Logo_+_texte_(2)_ESAVL-ARBAL-1100

BD • DESSIN  GRAVURE ILLUSTRATION PEINTURE PUBLICITÉ SCÉNOGRAPHIE SCULPTURE VIDÉOGRAPHIE

L’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie Royale des Beaux-arts (ÉSAVL-ARBA) assure une formation dans le domaine des Beaux-arts depuis sa création officielle en 1836.
Cet encrage dans le passé nous relie certes à nos ancêtres, mais cette école du Domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace, est tout entière dévolue aux recherches actuelles et prospectives.
L’accompagnement des professeurs-artistes assure une quête du sens liée à la plus grande exigence des pratiques artistiques qui feront de nos étudiants les acteurs culturels de demain.
Les cours généraux et conférences diverses, dispensés le plus souvent par des acteurs de terrain (écrivains, critiques d’art, philosophes, curateurs et commissaires d’exposition ou de lieux culturels) assurent une dimension réflexive nécessaire au développement d’une démarche artistique pertinente dans un contexte sociétal complexe.
Derrière l’apparent cloisonnement des disciplines artistiques se développe un esprit de transversalité, de partage et de bouillonnement qui inscrit cette institution dans le présent des questionnements les plus ouverts et les plus novateurs.
Par de nombreux échanges et partenariats allant du local à l’international, l’Institution est également tournée vers l’extérieur. La mobilité et les réseaux divers constituent aujourd’hui le support nécessaire à toute production artistique.

image

2031-1000x793(50)

Élise Claudot reçoit le Prix du Luxembourg 2020


Elle faisait partie des quatorze sélectionnés pour ce Prix du Luxembourg 2020 décerné par le Centre d’Art Contemporain du Luxembourg belge (CACLB), Élise Claudot, artiste diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, a été désignée lauréate du Prix du Luxembourg 2020. Elle a été diplômée en 2012 en Master  spécialisé Peinture. Ce n’est pas le premier prix qu’elle reçoit : elle avait déjà été lauréate du Prix Pauline Jamar. Plus d’informations sur elle, sa démarche et sa production sur son site personnel. L’exposition qui s’en suit est accessible du 17 avril au 30 mai 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du CACLB


Crescendo_Flux_def-1000x1402-80

Pendant le confinement dû à la lutte

contre l’épidémie de coronavirus,

la Bibliothèque de l’ÉSAVL-ARBAL n’ouvrira

que le lundi, mardi, et jeudi,

de 9 h à 15 h,

et sur rendez-vous

Appel à candidatures 2021-22

Journées Portes ouvertes de l’ÉSAVL-ARBAL :

samedi 19 et dimanche 20 juin 2021,


Probablement en virtuel.
Plus d’informations sur cette page ultérieurement.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le Secrétariat étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL.


FullContact-720x1100(80)

Actualités

4ea8da268415a8c6331992a53d3336c2925c2c25-lg-530x375-60

Lundi 10 mai 2021

Publication pour Benjamin Monti, enseignant à l’ÉSAVL-ARBAL

Ce mois de mai 2021, les Éditions Images viennent de publier un ouvrage d’illustration de Benjamin Monti, enseignant en Illustration à l’ÉSAVL-ARBAL. Sous l’intitulé Rupture (fragments), l’ouvrage est introduit par un essai de Jean-Charles Andrieu de Levis.

Plus d’informations :
Site des Éditions Images

csm_hamelin_255842eab2-530x700

Lundi 10 mai 2021

Eugène Savitzkaya, et Nicolas Kozakis, de l’ÉSAVL-ARBAL, sont à la Galerie Duflon Racz

De nombreux artistes participent à cette exposition, dont Eugène Savitzkaya, professeur en Littérature et Nicolas Kozakis, professeur Dessin, tous les deux au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Organisée par la Galerie Duflon Racz, située à Bruxelles, l’exposition se tiendra du 9 mai au 11 juillet 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Duflon Racz

170053578_4931820010218104_348812102072562255_n-753x1024-530x721-50

Lundi 10 mai 2021

Benjamin Monti, de l’ÉSAVL-ARBAL, expose à La Part du Feu

Benjamin Monti est enseignant en Illustration à l’atelier du même nom au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Il participe à l’exposition collective Antécédents multiples, organisée par La Part du Feu. L’exposition aura lieu du 8 au 29 mai. Ouverture les jeudi et vendredi de 18 h. à 20 h., les samedi de 11 h. à 18 h., et sur rendez-vous (32 476 77 34 08).

22[1]-530x237-80

Vendredi 7 mai 2021

Nicolas Kozakis et Jean-Louis Micha, de l’ÉSAVL-ARBAL, exposent à la Galerie Flux

Au sein de l’ÉSAVL-ARBAL, l’un, Nicolas Kozakis, est professeur de cours de Dessin, l’autre, Jean-Louis Micha, l’est aussi, tout en étant aussi professeur de Séminaire de pratiques réflexives. Tous les deux sont aussi professeurs de Dessin au sein de l’atelier du même nom. Tous les deux se retrouvent, avec Aliaj Dragot, au sein de la Galerie Flux, dans une exposition intitulée Waiting for Robert. Dessin, peinture, installation… seront à découvrir, dès le vernissage, prévu le 21 mai 2021 (15 h.). L’exposition se clôturera le 18 juin 2021. La Galerie Flux (04 2452 24 65) est située au 60, rue Paradis, Liège (à quelques dizaines de mètres de la Gare des Guillemins). Ouvert du jeudi au samedi de 16 h. à 19h.

