxime Gillot, en posant cette égalité absolue entre chacune des doubles vignettes, expose à l’œil du lecteur, en quelque sorte, l’union de fortes oppositions qui tiennent la lecture et la séquence. Accouplées invariablement tout au long de la lecture, ces pièces  ne peuvent se soustraire à leur décor, créant par là-même une tension générant autant un tempo de lecture qu’une scansion où le voyage dessine les possibilités d’espace tout en se tenant sur un rail qu’on ne quitte plus.
Séquences muettes offertes au lecteur sans qu’il n’ait de droit de réponse (si ce n’est celui de s’amuser à lire en images et à rire ou sourire), je présume que le succès du lecteur, dans ce duel, pourrait dépendre de sa propre sortie du livre. En échappant alors à toute abstraction, avec ce souffle coloré et épuré le tenant en haleine, il pourrait se situer, enfin !, loin des bornes d’un monde présent schématisé. Les planches d’anticipation de Maxime Gillot ont donc tout à voir avec le “réel” : exposer les choses telles qu’elles sont (observées ou conçues), peuvent être (une fois dessinées, imaginées et mises en forme) ou peuvent devenir (une fois situées en dehors du livre). » (Annabelle Dupret, du9).

La suite de l’entretien est à découvrir ici.
L’ouvrage, de 224 pages, au format mini (7,6 cm x 11,6 cm), est disponible aux éditions Blow Book.

mockupJM_cover-530x730-35

Samedi 30 avril 2022

Nouvelle édition pour Jérôme Mayer, professeur aux Beaux-arts de Liège

Jérôme Mayer est professeur en Image dans le milieu et en Vidéographie des Beaux-arts de Liège. Actuellement, il est en exposition personnelle à la galerie liègeoise Les Drapiers. À cette occasion, les éditions Hématomes publie un livre de Jérôme Mayer, au même titre que son exposition actuelle aux Drapiers : Peau. Ce livre est un « recueil » de couverture de livre, de cahier de prises de notes… :

« Peau est un livre de couvertures.
Couvertures manipulées, transportées, couvrant durant trente ans les pages de Jérôme Mayer.
 Surfaces de carton, papier, cuir, métal, plastique qui protègent écrits, dessins, collages, mémos, ratures, oublis. Ici invisibles factuellement mais couverts de ces peaux qui se donnent à voir, et presque toucher.
Liminales, simples et complexes, elles illustrent le spectre des routes de l’artiste. 
Balises de temps dépassés ou en suspens, ces couvertures sont une timeline des présents qui l’ont tatoué. La trace de l’instant dans le geste accidentel ou volontaire du pli, de la griffe, de la tache y est enregistrée sur l’objet porté-emporté.
Radeaux de poches, ces peaux sont un portrait géopoétique d’une traversée. » (Édition Hématomes).

La postface du livre est assuré par de Catherine Lemaire.

Plus d’informations :
Page de présentation du livre sur le site de son éditeur, Édition Hématomes

2ac7747230993bc4735d2f9870434f4903ca5532c3c339621011d2821b62193e-530x749-80

Samedi 30 avril 2022

Yann Freichels, artiste diplômé des Beaux-arts de Liège, expose à Les Reconnaissances

Les Reconnaissances est une exposition organisée par Espace 251 Nord. Parmi les artistes sélectionnés, Yann Freichels, artiste diplômé en Master Peinture aux Beaux-arts de Liège. En 2021, Espace 251 Nord lui a consacré une  monographie, avec le soutien des Beaux-arts de Liège.
L’exposition se tient à La Comète, du 7 mai au 31 juin, du vendredi au dimanche, de 14 h à 18 h.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de l’Espace 251 Nord

TSP_inv-530x530-60

Samedi 30 avril 2022

Nicolas Kozakis, des Beaux-arts de Liège, participe à The-solo-projet

Nicolas Kozakis est professeur de Dessin au sein des Beaux-arts de Liège. Il est représenté par la Kusseneers Gallery (Bruxelles). Celle-ci participe au projet the-solo-projet, qui rassemble de multiples galeries, pour un projet qui se situe à mi-chemin entre une foire et exposition d’arts contemporains. À découvrir au Circularium (Bruxelles), du 28 avril au 1er mai 2022.

Plus d’informations :
Site du projet The-solo-project
Site de la Kusseneers Gallery

image2-1024x768-530x398

Samedi 30 avril 2022

Exposition personnelle pour Jérôme Mayer, des Beaux-arts de Liège

Les Drapiers (Liège) accueille une exposition personnel de Jérôme Mayer, professeur en Image dans le milieu et en Vidéographie au sein des Beaux-arts de Liège. Le titre de l’exposition est Peau :

« PEAU pourrait être une pellicule, un film transparent imprimé par le présent, une surface sensuelle sensible aux reflets des corps de passage.
PEAU est un canevas de pièces choisies et agencées sur un mode intuitif et signifiant. Jérôme Mayer déploie dans ce dispositif des éléments de son corpus d’images, de dessins et objets, d’écrits et flux filmiques. S’offrant sous des formes multiples, PEAU est présenté aux Drapiers pour la première fois. » (Les Drapiers).

L’exposition démarre du samedi 7 mai au samedi 18 juin 2022, du jeudi au samedi de 14 h à 18 h.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site Les Drapiers

Invit_ExpoOptionGraphisme_Mai22-2-1100x771

Avril 2022

L’Option Pub_Graphisme des Beaux-arts de Liège s’expose à la Galerie des Beaux-arts de Liège

L’Option de Pub_Graphisme des Beaux-arts de Liège est avant tout un espace d’expérimentation graphique autour de la communication visuelle. Il est d’ailleurs à la base du nouveau logo des Beaux-arts de Liège.
Pour la première fois depuis cette nouvelle orientation de l’Option, ce laboratoire de création graphique propose une exposition des travaux de vingt étudiants de Master : Louise Chabosseau, Laurent Constant, Jessica D’Adamio, Esteban Evelette, Loris Kapitanj, Alexia Kok, Mandy Leclercq, Ou Li, Maria Ortega Garcia, Logan Paul, Aliona Mathieu, Matisse Neys, Simon Nicolas, Charlotte Peusgen, Maxence Renard, Shana Seminara, Sylvain Seret, Jérôme Thissen, Julien Tornambe, Charline Vanhemelen.
L’exposition se déroule à la Galerie des Beaux-arts de Liège, du mercredi 4 au samedi 14 mai 2022, du mercredi au samedi, de 14 h au 18 h.