Expo-Photo-Affiche-530x311-80

Jeudi 6 mai 2021

Le cours de Photographie de l’ÉSAVL-ARBAL s’expose à la Galerie des beaux-arts

Le cours de Photographie de l’ÉSAVL-ARBAL est animé par les professeurs Thomas Chable et François Goffin. Ils organisent une exposition de photographie au sein de la Galerie des beaux-arts, située au centre de Liège. Quatre étudiants, tous issus de Bachelier en Peinture, Clémentine Coune, Louise Mossay, Arthur Schmit, et Samuel Van Geesbergen, proposeront leurs recherches photographiques donc.
L’exposition durera du vendredi 7 mai au samedi 8 mai 2021, de 14 h et 18 h, rue Sœur de Hasques, 1/B, Liège.

Olivier-BOVY-2-1170x780-530x394(80)

Image : Installation d’Olivier Bovy

Vendredi 30 avril 2021

André Delalleau, Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL, participe à « D’où vient le vent ? »

En parallèle à sa fonction de Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL, André Delalleau poursuit sa carrière artistique et participe à l’exposition collective D’où vient de le vent ?. Elle est organisée par La Châtaigneraie, avec la collaboration du Centre culturel de Marchin, de L’Organerie, de la Maison de la culture de Tournai, et de la Galerie Koma :

« Après Marchin, Bastogne et Tournai, c’est au tour de Flémalle de présenter le 4e volet de cette exposition itinérante. Durant plus de deux mois, le parc de La Châtaigneraie accueillera près de 20 girouettes réalisées par des artistes contemporains.
La volonté de ce projet est d’ancrer la création contemporaine dans la culture populaire en invitant les artistes à revisiter la girouette et ses significations par le biais de formes esthétiques qui leur sont propres.
Entre tradition et modernité, ce processus vise à toucher la population locale avec des créations contemporaines déclinées autour d’un objet familier. L’ancrage local est ici revendiqué comme un élément positif.
 Il est particulièrement important dans cet espace de favoriser l’émergence d’une création en lien avec l’histoire de nos campagnes. La girouette dans la tradition montre une iconographie en lien avec le pays, chez nous en Wallonie le coq ; en Flandre le lion ; en Allemagne le loup ; etc. Lorsqu’elle prend la forme du coq, dans nos contrées, il est généralement représenté chantant contre le vent dominant. Elle peut s’apparenter aux totems qui avaient pour fonction de symboliser la culture à laquelle on appartenait. 
La girouette doit être équilibrée pour qu’elle puisse tourner sur son axe, et asymétrique de sorte à pouvoir donner prise aux vents. Généralement de petite taille, elle résiste mieux au vent. Ici elles seront placées sur un support qui fera partie de l’œuvre. Il s’agit comme le réclame la fonctionnalité de l’objet de marquer les quatre points cardinaux : Nord, Sud, est et Ouest. »
(Luc Navet. Source : La Châtaigneraie).

L’exposition aura lieu du 8 mai au 11 juillet 2021. Après-midi d’ouverture le samedi 8 mai, de 14 h à 18 h.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie

th-1024x0-susplugas-576x324(80)

fresques-st-js-30-530x637(80)

fresques-st-js-01-530x354§80)

176037980_818085108797697_1095314007278643345_n-530x436(80)

Jeudi 29 avril 2021

Article et image sur la participation d’étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL à l’exposition de Jeanne Susplugas

Plusieurs étudiants de l’atelier d’Illustration de l’ÉSAVL-ARBAL participent à la réalisation de la double fresque de Jeanne Susplugas, dans le cadre de sa future exposition au Musée en plein air – Sart-Tilman, à partir du 29 mai 2021. Ce Musée est installé au cœur du campus de l’Université de Liège. Cette dernière vient de publier un article rendant compte de cette réalisation :

« L’artiste française Jeanne Susplugas était invitée la semaine dernière par le Musée en plein air à réaliser deux grandes fresques murales dans la cage d’escalier des grands amphithéâtres du Sart Tilman.
En ce mois d’avril, Jeanne Susplugas est venue pour deux jours à Liège. Elle y a réalisé deux peintures murales dans le hall des Grands Amphithéâtres (B7a) de l’Université de Liège au Sart Tilman. Le travail est réalisé par l’artiste avec l’aide précieuse et super efficace d’étudiants de l’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège : Dounia Marzouki, Michael Alb, Louise Samartzis, Manon Clavier, Justine De Raikem, Rafael Wu, Noémie Reiters, Sébastien Job et Elisabetta Selleri.
L’œuvre sera inaugurée à la fin du mois de mai , en même temps qu’une exposition de Jeanne Susplugas au Musée en plein air du Sart Tilman. »
(ULg Culture).

Retrouver l’article complet ici et bien autres images .

fresques-st-js-06-530x608(80)

176612186_818086392130902_753548246240560849_n-530x409(80)

fresques-st-js-36-530x317(80)

REGENERATE_WEBSITE_VISUAL_2feb56a113970e8dfebe37333bf2a719-530x333(80)

Samedi 24 avril 2021

Eva L’Hoest, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, expose au WIELS, tout comme Marie Zolamian, professeur à l’ÉSAVL-ARBAL

Eva L’Hoest n’en finit pas d’exposer. Cette artiste diplômée de l’Option en Vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL, en finalité approfondie, a déjà a son actif plus d’une vingtaine d’expositions, dont certaines de niveau international, comme la Biennale d’Art contemporain de Lyon. La voici aujourd’hui parmi les artistes sélectionnés pour l’exposition Regenerate organisée par le WIELS, pour un thème d’exposition d’actualité :