Sens-dessous-dessus-800x1037

Avril 2022

Les Options de Scénographie et de Vidéographie des Beaux-arts de Liège s’associent pour une exposition autour de l’érotisme et de la pornographie

Dans le cadre d’un projet d’année intitulé LoveShot, entre l’érotisme et la pornographie, les étudiants de 3e Bachelier de Scénographie et Vidéographie des Beaux-art de Liège ont mené des recherches plastiques et une réflexion autour de la frontière entre l’érotisme et la pornographie. Ainsi se sont révélées quelques questions sur l’[espace] intime, le [l’espace] privé, le [l’espace] public, la place et le regard de la femme et de l’homme dans leur sexualité, les corps, les genres…
Une exposition clôture ce projet d’année. Une exposition qui touche à comment et pourquoi s’exposer, oser, désirer, proposer, s’opposer, s’imposer, se donner, prendre des risques, explorer sous des formes sensibles, poétiques et engagées.
L’exposition aura lieu à la Galerie des beaux-arts de Liège. L’exposition est conçue dans un esprit de work in progress, avec des travaux multi-supports et de performances autour de L’intime, entre l’érotisme, et pornographie, par le collectif Sens dessus dessous. Ce collectif, créé à cette occasion, est composé d’étudiants de 3e Bachelier de Scénographie et de Vidéographie : Aaron Belabid, Marcelle Delsupexhe, Valentin Desait, Juliette Docquier, Maud Herbiet, Léa Jandrain, Zhichun Lai, Louise Lemort, Gary Louis, Nathan Merenne, Théo Naniot, Arthur Noël, Catherine Schmitz, Marianka Seron, Maria Giovanna Sodero, Thiebaut Verstraelen, Chloé Wahle.
Le vernissage se agrémenté de huit performances,  proposées et pilotées par Malsy Klasen, artiste performance issue des Beaux-arts de Liège et de La Cambre. Aujourd’hui, elle alterne enseignement et projet de création artistique tous azimuts. Elle vient d’ailleurs d’être sélectionnée pour le projet franco-belge Crescendo, un projet entre les ÉSA de Dunkerque – Tourcoing (France) et des Beaux-arts de liège, édition 3.
Les ateliers de Scénographie et de Vidéographie remercient Céline Éloy, professeur en Histoire de l’art aux Beaux-arts, et Malsy Klasen.
L’exposition aura lieu le samedi 3o avril et le dimanche 1er mai 2022, de 14 h à 18 h. Le vernissage se tiendra le vendredi 29 avril, à partir de 18 h 30.

fly-A5-recto-du-papier-530x376-60

flyer-1100x762-45

Avril 2022

Exposition de bandes dessinées à la Galerie des Beaux-arts de Liège, dans le cadre de LaBD

Les Beaux-arts de Liège participe aux Rencontres internationales de la bande dessinée LaBD (Liège) à en proposant dans son espace d’exposition la Galerie des beaux-arts de Liège une exposition intitulé Du papier au numérique. Planche de bande dessinée, illustration, seront proposés de dix étudiants de Master en Bande dessinée des Beaux-arts de Liège : Loïc Frisina, Laurent Astakoff, Julie Baudoux, Morgan Buyck, François Courbe, Rowena Gyselinck, Margaux Dupont, Laura Galer, Loris Merati, Jules Joris. L’exposition ne dure qu’un long week-end : du vendredi 22 au dimanche 24 avril 2022, de 14 h à 18 h.
Des jeunes diplômés de ce Master en Bande dessinée qui ont déjà une activité d’auteurs ou d’éditeurs participeront à d’autres activités lors de ces Rencontres internationales de la bande dessinée 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site de son organisateur, la Province de Liège

278567577_3343992715828918_6221438009501734170_n-530x605-50

Samedi 23 avril 2022

Première exposition personnelle pour Julien Janvier, des Beaux-arts de Liège

Artiste peinture diplômé des Beaux-arts de Liège, Julien Janvier (site) se voit offrir l’espace de la Yoko Uhoda Gallery pour sa première exposition personnelle, intitulée Pistil. Le vernissage aura lieu le jeudi 28 avril 2022, entre 17 h et 20 h, l’exposition du 29 avril au 28 juin 2022.

Plus d’informations :
Page Facebook Evénement de l’exposition
Page Facebook de la Yoko Uhoda Gallery

InvitCrescendo_FBOK-100x795-80

Crescendo_Flux_def-1000x1402-80

Avril 2022

L’exposition Crescendo #1 à la Galerie des beaux-arts

Au sein de la Galerie des beaux-arts, les Beaux-arts de Liège organisent une exposition de Maxime Gillot, Oonagh Haines, Alexiane Le Roy, Lara Singh, Maria Vita Goral, et Emmanouil Zervakis, dans le cadre du projet Crescendo. Présentation :

« Initié en 2021, “Crescendo” est un projet de partenariat entre esä I Dunkerque-Tourcoing et les Beaux-Arts de Liège, visant au développement de l’activité artistique et de la structuration professionnelle de diplômé.e.s des deux institutions. Entre janvier et juin 2021), les lauréats ont été accueillis pour deux mois de résidences dans des structures professionnelles. Durant ces séjours, les trois binômes d’artistes (composé à chaque fois d’un.e diplômé.e des beaux-arts et d’un.e diplômé.e de l’esä) ont pu développer leurs recherches et expérimentations.
L’exposition de la Galerie constitue la première restitution des travaux réalisés dans le cadre du projet. Elle témoigne de la diversité et de la richesse tant des expressions plastiques que des préoccupations de chaque artiste, empreintes de l’histoire et de l’environnement des lieux d’accueil. “Crescendo # 1” propose une sélection d’œuvres qui sont, pour la plupart, “in progress” et qui continueront d’évoluer jusqu’à la seconde restitution à l’ISELP (Bruxelles) en juin 2022.
Les lieux d’accueil : le Château Coquelle (Dunkerque), le Concept (Calais),  le Corridor (Liège), l’Espace croisé (Roubaix), Ateliers RAVI (Liège).
Avec le soutien du Ministère français de la Culture  dans le cadre de l’appel à projet CULTURE PRO 2020, de Wallonie-Bruxelles International, de la Ville de Liège. » (Céline Éloy).

Le commissariat de cette exposition est assuré par Céline Éloy, professeur en Histoire de l’art aux Beaux-arts de Liège et commissaire et critique d’arts indépendant.

L’exposition est accessible du vendredi 1er au samedi 16 avril 2022. Le vernissage a lieu le mercredi 31 mars à 18 h.

275969563_1015502132698754_6905174686349838581_n-530x327-65

Mardi 5 avril 2022

Les étudiants de l’atelier de vidéographie des Beaux-arts de Liège au Souplex

Les étudiants de l’atelier de vidéographie des Beaux-arts de Liège présenteront leurs attentats vidéo au Souplex (Liège). Cet espace interdisciplinaire, véritablement laboratoire de pratiques artistiques liées l’image de toutes sortes, organise en collaboration avec les Beaux-arts de Liège cette manifestation au titre suivant, Sors du musée, Rentre au bercal. L’exposition, qui oscille entre projection, installation vidéo, création sonore…, présentera les attentats de Lily Antoine, Valentin Desait, Juliette Docquier, Maud Herbiet, Zhichun Lai, Gary Louis, Nathan Merenne, Théo Nanio, Arthur Noël, Thibeau Verstraelen.
L’exposition s’est déroulée du 15 au 25 mars 2022. Un catalogue accompagnait cette exposition.

Plus d’informations :
Site de Souplex

Figurons-nous---Rivoli-2022-800x571

NAYLA-OLIVERA-MEDINA---Figurons-nous---Rivoli-2022800x571-80

Mars 2022

Deux étudiantes  de Master en Dessin des Beaux-arts de Liège exposent au Rivoli (Bruxelles)

Deux étudiantes de Master en Dessin exposent à la Galerie d’arts Rivoli (Bruxelles). Nayla Oliviera Medina et Flora Sappracone exposent leurs dessins de 2e Master dans cette exposition en duo intitulée Figurons-nous. L’exposition dure du dimanche 13 mars au samedi 2 avril 2022. Le vernissage se déroulera le dimanche 13 mars 2022 entre 14 h et 19 h.

Plus d’informations :
Site de la Galerie des arts Rivoli

FLORA-SAPPRACONE---Figurons-nous---Rivoli-2022-800x572-50

12.25.47-530x562

Samedi 26 mars 2022

Six écoles, dont les Beaux-arts de Liège, participent à « New Horizons in painting »

New horizons in painting est le titre d’une exposition organisée par l’ISELP (Bruxelles). Elle regroupe le travail pictural de neufs artistes diplômés d’écoles supérieures des arts de Belgique. Parmi les six écoles, les Beaux-arts de Liège, qui présentent ainsi Yann Freichels, diplômé en son sein en 2019 – vous pouvez le retrouver en interview sur RTC Télé Liège. Les Beaux-arts de Liège lui ont d’ailleurs consacré un ouvrage monographique en 2021, qui a accompagné son exposition personnelle à l’Espace 251 Nord la même année.
L’exposition est accessible à partir du 1er avril jusqu’au 28 mai 2022. Le vernissage aura lieu le 31 mars.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site de l’ISELP

DRAWING-BY-1-Fly-Verso-800x871-50

Mars 2022

17 étudiants de Master Dessin des Beaux-arts de Liège exposent à UNLOCQ53

Le Master en Dessin des Beaux-arts de Liège propose trois expositions de dessins de ses étudiants et étudiantes. La première, Figurons-nous, présente le travail de Nayla Olivera Medina et Flora Sappracone, au Balcon Rivoli, à Bruxelles. La deuxième exposition rassemble six étudiantes : Mathilda Buche, Justine De Raikem, Sarah Joris, Charline Mesuere, Léa Quindot, et Pauline Philippens, pour une exposition à la Maison du Conte de Namur. Les deux expositions sont présentées sur cette page.
La troisième exposition, Drawing by numbers, présente le travail de Hilal Aydogdu, Mathilda Buche, Morgane Dawans, Angele Dehon, Justine Englebert, Pablo Harcq, Gilles Huberlant, Joyce Huberty, Sara Marin Velasquez, Anissa Pailhe, Paulne Philippens, Flora Sappracone, Catherine Schmitz, Jody Versailles, Caroline Voz, Jessica Zapico Diaz. L’exposition se déroulera à UNLOCQ53, rue Locquenghien, 53, Bruxelles. Vernissage le jeudi 17 mars 2022, 18 h. Exposition jusqu’au 26 mars.

Fly-recto-Séb-Plevoets-1100x1584-70

Mars 2022

La Galerie des beaux-arts accueille une exposition de Sébastien Plevoets, artiste diplômé et enseignant au sein des Beaux-arts de Liège

La Galerie des beaux-arts, espace d’exposition des Beaux-arts de Liège, accueille Sébastien Plevoets. Cet artiste, diplômé des Beaux-arts, est aussi enseignant aux Beaux-arts au sein de l’atelier de Peinture. Cette exposition personnelle sera accompagnée de l’édition d’un ouvrage monographique, publié par les Beaux-arts de Liège. L’exposition dure du 10 au 26 mars 2022. Le vernissage aura lieu le mercredi 9 mars. La présentation du livre, en présence de l’artiste et de son éditeur, accompagnée d’une lecture de poème de Selçuk Mutlu, s’effectura le mercredi 23 mars.

4684-13-800x767-70

Mars 2022

Nouvelle co-édition monographique pour les Beaux-Arts de Liège : Yann Freichels, diplômé en Peinture

L’ouvrage, monographique, porte sur le travail pictural de Yann Freichels. Ce dernier a été diplômé en Master Peinture en juin 2019. Plusieurs expositions s’en sont suivis, dont celles organisées par Espace 251 Nord. L’ouvrage, titré In Ehren an…, rend compte du travail présenté à l’exposition Da-sein à la La Comète en 2020, à l’exposition en cours à Espace 251 Nord, et dans le cadre de la résidence Est-perdu, ce qu’il en reste, d’octobre 2020 à novembre 2021 à E2N Atelier Résidence Haecht.
L’ouvrage est édité par Espace 215 Nord, avec le soutien des Beaux-arts de Liège. Il vient de paraître ce mois de septembre 2021 (image du haut, couverture du livre). De 121 pages, présentant de nombreux peintures et dessins au fusain entre autres, il comporte un texte critique de Collette Dubois, un autre de Kurt Pothen, et de nombreux commentaires de Yann Freichels sur ses peintures, leurs réalisations et leurs contextes. Les textes sont en français et en anglais.
Le travail de Yann Freichels est donc toujours visible à ce jour dans le cadre de son exposition à Espace 251 Nord. Titrée Schlagstöcke und trommel, l’exposition se clôturera le 16 octobre 2021. L’ouvrage peut faire office de catalogue, quoi que le dépassant largement.
L’ouvrage est disponible à Espace 251 Nord.

Plus d’informations :
Site d’Espace

chambre-copie-800x434-80

Mars 2022

Six étudiantes des Beaux-arts de Liège à La Maison du Conte de Namur

Dans le cadre de Chambres avec vues, six jeunes étudiantes des Beaux-arts de Liège ont été invitées à occuper l’espace de La Maison du Conte de Namur. Ce lieu, synonyme de rêverie et d’évasion, deviendra une occasion pour elles de se rencontrer et d’y confronter leurs sensibilités, au travers essentiellement le dessin.
Les six six étudiantes sont Mathilda Buche, Justine De Raikem, Sarah Joris, Léa Quindot, et Pauline Philippens.
Le vernissage est prévu le 11 mars 2022 à 18 h. L’exposition est visible le 12 et 13 mars ainsi que le 19 et 20 mars, de 11 h à 18 h. Des performances contées accompagneront l’exposition durant les deux week-ends.
La Maison du Conte de Namur est située rue des Brasseurs 170, Namur.