« Rassemblant un grand nombre d’artistes, Regenerate offre une vision actuelle à la fois joyeuse, critique, prudente et optimiste, au fil d’œuvres récentes créées par des artistes en Belgique (avec des escapades occasionnelles au-delà des bulles et des frontières).
Explicitement ou implicitement, les œuvres sélectionnées témoignent de la revitalisation que l’art peut offrir. En se concentrant sur des productions récentes, le projet explore ce qui a émergé durant cette période teintée d’imprévisibilité et d’isolement, et analyse comment la pandémie et son impact ont, jour après jour, sculpté nos imaginaires.
La société humaine fait preuve d’une résilience et d’un pouvoir de régénération remarquables. Après chaque cataclysme, qu’il soit provoqué par l’homme, par la nature, ou (comme c’est souvent le cas) par une combinaison des deux, les communautés se relèvent, se secouent et repartent de plus belle. Un processus de reconstruction qui s’accompagne la plupart du temps de bouleversements, mais la remise à zéro des compteurs engendre également toujours de nouvelles priorités et des schémas comportementaux nouveaux.
De tous temps, les artistes ont été d’excellents baromètres de ces périodes de renouveau, ouvrant la voie en témoignant de nos combats et de notre confusion. Ces derniers mois d’isolement social ont offert l’opportunité de se réévaluer, de se questionner soi-même mais aussi de s’interroger sur les comportements de la société, d’imaginer ce qui pourrait devenir le “nouveau normal”. Pour tout le monde, cela a révélé ce qui était superflu, ce qui était essentiel, même si les conclusions tirées sont loin d’être universelles. Il est trop tôt pour savoir quel type de société émergera de la pandémie de Covid-19 – ou quand elle se calmera au niveau global –, mais WIELS saisit ce moment pour explorer de nouvelles formes de présentation publique.
WIELS propose de partager ses ressources avec de nombreux acteurs de sa communauté artistique, créative et intellectuelle. En tant que centre artistique, le WIELS offre avant tout un espace d’attention publique : aux praticiens, à leurs pratiques et idées. Regenerate vise donc à fournir cette attention sous forme d’une plateforme publique accompagnée d’un soutien financier, intellectuel et logistique pour les pratiques qui ne peuvent compter sur les mécanismes du marché de l’art, de plus en plus instables et de moins en moins fiables. À cette époque où le digital ne cesse de gagner du terrain, WIELS privilégie les rencontres interpersonnelles et avec les œuvres d’art, auxquelles les médias sociaux et les interactions en ligne ne pourront jamais se substituer. »
(WIELS).

Parmi les autres artistes exposants, Marie Zolamian, professeure de Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL.
L’exposition est visible du 1er mai au 15 août 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du WIELS

2031-530x420(80)

Samedi 24 avril 2021

Élise Claudot reçoit le Prix du Luxembourg 2020

Elle faisait partie des quatorze sélectionnés pour ce Prix du Luxembourg 2020 décerné par le Centre d’Art Contemporain du Luxembourg belge (CACLB), Élise Claudot, artiste diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, a été désignée lauréate du Prix du Luxembourg 2020. Elle a été diplômée en 2012 en Master spécialisé Peinture. Ce n’est pas le premier prix qu’elle reçoit : elle avait déjà été lauréate du Prix Pauline Jamar. Plus d’informations sur elle, sa démarche et sa production sur son site personnel. L’exposition qui s’en suit est accessible du 17 avril au 30 mai 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du CACLB

Emulation-Liège-EXPO-Petite-apologie-du-détail-MPFAC-affiche-2021-scaled-900x1273(60)

Samedi 24 avril 2021

L’atelier de Gravure expose à la Société libre d’Émulation

L’atelier de Gravure de l’ÉSAVL-ARBAL participe à l’exposition Petite apologie du détail. Cette exposition est issue d’un projet conjoint réalisé par le Musée du Petit Format d’Art Contemporain et l’atelier. Parmi les œuvres exposées, des œuvres d’étudiants de l’atelier. Les étudiants sont Louison Charlier, Marjolaine Fontaine, Bérénice Joessel, Zoé Lejeune, Maya Lhoest, Valeria Micalizzi, Virginia Noiset, David Poret, Clarisse Thomas, Muriel Thiange, Céline Tinturier, David Vieutemps. Bien entendu, les œuvres s’inscrivent pleinement dans l’esprit petit format :
réalisé en petit format :

« Ces travaux mettent en exergue la concentration singulière, l’attention particulière et la minutie nécessaire lorsque le champ de travail se réduit et que tous les possibles se condensent en un espace restreint…
Voici comment Maria Pace, Professeure en charge de l’Option, résume poétiquement le propos :
“C’est par la taille de la matrice que l’image est arrivée. Le détail en a fait son apologie. Les yeux grands ouverts feront la petite apologie du détail !”
Il revient donc à vous, spectateurs·trices de faire une partie du chemin… » (Société libre d’Émulation).

L’exposition a lieu du 24 avril au 22 mai 2021, du mercredi au samedi, de 14 h à 18 h, à la Maison de la Renaissance de la Société libre d’Émulation (Liège).

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Société libre d’Émulation
Site du Musée du Petit Format d’Art Contemporain

aca_actions_20-21_5et6-1100x550(60)

aca_actions_sebastien_raphael_ok_2-1100x550-50

aca_actions_michael_louise-1100x550-50

aca_actions_3_quentin-marquet-110x550-40

Avril 2021

L’atelier de Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL organise un cycle d’expositions, « ACTION », à la Galerie des beaux-arts

Dans le cadre d’un cycle de mise en espace et de présentation des travaux d’étudiantes et d’étudiants de l’atelier de Peinture de Bloc 3 Bachelier et Bloc 2 Master de l’ÉSAVL-ARBAL, l’équipe enseignante de l’Option Peinture (Éric Deprez, Thierry Grootaers, Sébastien Plevoets, Marie Zolamain), propose aux étudiantes et aux étudiants, le temps d’une semaine, d’expérimenter et de déployer leurs travaux au sein de la Galerie des beaux-arts de Liège.
Ce sont six cycles, intitulées ACTION, qui ont été donc mis en place, chaque vendredi et samedi, portant sur la période du vendredi 12 mars au samedi 5 mai 2021. Les étudiants sont Lulduz Batdalova, Manon Clavier, Sébastien Job, Gaëtane Lorenzoni, Michaël Lecomte, Quentin Marquet, Alexandrine MergelsbergLouise Samartzis, Claire Thiry, Xiaochuan Wang, Raphaël Wu.
Les six expositions sont accessibles le vendredi de 15 h à 18 h, et le samedi de 14 h à 18 h. La Galerie des beaux-arts se situe Sœur de Hasques, 1/B, Liège

aca_actions_4_alexandrine-claire-1100x550-40

aca_actions_5_gaetane_xiaochuan-1100x550(50)

178642584_293270315509960_2208050602992288941_n-1100x500(50)

168173848_4258751014137951_288233140655736331_n-530x751(80)

Samedi 24 avril 2021

François Goffin, de l’ÉSAVL-ARBAL, est à L’Orangerie

Cinq artistes se sont associés au travers d’un collectif, Noema, pour proposer l’exposition … et ce qui nous échappe. Parmi ces artistes, François Goffin, professeur en Photographie à l’ÉSAVL-ARBAL. Il proposera des travaux photographiques récents, pour une exposition principalement consacrée à la photographie. L’exposition est organisée par L’Orangerie, Espace d’art contemporain (Bastogne). L’exposition se déroulera du 24 avril au 6 juin 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de L’Orangerie, Espace d’art contemporain

Logo-Beaux-arts-de-Liège-530×530

Jeudi 22 avril 2021

Des étudiants de l’Option Peinture de l’ÉSAVL-ARBA participent à l’exposition de Jeanne Susplugas

Suite à une invitation de Christophe Collas, Conservateur au Musée en plein air – Sart Tilman, dix étudiants  de l’atelier Peinture de l’Option de Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL iront à la rencontre de l’artiste Jeanne Susplugas (artiste plasticienne multimédia française, site personnel), du 21 au 23 avril 2021. Ils feront connaissance avec son travail et participeront activement à l’élaboration de son exposition, en y réalisant une fresque. La rencontre est animée par Thierry Grootaers, professeur de Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL. L’exposition de Jeanne Susplugas aura lieu du 29 mai au 29 août 2021, au Musée en plein air – Sart-Tilman (Liège).

Plus d’informations :
Site du Musée en plein air – Sart-Tilman

162350148_4201665779866044_6978062620064270834_o-530x253-90

Samedi 3 avril 2021

Trois diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL sélectionnés pour le Prix du Luxembourg 2020 du CACLB

Quatorze artistes ont été sélectionnés pour participer à l’exposition du Prix du Luxembourg qui ouvrira la saison 2021 du Centre d’Art Contemporain du Luxembourg belge (CACLB) sur le site de Montauban-Buznenol : Elise Claudot, Arthur Delhaye, Igor Dieryck, Naomi Gilon, Maxime Gougeon, Amine Jaafari, Lucas Leffler, Marie Aude, Émile Pierret, Julie Roland, Cléo Totti, Laurent Trezegnies, Carole Wilmet, Jérôme Wilot Maus. Parmi ceux-ci, trois artistes ont été diplômés à l’ÉSAVL-ARBAL : Élise Claudot,  Maxime Gougeon, et Laurent Trezegnies. Présentation de leurs œuvres et de leurs démarches :

« Élise Claudot
Installation “Écran de fumée”
Le théâtre d’ombres “Écran de fumée” donne un aperçu de ce qui se trouve au-delà des apparences, derrière l’écran, l’inatteignable est presque à notre portée.
Élise Claudot, artiste plasticienne, réalise des installations in situ en collaboration avecla nature où l’eau et le feu se mêlent aux matières récoltées à travers des gestes ritualisés.
Rythmés par les saisons, les éléments naturels façonnent ses créations. L’arbre est omniprésent dans sa recherche du vivant, témoin de notre Histoire avec la Terre. Au fil du temps, la fibre de laine s’est substituée au pinceau pour lui permettre un contact direct avec la matière.
Feutrée à la main, cette membrane animale, maternelle, tisse un lien entre l’humain et la nature. Elle met en lumière des instants éphémères et devient la traduction d’un lieu de réconciliation entre deux mondes intimement liés, qui parfois s’opposent, tantôt s’attirent.

Maxime Gougeon
Une lumière se fragmente sur un corps. Une peau transpire. Un drap se froisse. Une ombre naît et des couleurs se confondent. Toutes ces manifestations, dessinent-elles des fictions ?
Qu’est-ce qu’une narration ? Comment prend-elle forme ?
Ici, quatre photographes sont mis à l’honneur : Polly Alderton, Florian Hetz, Jenny Saville et Glen Luchford. Le principe est simple : collectionner des images, les classer, les ordonner, les sélectionner et les reproduire. Un lien narratif prend de l’essor et c’est une autre œuvre qui naît.
Les histoires sont lentes, presque immobiles. Elles nous invitent au voyage intérieur et éveillent ce qui me touche particulièrement : la contemplation.
Oubliez la narration classique, l’essentiel d’une histoire est la métamorphose d’un instant, c’est l’instabilité. C’est un nœud que l’on ne peut s’empêcher de dénouer. C’est un déséquilibre qui nous intrigue.