Plus d’informations :
Site de la Maison du Conte de Namur

affiche_Nourrir-Liege-CAMPUS-600x849-60

Mars 2022

Les Beaux-arts de Liège participent à « Nourrir Liège Campus »

Les Beaux-arts de Liège participent à Nourrir Liège Campus. Cette manifestation propose des activités de sensibilisation autour des enjeux de la transition alimentaire, écologique et sociale, destinées aux étudiants des écoles d’enseignement supérieur, entre autres liégeoises. Les Beaux-arts de Liège accueilleront ainsi un stand d’informations et d’animation ouvert à ses étudiants, le lundi 21 mars entre 11 h 30 et 13 h, hall d’entrée.

Page Facebook événement Beaux-arts de Liège Nourrir Liège Campus

Plus d’informations :
Site de la manifestation
Page Facebook de la manifestation

275579315_154799943662764_5419925272208797773_n-600x324-80

20.22.51-530x362

Mercredi 16 mars 2022

Trois artistes diplômées des Beaux-arts de Liège au Centre culturel de Chênée

Hannah Kalaora est artiste diplômée des Beaux-arts de Liège. Le Centre culturel de Chênée (proche banlieu de Liège), lui a proposé carte blanche pour organisée une exposition dans le cadre du festival Autour de la femme :

« Pour le Festival Autour de la femme, l’espace d’exposition est dédié entièrement à des créatrices. Plus précisément, une carte blanche est donnée à Hannah Kalaora. Diplômée de la section peinture de l’Académie royale de Liège en 2019, elle a convié 3 artistes à se joindre au projet : Roberta Sucato, Babi Avelino, et Maria Green. Ensemble, elles proposent une exposition : Osmose qui place la jeune création féminine sous les projecteurs des cimaises du Centre culturel. » (Centre culturel de Chênée).
« Osmose : une tentative d’équilibre entre le cœur et l’absurde.
 Un pont au-dessus des abysses.
 Un souvenir lointain de l’équilibre parfait dans l’utérus de maman.
 En situation instable, pour qu’il y ait une concentration de matière homogène, le liquide le moins chargé en matière se déplace vers le liquide le plus chargé.
 Le déséquilibre crée le mouvement ; enfin, une solution éphémère arrive pour à nouveau être chamboulée.
 Ces phénomènes osmotiques peuvent être comparés aux mouvements de la vie et de l’amour.
 Dans cette exposition, nous cherchons la fluidité dans ce qui ne l’est apparemment pas, une sorte de cohésion dans les limbes. » (Hannah Kalaora). (Centre culturel de Chênée)

Parmi les quatre exposantes, trois viennent des Beaux-arts de Liège : Roberta Sucato, Babi Avelino, et Hannah Kalaora donc :

« L’exposition propose une rencontre entre quatre artistes qui travaillent chacune à leur manière et avec leurs techniques. Le challenge est de trouver un terrain de rencontre parmi ces visions singulières. Gageons qu’il se situera quelque part entre l’intérêt commun qu’elles ont de l’intime et du quotidien.

Roberta Sucato est née à Palerme où elle a étudié la gravure pendant sept ans. Elle travaille actuellement autour des thèmes du cycle et de la transformation. Elle propose dans ses installations des fruits et des végétaux qu’elle mélange avec un grand nombre de techniques : vidéo, gravure, photographie. Elle s’intéresse au devenir de ces bouts de plantes arrachés à leur contexte et observe leur transformation, leur dégradation tout un leur offrant une nouvelle vie.
Babi Avelino est née à Sao Paulo, où elle a étudié la publicité. Elle a parcouru le Brésil avec son appareil photographique et a organisé de nombreux événements artistiques. Aujourd’hui, elle habite à Liège et articule son travail de photographe et de vidéaste entre des thèmes issus de sa vie de tous les jours et de son intérêt pour son pays natal et notamment la forêt amazonienne et ses peuples autochtones. Pour Osmose, elle présente sa vidéo Dopamina composée d’images enregistrées avec son smartphone tuné avec un jouet kaléidoscope et de séquences tournées au Brésil, proposant un voyage fascinant proche du rêve éveillé, coloré et sonore.
Maria Muhombo a suivi une formation en art plastique à l’ÉSA Saint-Luc Liège. Elle touche aussi à la musique par sa pratique du deejaying. Elle propose une installation qui mixe ces deux passions dans un maelstrom où croquis, plantes vertes, son et ambiances tournoient  et se rencontrent.
Enfin, Hannah Kalaora tire son inspiration de ce qui l’entoure, de son environnement direct pour créer des peintures et des installations. Un jeu se crée entre un monde pictural, coloré et spontané, et les objets installés dans l’espace. Elle utilise également la vidéo et la performance dans son travail, visant à créer un tout : une certaine harmonie dans le chaos. » (Centre culturel de Chênée).

Exposition du jeudi 10 mars au vendredi 1er avril 2022. Visite sur rendez-vous ou du lundi au jeudi de 9 h à 17 h et pendant les activités du Centre culturel.

21.24.45-530x484-60

Mercredi 16 mars 2022

Nouvelle publication pour Lydie Dramah, diplômée des Beaux-arts de Liège

Lydie Dramah, artiste diplômée des Beaux-arts de Liège (page Facebook), a exposé son dernier livre Trait d’union et autres petites éditions, à l’espace L’étagère, entre le 20 février et le 6 mars 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de L’étagère

visuel_invitation_jt-530x784-30

Mercredi 16 mars 2022

Jean-Philippe Tromme, professeur aux Beaux-arts de Liège, est à Quai4

Du 19 mars au 23 avril 2022, Jean-Philippe Tromme, professeur de sculpture au sien de l’atelier du même nom aux Beaux-arts de Liège, expose à Quai4 (Liège).

410993_317763758263891_2065621118_o-530x530-80

Lundi 28 février 2022

Six étudiantes des Beaux-arts de Liège exposent à la Maison du Conte de Namur

Dans le cadre de Chambres avec vues, six jeunes étudiantes des Beaux-arts de Liège ont été invitées à occuper l’espace de La Maison du Conte de Namur. Ce lieu, synonyme de rêverie et d’évasion, deviendra une occasion pour elles de se rencontrer et d’y confronter leurs sensibilités, au travers essentiellement le dessin.
Les six  six étudiantes sont Mathilda Buche, Justine De Raikem, Sarah Joris, Léa Quindot, et Pauline Philippens.
Le vernissage est prévu le 11 mars 2022 à 18 h. L’exposition est visible le 12 et 13 mars ainsi que le 19 et 20 mars, de 11 h à 18 h. Des performances contées accompagneront l’exposition durant les deux week-ends.
La Maison du Conte de Namur est située rue des Brasseurs 170, Namur.

Plus d’informations :
Site de la Maison du Conte de Namur

safe_image-530x395-60

Samedi 26 février 2022

Charles Bourbon, Master Sculpture aux Beaux-arts de Liège, et auteur de la future sculpture installée au centre de Namur

Comme il le note lui sur les réseaux sociaux, Charles Bourbon a obtenu son Bachelier en Sculpture à Saint-Luc Liège ÉSA en 2011, et son Master 2 ans en Sculpture en 2013, ce qui n’était pas encore les Beaux-arts de Liège, mais l’École supérieure des arts de la Ville de Liège – Académie royale des beaux-arts de Liège.
Aujourd’hui, enseignant entre autres aux Beaux-arts de Namur, il continue la création artistique. Ainsi, la Ville de Namur l’a retenu pour réaliser une sculpture monumentale pour décorer le rond-point de la Confluence, lieu central de la capitale de la Wallonie. L’œuvre, en acier Corten (patiné), intitulée Bout-a-Tot, bien qu’abstraite, évoque le le folklore namurois (le combat d’Échasseurs).  Elle sera réalisée et installée dans le courant de cette année 2022.

Plus d’informations :
Article Namur : une œuvre en acier pour décorer le rond-point du Grognon, par Louis Matagne, janvier 2022, sur le site RTBF.be
Page Facebook Charles Bourdon Sculptures et Créations

Image de gauche, la maquette du projet, à côté de Charles Bourbon (source RTBF.be)

expo_2022pareidolies530x351-90

Samedi 26 février 2022

Eva L’Hoest, diplômée des Beaux-arts de Liège, et Ronald Dagonnier, professeur aux Beaux-arts de Liège, en exposition à La Châtaigneraie

Tous les deux, Eva L’Hoest, et Ronald Dagonnier sont des Beaux-arts de Liège. L’une a été diplômée aux Beaux-arts de Liège, et depuis lors, expose tant en Belgique qu’à l’étranger, l’autre, est professeur en Arts numériques aux Beaux-arts de Liège. Les deux exposent à Paréidolie – en quête de formes :

« paréidolie (n.f.)
 : Type d’illusion qui fait qu’un stimulus vague ou ambigu est perçu comme clair et distinct par un individu. Autrement dit, tendance instinctive à trouver des formes familières dans des images désordonnées ou abstraites.
La Châtaigneraie présente ce printemps une sélection d’œuvres autour de cette thématique de la paréidolie.
Les artistes sélectionnés pratiquent une esthétique proche, voire très proche de l’abstraction. Le spectateur est invité à se perdre dans les formes et les couleurs des réalisations présentées.
Cette manifestation est l’occasion de faire une présentation, évidement partielle, de la place de l’abstraction dans l’art contemporain.
Elle est aussi l’opportunité d’aborder diverses thématiques scientifiques (mécanismes cérébraux, fonctionnement de la vue…) ou plus philosophiques (croyances, faux-semblants, a priori…) à travers les œuvres présentées et les thématiques diverses qui sont abordées.
» (La Châtaigneraie).

L’exposition est organisée par La Châtaigneraie Centre wallon d’art contemporain. Du 26 mars au 8 mai 2022. Vernissage le vendredi 25 mars 2022, à partir de 18 h 30.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie

AVvXsEi89F-cB-530x530-30

Samedi 12 février 2022

Exposition personnelle liégeoise pour Andrea Radermarcher-Mennicken, diplômée des Beaux-arts de Liège

Diplômée des Beaux-arts de Liège, Andrea Radermarcher-Mennicken (site) a à son actif de très nombreuses expositions, belges et étrangères, et a intégré la Galerie Delphine Courtay à Strasbourg (site), qui la présente ainsi :

« Andrea Radermacher-Mennicken est née en 1964 à Eupen en Belgique. Elle vit et travaille à Raeren en Belgique (communauté germanophone).
Diplômée des Beaux-Arts de Liège, elle expose ses œuvres depuis 2011, principalement en Allemagne et en Belgique.
Guidée par la réflexion selon laquelle la perception de soi et du monde environnant évolue avec l’âge, l’artiste ne cesse d’innover à travers des œuvres toujours plus décalées. Images, gravures ou autres installations détournées questionnent quant à la réelle utilisation faite de ces dernières. Un fil conducteur : mettre en scène les relations intergénérationnelles en confrontant les systèmes de communication.
L’artiste joue avec les éléments du langage, ses symboles, ses images qu’elle combine entre eux avec des matériaux aux textures surprenantes. L’artiste ne cesse de nous étonner par sa manière ludique de détourner les codes, les formes et les significations de ce qui nous est familier. Des associations surprenantes peuvent alors déclencher en nous des souvenirs, des sentiments et des idées nouvelles. » (Delphine Courtay).

Andrea Radermarcher-Mennicken propose une exposition personnelle aux Brasseurs (Liège), intitulée Singulier :

« À l’occasion de son exposition aux Brasseurs, Andrea Radermacher-Mennicken explore plus en avant les stratégies de communication à l’œuvre dans nos relations aux autres.
Le passage d’une société née de la révolution industrielle à une société post-moderne nourrie par les révolutions numériques a entrainé une profonde mutation des comportements humains. À mesure que nous avons évolué en une société hyperconnectée, l’individu a remplacé la masse. Avec l’essor des réseaux sociaux, il est indispensable que celui-ci se façonne une identité “unique”. Paradoxalement, le singulier n’existe que dans la multitude : cette construction identitaire exige une compétitivité féroce pour se démarquer de l’Autre, l’image de soi devenant ainsi un produit économique absolu.
Ce sont ces contradictions qu’explore Andrea Radermacher-Mennicken en investissant l’espace d’exposition comme un lieu de culte célébrant les différentes facettes de l’existence contemporaine.
Les nefs latérales des Brasseurs parées d’une série d’autels deviennent alors lieux de pèlerinage à la gloire des compétences requises afin de devenir “la meilleure version de soi-même”. » (Pauline Salinas Segura, Les Brasseurs).