Laurent Trezegnies
Ma pratique picturale m’a conduit à exploiter des matériaux industriels variés, dont la capacité expressive est généralement tenue pour inexistante. Je les détourne de leur usage habituel pour les intégrer dans un travail à portée esthétique et plastique. J’illustre par des installations in situ la richesse expressive du trait et de ses interprétations. Je questionne le langage du trait ou du “dessin” au sens élargi. En quoi peut-il être appliqué à des formes environnementales et proposer une nouvelle vibration ?
Dans ce contexte, je propose une intervention en dialogue avec le paysage : les petites
lignes suspendues des jalons se déploient à la manière d’un balisage qui va souligner le contour de l’étang, dans le but de créer une mise en lumière de son dessin dans l’espace. »
(CACLB).

Le lauréat sera désigné lors de l’ouverture de l’exposition, le samedi 17 avril 2021 à 16 h. L’exposition est accessible du 17 avril au 30 mai 2021. Le tout sur le site de Montauban-Buznenol.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site du CACLB

RAVI2021-mars-fb_ravi-dec19-fb-530x290-80

Samedi 27 mars 2021

Sébastien Plevoets, de l’ÉSAVL-ARBAL, en résidence aux RAVI

Au sein de l’ÉSAVL-ARBAL, Sébastien Plevoets est enseignant en Peinture à l’Atelier du même nom, mais aussi professeur de Sémiologie. Actuellement, il est en résidence au sein des Résidences Ateliers Vivegnis International (RAVI, Liège). Avec trois autres résidents, il expose son travail réalisé dans ce cadre et toujours en cours :

« Je cherche à déployer une recherche artistique imprévue. Les formes prises par cette exploration peuvent être variées mais elles tournent principalement autour du médium peinture. Il y a l’envie de faire confiance à des intuitions plastiques et d’ensuite chercher à les amener à un développement impromptu. Cette démarche est susceptible d’ éveiller à des questions sous-jacentes à une expérimentation personnelle que je cherche à libérer et universaliser, tout en mettant de côté la nécessité de coïncider avec soi, ou avec le monde. Je fonctionne à la fois et en série et en rebondissement, avec une respiration entre focalisation et déploiement. Au sein des séries, je remarque que j’établis des contraintes plus ou moins fortes, ou des règles de jeu qui serviront d’axes à l’émergence de nouvelles formes (en ce qui me concerne). Les variations favorisant une mise à distance de l’intention, et se faisant l’écho d’un flux d’action. Au sein d’une série d’expérimentations, les moyens utilisés sont généralement assez réduits. Il y a une volonté à rendre la vibration du geste consciente, dans une envie d’aiguiser le plaisir du senti, à travers des formulations simples, fragmentées et inattendues. » (Source RAVI).

L’exposition, intitulée Ouvertures des ateliers RAVI, aura lieu du vendredi 26 au dimanche 28 mars 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site des RAVI

site-530x271

Samedi 27 mars 2021

Stéphanie Defays, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, en exposition collective à Quai4

Stéphanie Defays est une artiste peinture diplômée en Master spécialisé en Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL en 2015. Elle participe avec six autres artistes à l’exposition Sensation Couleur, organisée par la Galerie Quai4 (Liège) :

« Stéphanie Defays explore de façon systématique et symbolique les possibilités de la couleur, recherche d’intériorité mêlée de méditation et de spiritualité. Sur les traces de Claude Monet, de Mark Rothko ou de Barnett Newman, elle s’émancipe de ces influences respectables pour développer un travail de la couleur-lumière offrant toujours des résultats singuliers, graphiques et poétiques. » (André Delalleau, 2015, source Quai4).

L’exposition aura lieu 3 avril au 8 mai 2021, le vernissage, le samedi 3 avril.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Quai4

Imagemot-530x375-80

Samedi 20 mars 2021

Benoît Félix, de l’ÉSAV-ARBAL, expose au Centre culturel de Marchin

Exposition collective pour Benoît Félix, professeur de Dessin à l’ÉSAV-ARBAL. Avec pour commissaire d’expositions François de Coninck, intitulée Prendre l’image au mot, elle se tiendra au Centre culturel de Marchin du 7 mars au 25 avril 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site du Centre culturel de Marchin

Thierry_Tim_Web_1-530x353-60

Samedi 20 mars 2021

La Whitehouse Gallery accueille Thierry Grootaers, professeur à l’ÉSAVL-ARBAL

Thierry Grootaers, professeur en Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL, expose en duo avec Tim Volckaert, au sein de l’exposition Let’s Sing Another Song. L’exposition est organisée par la Whitehouse Gallery (Lovenjoel, Belgique), et aura lieu du 18 avril au 23 mai 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site de la Whitehouse Gallery

K9-Invitation-BENOIT-FELIX-PDF-2-530x710-80

Samedi 20 mars 2021

Benoît Félix, de l’ÉSAVL-ARBAL, expose à K9

Benoît Félix est professeur de Dessin à l’ÉSAV-ARBAL. Il expose à la Kamer Negen / K9, du 13 mars au 11 avril 2021. Celle-ci se situe à Rixensart.

img16818_242-530x681-90

Samedi 20 mars 2021

Benoît Félix, de l’ÉSAVL-ARBAL, est un des invités de la Cultuurhuis de Warande

Dans le cadre de son exposition personnelle, Peter Morrens a invité une quarantaine d’artistes, dont Benoît Félix, professeur en Dessin à l’ÉSAVL-ARBAL.
L’exposition s’intitule Minstens 1 1/2 uur, en terug et est organisée par la Cultuurhuis de Warande (Turnhout). Elle se déroule entre le 7 février et le 9 mai 2021.