Aux Brasseurs, Andrea Radermarcher-Mennicken expose dans le cadre du 9e cycle d’expositions, intitulé Lueurs. Le vernissage aura lieu le 26 février 2022 à partir de 18 h. L’exposition sera accessible du 2 mars au 9 avril 2022, du mercredi au samedi, de 14 h à 18 h et sur rendez-vous.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site des Brasseurs

Lynn-Schoonbroodt_Thierry-Grootaers-1-530x270-60

Samedi 12 février 2022

Thierry Grootaers, enseignant aux Beaux-arts de Liège, expose en duo, à Eupen

Le Centre culturel Alter Schalchthof (Eupen) propose une exposition duo : Lynn Schoonbroodt et Thierry Grootaers. Ce dernier est professeur en Peinture aux Beaux-arts de Liège. Quand les peintures colorées de Thierry Grootaers rencontrent ainsi l’art de la céramique contemporaine de Lynn Schoonbroodt.
Vernissage le 3 mars 2022. Exposition du 4 mars au 3 avril 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du Centre culturel Alter Schalchthof

770x513-1-530x353-30

Samedi 5 février 2022

Loïc Moons, diplômé des Beaux-arts de Liège, expose à nouveau

Loïc Moons est artiste diplômé en Master Peinture des Beaux-arts de Liège. Il a récemment intégré la Galerie Nadja Vilenne et a participé à de nombreuses expositions tout azimut. Il vient d’être retenu pour la nouvelle édition d’Art au Centre, la 8e. Ce projet consiste à permettre à des artistes d’occuper des vitrines commerciales délaissées du centre-ville de Liège.
Tobidashi boys est le nom de l’œuvre que Loïc Moons propose, sous la houlette de Mikail Koçak, aussi un ancien des Beaux-arts, et qui officie comme commissaire. Voici la présentation de ce dernier de l’œuvre exposée :

« Diplômé de l’École Supérieur des Arts de la Ville de Liège, Loïc Moons est peintre. Fan d’animés, de belles sapes et de vélo, il cultive l’image du hype épuré. Véritable adepte du genre, dans sa pratique, il collecte images et références liées à la pop culture nippone.
Pour cette huitième édition d’Art au Centre, Loïc Moons compose des éléments picturaux à partir de signes empruntés à des panneaux de signalisation japonais.
Dépouillée des codes basiques des vrais Tobidashi, que de toute manière un occidental bien occidentalisé ne comprendrait pas (sont-ils là pour prévenir les automobilistes que des piétons jettent des ballons sur la chaussée ou alertent-ils les piétons sur le risque de jouer sur la route ?), l’installation de Loïc Moons invite le passant à inventer des significations aux visages blasés ou tristes des personnages, aux phylactères explosifs et aux silhouettes découpées.
Notons la pointe d’humour de cette installation qui sollicite, sans ambiguïté, nos interprétations, comme le fait l’art contemporain de manière générale en travaillant sur l’imaginaire, et à l’inverse du quotidien moderne qui aura tendance à le cadenasser. » Mikail Koçak (source).

L’exposition dure du 3 février au 30 avril 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site d’Art au Centre

271711116_4731588383598917_6678943496283893126_n-530x398-50

Samedi 5 février 2022

Amandine Vervloet, diplômée des Beaux-arts de Liège, expose à l’Armande asbl

Comme elle l’indique elle-même à la suite de ces lignes, Amandine Vervloet est diplômée en Master Illustration et agrégée en enseignement secondaire supérieur :

« Née le 25/05/1994, diplômée d’un bac en illustration à l’ESAVL, d’un master en illustration option gravure et agrégée à l’Académie royale des beaux arts.
Sur papier ou en 3D, j’exprime des liens, des rencontres, des échanges éphémères ou non. J’apprivoise avec douceur ces instants intimes, parfois brefs et anodins.
Les thés, les cafés, les bières du matins et de la nuit sous les tilleuls, errer dans les rues d’une ville trop bondées.
Il y a une forme de légèreté et de délicatesse dans le simple fait d’exister, au-delà des choses importantes, au-delà des sentiments forts, au-delà des responsabilités…
Ce sont ces images et ces émotions, ces moments empreints de souvenirs qui font le goût de mon existence, qui la rendent plus riche, plus intéressante.
Puis ces moments s’envolent. Mais reste l’essentiel, inscrit dans mon corps qui me revient parfois comme un frisson me réchauffe le cœur et l’âme. » Amandine Vervloet (source).

Elle expose à l’Armande asbl, un restaurant-péniche amarrée à un quai liégeois, jusqu’au 27 février 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de l’Armande

Sans-titre-1-530x376-70

Février 2022

Angela Dalinger expose à la Galerie des beaux-arts

Les Beaux-arts de Liège organise une exposition personnelle de l’artiste peintre Angela Dalinger. L’exposition, intitulée Fortress of fools, est prévue du 3 au 23 février 2022. Le vernissage aura lieu le mercredi 2 février à 16 h.

logo-CCRC-530x600-60

Février 2022

Le Comptoir des ressources créatives invité des Beaux-arts de Liège

Dans sa volonté d’aider à l’insertion socioprofessionnelle artistique, dans le cadre de sa Semaine blanche, les Beaux-arts de Liège ont invité le Comptoir des ressources créatives à présenter leurs activités ce lundi 31 janvier 2022. Entre bref exposé et travail en sous-groupes, les étudiants ont pu progresser dans l’élaboration de leur projet professionnel, établir des contacts, envisager des pistes de solutions et de réflexion.

269680809_5325642974131243_9188477268850732028_n530x298-50

Samedi 5 février 2022

Usha Lathuraz, diplômée en Peinture des Beaux-arts de Liège, expose au Musée la Boverie

Usha Lathuraz est une artiste diplômée en Master en Peinture au sein des Beaux-arts. Elle propose sa première exposition personnelle, grâce à Espace Jeunes Artistes, un dispositif de promotion de la jeune création contemporaine liégeoise. Usha Lathuraz présentera ses dernières peintures, réalisées autour entre autres du thème de la mémoire :

« La thématique de la mémoire a longtemps inspiré mon travail – je l’ai jusqu’ici abordée essentiellement à travers le prisme de la famille. Aujourd’hui, bien que je souhaite continuer d’alimenter ma réflexion sur le souvenir et la façon dont il détermine le possible, j’aimerais envisager plus spécifiquement l’idée d’évolution : la mienne évidemment, de la “petite fille” à la “femme”, mais aussi celle des pensées, des actes que l’on pose sur son passage, de l’importance que l’on alloue aux éléments qui composent nos histoires.
Nous nous efforçons en permanence de nous situer dans une réalité que nous sentons pourtant friable, exposés que nous sommes à la dissipation de toute forme de conscience. Nous n’avons définitivement pas tout notre temps, c’est aussi le cas de nos proches. De ce constat, j’estime qu’il est possible de dégager un impératif simple : Il faut édifier notre expérience du monde et des autres tant que c’est encore possible. Constituer des souvenirs, car ils sont les seuls à demeurer, à pouvoir rappeler le temps, l’étirer. Cela implique d’interroger le rapport que nous entretenons vis-à-vis de la réalité et surtout la manière dont nous intervenons sur cette dernière. » Usha Lathuraz (source).