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site de la Cultuurhuis de Warande

64b273cb-8f53-43a7-814f-229badae953e_rw_1920-530x707-50

Lundi 15 mars 2021

Première exposition personnelle pour Gaëtane Lorenzoni, du Master Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL

Gaëtane Lorenzoni, étudiante en Bloc 2 Master spécialisé en Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL, propose une exposition personnelle à la Galerie Odette. Son exposition s’intitule Obsidienne et présentera ses dernières recherches, qui actuellement, se concentrent autour de ce qu’elle appelle ces monolithes, structure géométrique constituée de toiles jouant avec les reflets de son environnement :

« Je porte un grand intérêt pour le reflet et les diverses représentations qu’il offre. Je tente de créer une extension de l’espace par la lumière. Le reflet déforme, interprète, est mobile, changeant mais il correspond à la représentation d’un nouvel espace : le reflet de ce qui nous entour. Le monolithe joue avec cette double fonction paradoxale du miroir: celle de révéler tout en cachant à celui qui se mire, le monde qui l’environne.
Le regard introspectif ainsi que le dévoilement de la vérité intérieure qu’il permet, passant par le filtre de l’opacité. Il y a une réelle profondeur dans le noir. Travailler le reflet amène plastiquement à explorer les limites de la forme. Les miroirs représentent la vanité, la beauté et la faiblesse humaine et, en même temps, il servent d’outil pour symboliser la transcendance, comme la résurrection et la conception.
Je tente de dépasser plastiquement parlant les possibilités d’une autre dimension. J’aspire à ouvrir sur une autre profondeur, je cherche les possibilités d’une autre dimension. Le spectateur se trouve non plus devant, mais dans l’espace de la toile. » (Gaëtane Lorenzoni).

Plus d’informations sur le travail de Gaëtane Lorenzoni sur son site personnel, très complet.
L’exposition se déroulera du 18 mars au 19 avril 2021, du mercredi au samedi de 10 h 30 à 18 h (ou sur rendez-vous). La Galerie Odette se situe rue Hors-Château, 30, Liège.

Maria-Vita-Goral-cover-Flux-84-530x853-70

Lundi 8 mars 2021

Une œuvre de Maria Vita Goral, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, en couverture de Flux News

Maria Vita Goral a été diplômée de Master en Peinture l’ÉSAVL-ARBAL en 2018. Son œuvre, Gun Flower, fait la couverture du dernier numéro de Flux News, le 84 :

« En couverture du Flux, Maria Vita Goral, jeune artiste ukrainienne vivant et travaillant à Liège nous fait partager son jardin secret et nous apporte un peu de fraicheur et d’insouciance. Cultiver son jardin intérieur de manière poétique est peut-être pour l’artiste la dernière  liberté qui lui reste… En intitulant son image “Gun Flower” Maria n’est pas dupe. L’insouciance affichée a ses limites. Défendre son jardin secret, rester fidèle à ses idéaux, devient  une bataille de chaque instant dans ce monde déboussolé. » (Flux News).

Plus d’informations :
Site Flux News

CoverCatalogueESAVL_Def-800x1100-40

Mars 2021

Dans le cadre de l’exposition « De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie », La Châtaigneraie publie, avec la participation de l’ÉSAVL-ARBAL, le catalogue d’exposition

Une nouvelle édition de De l’Académie (É.S.A.V.L) à la Châtaigneraie a été programmée à partir de fin mars 2021. Elle permet à de très récents diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL, d’exposer dans des conditions professionnelles au Centre wallon d’Art contemporain – La Châtaigneraie (Flémalle, Liège).
Comme pour chaque édition, La Châtaigneraie publie un catalogue accompagnement de l’exposition. Celui contient les présentations des jeunes diplômés en art, de même que de nombreuses reproductions de leurs œuvres. L’avant-propos est signé de M. Delalleau, Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL :

« Avant-propos

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous souhaitons mettre en lumière la vivacité et la fraîcheur artistique d’une quinzaine de diplômés des promotions 2019 et 2020 de l’É.S.A.V.L.-Académie Royale des Beaux-Arts.
Dans cette période Covid où l’incertitude règne en maître, l’organisation d’une telle exposition reste tributaire d’une situation qui nous échappe.
Cependant, si une crise sanitaire peut imposer une pause artistique et culturelle, elle ne doit pas nous faire oublier que l’art et la culture sont les plus-values intemporelles qui différencient la vie de la survie. Sans art et sans culture, la survie n’a pas de sens.
Pour toute personne cultivée, ce qui précède est d’une banalité confondante.
Pourtant, les restrictions sanitaires sont souvent épinglées de commentaires, politiques ou médiatiques, qui réduisent la culture à un loisir cosmétique ou à des parts de marché sordides, qui réduisent la condition humaine à la vie organique ou consumériste.
Mais, à la suite de ce petit texte, vont défiler des images, des pratiques et des idées esthétiques, poétiques, philosophiques, sociologiques et spirituelles. Là, se trouve notre nourriture.
Dans ce contexte rare, où l’empathie et l’amitié cohabitent avec l’exigence et le professionnalisme, cette énième collaboration entre La Châtaigneraie et l’É.S.A.V.L. nous donne à voir une nouvelle génération prendre son destin en main, sans résignation.