L’exposition est organisée par le Musée la Boverie, et durera deux mois : du 3 février au 3 avril 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du Musée la Boverie

Conférence-Anne-Marie-Finné-2022-841x1190-45

Février 2022

Conférences d’Anne Marie Finnée et de Charlotte Beaudry organisées par l’Option de Dessin des Beaux-arts de Liège

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’Option de Dessin a organisé deux conférences ouvertes à l’ensemble des étudiants de 3e Bachelier, de 1re et de 2e Masters des Beaux-arts. La première a été assurée par Anne Marie Finnée (site), le  25 janvier 2022, la deuxième par Charlotte Beaudry (site), le  26 janvier 2022. Toutes deux sont artistes plasticiennes, ont pu ainsi présenter leurs parcours et leurs expériences aux nombreux étudiants présents.

Charlotte-Beaudry-conférence-841-1190-70

LVH_mimareload_affiche_08012021_40x60-1334x2000-(1)-530x795-40

Samedi 5 février 2022

Laurent Impeduglia expose à la MIMA

Le MIMA est connu comme un centre d’arts bruxellois proposant des expositions temporaires. Mais il possède aussi sa propre collection permanente. Ainsi, durant quatre mois, il la propose au regard du public, sous forme d’une exposition intitulée Mima Reload.
Parmi la soixante d’artistes exposants, Laurent Impeduglia, professeur en Dessin au sein des Beaux-arts de Liège.
L’exposition démarre par un vernissage ce vendredi 4 février 2022, et se terminera ce 29 mai 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de MIMA

workshop-Anne-Marie-Finné-2022-841-1190-55

Février 2022

L’Option de Dessin des Beaux-arts de Liège propose un workshop animé par Anne Marie Finné

La Semaine blanche est un dispositif interdisciplinaire permettant à des étudiants toutes options confondues de suivre des workshops et des séminaires.
Cette année, l’Option de Dessin a organisé un workshop animé par Anne Marie Finné, artiste plasticienne, pratiquant essentiellement le dessin (site). Entre le 24 et le 28 janvier 2022, conférence, accompagnement personnalisé, et exposition ont permis ainsi aux étudiants de rencontrer son univers, ses techniques, et sa sensibilité plastiques. Une exposition à la Salle 7, deuxième espace d’expositions des Beaux-arts, a permis de conclure cette expérience tant artistique qu’humaine, riche d’inspiration et d’enseignement pour les étudiants.

770x513-5-530x450-60

Samedi 5 février 2022

Gaëtane Verbruggen, diplômée des Beaux-arts de Liège, est à Art au Centre

Gaëtane Verbruggen est une artiste peinture formée au sein des Beaux-arts de Liège, discipline Peinture. Depuis qu’elle a obtenu son diplôme de Master, elle a enchaîné de multiples expositions, belges et françaises, a été récompensée et a intégré la Galerie Najda Vilenne. Aujourd’hui, elle participe à Art au Centre (8e édition), un projet de revitalisation du centre-ville liégeois par l’art. Ainsi, chaque espace commercial délaissé est-il investi par un artiste et une de ses œuvres. Se constitue ainsi un parcours artistique au travers de la Ville de Liège.
L’œuvre présentée par Gaëtane Verbruggen porte sur la thématique du souvenir :

« Les souvenirs nous sont tous fidèles, en principe. On s’attache à un endroit, une personne, un objet, ou encore, à un détail futile. On se souvient vaguement de certaines choses, comme on peut se souvenir des détails les plus précis d’un objet, d’un décor, d’une sensation. Nos pensées peuvent se déformer avec le temps, on en arrive à ne plus distinguer le vrai du faux, à s’être persuadé d’une chose, alors qu’il en s’agit d’une autre, à rendre fictif une partie du souvenir.
Je cherche à extérioriser des instants intraduisibles et fragiles, un peu flous. Je prends plaisir à capter l’âme des instants du quotidien, retranscrire l’émotion face aux banalités de la vie ordinaire, et en accepter leur simplicité. Mes travaux sont donc le témoignage de diverses sensations restées ancrées dans mon esprit, qu’elles soient dupées par le temps ou non.
Je me suis intéressée aux lieux oubliés, ces sites remplis d’histoires, auxquels personne ne prête attention, ces endroits sans figure, dotés de lumières diffuses et intimes, capables de nous rappeler une anecdote. Nous avons les moyens d’imaginer un passé, un historique fictif en quelques secondes. Des récits différents pour chaque lieu, des émotions différentes à chaque instant. Nous avançons alors dans la fiction que l’on se crée et nous nous emparons ainsi d’instants irréels.
Selon Alberti, le tableau serait comme une fenêtre ouverte. Où se trouve dès lors, si seulement elle existe, la limite entre la réalité et l’imagination ? Pouvons-nous jongler avec le visible et l’invisible produit par une lumière naturelle ? Inconsciemment, nous sommes généralement capables de nous construire une image mentale dissimulée derrière les ouvertures de ces paysages d’intérieurs, jusqu’à peut-être avoir l’envie d’y pénétrer, comme si un nouveau monde se dessinait derrière le support. Je choisis d’utiliser ici la fenêtre en vue de révé- ler plusieurs propositions contradictoires ; l’intime et le public, le perceptible et l’imperceptible. » Gaëtane Verbruggen (source).

Gaëtane Verbruggen occupe la vitrine du n° 28, rue Pont d’Avroy. L’exposition dure du 3 février au 30 avril 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site d’Arts au Centre

invitRecto-530x739-40

Samedi 29 janvier 2022

Benjamin Monti, des Beaux-arts de Liège, présente ses dessins à La Belle Époque

Benjamin Monti est enseignant au sein de l’Atelier d’Illustration des Beaux-arts de Liège. Mais il est aussi artiste, essentiellement liée au dessin, et expose régulièrement, entre autres au travers de sa galerie, la Galerie Nadja Vilenne. Celle-ci s’est d’ailleurs associée avec une autre galerie, La Belle époque, pour proposer une exposition personnelle de Benjamin Monti, intitulée « Courage-Organisation S A ».
L’exposition se déroulera à L’isolée, à Villeneuve d’Ascq, située près de Lille, en France donc. Le vernissage aura lieu le samedi 12 février 2022, l’exposition du 12 février au 2 avril 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Belle Époque

b3cm_expordvmailingok-530x973-70

Mercredi 26 janvier 2022

Artistes diplômées et enseignantes des Beaux-arts de Liège à « J’ai rendez-vous avec elles »

Plusieurs artistes diplômées des Beaux-arts (Eva L’Hoest, Mégane Likin, Gaëtane Vergruggen), et plusieurs enseignantes aussi des Beaux-arts (Sofie Vangor, Marie Zolamian), participent à cette exposition organisée à l’initiative de la Province de Liège et du Centre wallon d’Art contemporain – La Châtaigneraie. J’ai rendez-vous avec elles propose une mise en lumière des femmes artistes issues des quelques 3.000 œuvres de la collection artistique de la Province de Liège.
L’exposition aura lieu du 29 janvier au 13 mars 2022, à La Châtaigneraie. Vernissage le 28 janvier 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site de la Châtaigneraie