André Delalleau
Directeur de l’École Supérieure des Arts
de la Ville de Liège – Académie des Beaux-Arts

Le catalogue sera à disposition dès le vernissage de l’exposition, prévu le vendredi 26 mars, à partir de 18 h 30. Au vu des conditions liées à l’épidémie de coronavirus, il est conseillé de consulter le site de La Châtaigneraie en cas de changements de dernière minute, ce qui a été déjà le cas.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie

expos_2020academiechataigneraie-1170x1419-800x970(60)

Janvier 2021

Nouvelle date pour l’exposition « De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie » : du 27 mars au 9 mai 2021

S’il y a bien une tradition au sein de l’ÉSAVL-ARBAL, c’est cette biennale qui se tient à La Châtaigneraie Centre wallon d’art contemporain (Flémalle, Liège).
En effet, depuis de très nombreuses années, ces deux institutions s’associent dans ce projet d’exposer les étudiants fraîchement diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL.
Sous le titre de De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie, cette exposition, accompagnée d’un catalogue, permet à plus d’une dizaine d’étudiants, des neufs Options de l’ÉSAVL-ARBAL d’exposer dans des conditions professionnelles :

« ‘De l’Académie… à la Châtaigneraie ou de l’école d’art…’ à l’institution muséale, pour la 9e édition de cette biennale, La Châtaigneraie présente les travaux de quinze jeunes artistes fraîchement sortis de l’Académie des Beaux-Arts de la Ville de Liège.
Dès ses débuts, le Centre wallon d’art contemporain s’est donné pour mission de promouvoir les jeunes artistes, de les aider dans les premiers moments de leur carrière et de faciliter leur passage à la vie professionnelle. Au fil du temps, de nombreux partenariats se sont établis sporadiquement avec plusieurs écoles d’art : Valenciennes (France), La Cambre (Bruxelles), Szczecin (Pologne)… mais c’est avec l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège que les relations sont les plus étroites depuis plus de trente ans à présent.

Suite directe de la série ‘Promotions’ créée au milieu des années 80, la biennale ‘De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie’ fêtera en 2020 sa 9e édition. Ainsi, depuis plus de quinze ans, de jeunes artistes sélectionné.es parmi les diplômé.es les deux années précédentes prennent possession des cimaises du Centre d’art.
Une occasion d’expérimenter, souvent pour la première fois, le processus global de création d’une exposition. Du choix des pièces, à la scénographie, en passant par la rédaction de textes et l’élaboration d’un catalogue. Accompagné.es par La Châtaigneraie dans cette aventure, leurs travaux sont à découvrir à Flémalle à partir du 21 novembre 2020. » (La Châtaigneraie).

Les étudiants, à présent diplômés, présenteront des travaux réalisés la plupart du temps au sein de leurs années diplômantes. Les étudiants sont Margaux Blanchar (Vidéographie), Jan Classen (Sculpture), Moïra Deepjan (Sculpture), Lydie Dramah (Bande dessinée / Illustration), Yann Freichels (Peinture), Maxime Gillot (Bande dessinée / Illustration), Sophie Joly (Peinture), Hannah Kalaora (Peinture), Basile Kravagna (Vidéographie), Sarah Minutillo (Dessin), Erika Montagna (Sculpture), Justine Piot (Publicité), Roberta Sucato (Gravure), Cyréllie Van Den Broek (Peinture), Nell Werbert-Simon (Vidéographie).
Une première date avait été programmée pour cette exposition, mais les règles sanitaires de lutte contre l’épidémie de coronavirus ont obligés de suspendre cette exposition. À la place, une exposition cette fois en ligne : De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie 2020.
L’exposition « physique » est toujours bien programmée, avec cette nouvelle date : du 27 mars au 9 mai 2021. Vernissage le vendredi 26 mars à 18 h 30. Au vu des conditions liées à l’épidémie de coronavirus, il est conseillé de consulter le site de La Châtaigneraie en cas de changements de dernière minute, ce qui a été déjà le cas.
Cette exposition ne sera pas un simple coller/copier de l’exposition virtuelle. Outre la présentation du catalogue accompagnant l’exposition, plusieurs œuvres inédites seront proposées, dans une scénographie très étudiée, renouvelant et enrichissant la vision des œuvres en ligne.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie

esavlchataigneraie2020-D

Janvier 2021

La Châtaigneraie met en ligne son exposition « De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie 2020 »

De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie 2020 est une exposition organisée par La Châtaigneraie et l’ÉSAVL-ARBAL. L’exposition propose les travaux artistiques des étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL, étudiants qui ont été diplômés en juin 2020 voir en juin 2019, toutes options confondues.
Les étudiants, à présent diplômés, sont Margaux Blanchard (Vidéographie), Jan Classen (Sculpture), Moïra Deepjan (Sculpture), Lydie Dramah (Bande dessinée / Illustration), Yann Freichels (Peinture), Maxime Gillot (Bande dessinée / Illustration), Sophie Joly (Peinture), Hannah Kalaora (Peinture), Basile Kravagna (Vidéographie), Sarah Minutillo (Dessin), Erika Montagna (Sculpture), Justine Piot (Publicité), Roberta Sucato (Gravure), Cyréllie Van Den Broek (Peinture), Nell Werbert-Simon (Vidéographie).
Ce n’est pas la première fois qu’une telle exposition a lieu. Elle se présente en fait sous forme d’une biennale. L’édition 2020 était prévue fin de cette année 2020. Mais elle n’a pu avoir lieu. Nous en devinons les raisons.
L’exposition a ainsi été déplacée au mars 2021 (sous réserve d’un changement de date). D’ici là, La Châtaigneraie a eu la bonne idée de la mettre en ligne, sous forme d’une exposition virtuelle. Les jeunes diplômés y proposent leurs œuvres, contextualisés par des présentations écrites.