11Afficheexpo-3b--galerie-des-beaux-arts-21-1-2022-716x600-70

Janvier 2022

Exposition flash de l’atelier de Peinture à la Galerie des Beaux-arts

Ce vendredi 21 janvier 2022, de 12 h. à 17 h., dans le cadre d’un exercice de mise en espace et de présentation des travaux des étudiant(e)s de l’atelier Peinture de 3e Bachelier des Beaux-arts de Liège, l’équipe enseignante de l’Option Peinture propose aux étudiant(e)s, le temps d’une semaine, d’expérimenter et de déployer leurs travaux dans les espaces de la Galerie des Beaux-Arts de Liège (rue Sœur de Hasque 1/B, Liège). Plus d’informations à www.facebook.com/events/218097437109090?ref=newsfeed

expo-master-2-janvier-2022-787x394-80

Janvier 2022

Exposition Master Peinture à la Galerie des Beaux-arts du 12 au 14 janvier 2022

Dans le cadre d’un exercice de mise en espace et de présentation des travaux des étudiant(e)s de l’atelier de Peinture de 2e Master des Beaux-arts de Liège, l’équipe enseignante de l’Option Peinture propose aux étudiant(e)s, le temps d’une semaine, d’expérimenter et de déployer leurs travaux dans les espaces de la Galerie des Beaux-Arts de Liège, du mercredi 12 au vendredi 14 janvier 2022, de 14 h à 18 h.

COLORS-800x450

Janvier 2022

« Colors », une exposition qui regroupe de nombreux artistes diplômés des Beaux-arts de Liège

Cinq artistes peintres diplômés des Beaux-arts de Liège, Loïc Moons, Martin Chaumont, Julien Janvier, Julien Janssen, et Jamal Barbach, s’associent pour proposer une exposition autour de la couleur, ce vendredi 14 janvier 2021, à partir de 18 h. L’exposition se déroulera le 15, 16, 22 et 23 janvier, de 14 h à 16 h. Elle se tiendra rue Ferdinand Nicolay, 34, à Seraing (4102 ).

135.1633290771-530x530-40

Samedi 15 janvier 2022

Justine Englebert, Master Dessin des Beaux-arts de Liège, sélectionnée à l’Expo Nationale

Justine Englebert, Master en Dessin aux Beaux-arts de Liège, a été sélectionnée pour figurer dans l’Expo Nationale :

« L’Expo Nationale met en lumière des talents artistiques cachés. Cette exposition est une collaboration entre museumPASSmusées et 15 musées belges. Pendant le concours, plus de 2 000 artistes ont présenté leurs œuvres et plus de 60 000 personnes ont voté. Au final, 30 lauréats ont gagné leur place dans les 15 musées, sélectionnés par le public et les équipes des musées. » (Expo Nationale).

Justine présente ainsi sa démarche :

« Jeune artiste. Je travaille sur la couleur.
Je cherche plusieurs choses dans mon travail:
La lumière
Les jeux de couleurs
La saturation
Mon travail se caractérise par une superposition de couche de lignes colorées. J’ai d’abord travaillé aux crayons de couleurs et ensuite, mon travail s’est plus révélé avec des pastels secs. Je démarre d’une page blanche. Je forme des lignes, soit continues ou discontinues par le tape et la couleur vient se rajouter. Je continue ainsi des heures et des heures en partie à l’instinct tant par les couleurs que je vais associer que par les emplacements exacts des lignes. J’aime travailler détails par détails. Pour cela, mes lignes ne sont jamais de la même épaisseur, ce qui provoque un dynamisme constant dans mes œuvres. Je laisse aussi quelques blancs sur le papier. Par ce blanc, la lumière peut se créer. Mais la lumière peut aussi passer par une forme de saturation avancée. Étrange que de la saturation puisse créer la lumière…
Jusqu’où peut aller la saturation de lignes superposées ? Est-ce qu’il y a de la lumière dans la saturation ? Est-ce que quatre lignes suffisent pour faire une œuvre ?
Voici quelques questions que je me suis posées dans mon travail. Elles ont pour la plupart une réponse qui se traduit par un dessin. Mon travail n’a pas vraiment de limite tant pour les formats que dans la manière de voir ses lignes. » (source Expo Nationale).

L’exposition s’est déroulée du 18 décembre 2021 au 9 janvier 2022.

Plus d’informations :
Page de présentation des lauréats sur le site de l’Expo Nationale
Site TAMAT

À gauche, une peinture de Justine Englebert

IMG_9010-530x666-50

Samedi 15 janvier 2022

Hannah Kalaora, artiste diplômée des Beaux-arts de Liège, en images

L’exposition « Painting ! », organisée par la Galerie Nadja Vilenne, a regroupé quatre artistes diplômés des Beaux-arts de Liège. Elle s’est clôturée récemment. Mais il est toujours possible de consulter les différentes œuvres présentées via le blog de Nadja Vilenne. C’est le cas de Hannah Kalaora, artiste diplômée du Master en Peinture. Nous pourrons ainsi découvrir ses nombreuses peintures et pourquoi pas, par la suite, nous rendre sur son site personnel.

Plus d’informations :
Page de consultation des images sur le site de la Galerie Nadja Vilenne

1-530x644-70

Samedi 15 janvier 2022

Une édition pour Laurent Impeduglia, professeur aux Beaux-arts de Liège

À l’occasion de son exposition Dancing in the Dark, son organisatrice, la Galerie Triangle bleu (Stavelot), vient d’éditer un ouvrage sur Laurent Impeduglia, professeur en Dessin au sein des Beaux-arts de Liège. L’ouvrage de 44 pages, présentant une trentaine de peintures et de dessins, est introduite par Alain Delaunois, professeur au sein des Beaux-arts de Liège.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Triangle bleu

img347

Samedi 15 janvier 2022

Exposition prolongée pour Mégane Likin, des Beaux-arts de Liège

L’exposition Juste un week-end de Mégane Likin est prolongée : d’un week-end, elle a plusieurs semaines, et se clôturera ainsi le 31 janvier 2022. Mégane Likin a réalisé sa formation artistique au sein du Master de Peinture aux Beaux-arts de Liège. Puis lors, outre de nombreuses expositions, elle  a été lauréate du Prix Jos Albert, (Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique), résidente lauréate de la Fondation privée du Carrefour des Arts  (Bruxelles), sélectionnée au Prix Dacos (Liège), et sélectionnée au Prix de la Commission des Arts de Wallonie (Namur). Elle est depuis deux ans représentée par la Galerie Quai4, galerie qui organise cette exposition Juste un week-end.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Quai4