« “De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie 2020
”
Découvrez l’exposition en primeur !

Depuis un certain temps, l’actualité nous empêche d’assouvir notre soif de culture. Elle a également perturbé le fonctionnement de nombreuses institutions, dont La Châtaigneraie.
Notre saison 2020 s’est vue chamboulée, des expositions ont dû être annulées, d’autres reportées…
Dans ce contexte, notre biennale “De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie” n’a pas pu ouvrir ses portes le 20 novembre dernier.
 Et bien que nous ayons la chance de pouvoir retourner au musée depuis quelques jours, il ne sera malheureusement pas possible de mettre cette exposition sur pieds avant le printemps 2021.
En attendant de nous réunir enfin au Centre wallon d’art contemporain, nous vous avons concocté une petite “exposition virtuelle” dans laquelle vous pouvez découvrir le travail des 15 artistes fraîchement sortis de l’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège en 2019 et 2020.
Cette expérience ne se substitue pas à une exposition bien réelle mais elle permet de valoriser le travail de jeunes plasticiens. Une des missions que La Châtaigneraie s’est fixées depuis ses débuts et un enjeu essentiel, surtout dans les moments que nous traversons.
Bonne découverte virtuelle avant de venir contempler leurs travaux à La Châtaigneraie dès le mois de mars prochain.
Nous espérons que le voyage vous plaira ! » (La Châtaigneraie).

Merci aux animateurs de La Châtaigneraie pour cette belle initiative qui met en valeur la qualité du travail des étudiants, et l’action indéfectible de La Châtaigneraie pour soutenir les artistes émergents de la scène liégeoise.

Exposition virtuelle De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie 2020


Un catalogue est en cours de finalisation, et paraîtra uniquement sur support papier à pour l’exposition de mars 2021. L’exposition y sera actualisée, présentant les œuvres qui n’ont pu être proposées dans cette exposition en ligne vu leur nature, et surtout, proposant un vernissage…

expos_2020academiechataigneraie-1170x1419-800x970(60)

Décembre 2020

Exposition reportée à mars 2021, et accessible à présent en virtuel ici

« De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie », une exposition d’étudiants récemment diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL, du 21 novembre 2020 au 17 janvier 2021

S’il y a bien une tradition au sein de l’ÉSAVL-ARBAL, c’est cette biennale qui se tient à La Châtaigneraie Centre wallon d’art contemporain (Flémalle, Liège).
En effet, depuis de très nombreuses années, ces deux institutions s’associent dans ce projet d’exposer les étudiants fraîchement diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL.
Sous le titre de De l’Académie (E.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie, cette exposition, accompagnée d’un catalogue, permet à plus d’une dizaine d’étudiants, des neufs Options de l’ÉSAVL-ARBAL d’exposer dans des conditions professionnelles :

« ‘De l’Académie… à la Châtaigneraie ou de l’école d’art…’ à l’institution muséale, pour la 9e édition de cette biennale, La Châtaigneraie présente les travaux de quinze jeunes artistes fraîchement sortis de l’Académie des Beaux-Arts de la Ville de Liège.
Dès ses débuts, le Centre wallon d’art contemporain s’est donné pour mission de promouvoir les jeunes artistes, de les aider dans les premiers moments de leur carrière et de faciliter leur passage à la vie professionnelle. Au fil du temps, de nombreux partenariats se sont établis sporadiquement avec plusieurs écoles d’art : Valenciennes (France), La Cambre (Bruxelles), Szczecin (Pologne)… mais c’est avec l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège que les relations sont les plus étroites depuis plus de trente ans à présent.

Suite directe de la série ‘Promotions’ créée au milieu des années 80, la biennale ‘De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie’ fêtera en 2020 sa 9e édition. Ainsi, depuis plus de quinze ans, de jeunes artistes sélectionné.es parmi les diplômé.es les deux années précédentes prennent possession des cimaises du Centre d’art.
Une occasion d’expérimenter, souvent pour la première fois, le processus global de création d’une exposition. Du choix des pièces, à la scénographie, en passant par la rédaction de textes et l’élaboration d’un catalogue. Accompagné.es par La Châtaigneraie dans cette aventure, leurs travaux sont à découvrir à Flémalle à partir du 21 novembre 2020. » (La Châtaigneraie).

Les étudiants, à présent diplômés, présenteront des travaux réalisés la plupart du temps au sein de leurs années diplômantes. Les étudiants sont Margaux Blanchar (Vidéographie), Jan Classen (Sculpture), Moïra Deepjan (Sculpture), Lydie Dramah (Bande dessinée / Illustration), Yann Freichels (Peinture), Maxime Gillot (Bande dessinée / Illustration), Sophie Joly (Peinture), Hannah Kalaora (Peinture), Basile Kravagna (Vidéographie), Sarah Minutillo (Dessin), Erika Montagna (Sculpture), Justine Piot (Publicité), Roberta Sucato (Gravure), Cyréllie Van Den Broek (Peinture), Nell Werbert-Simon (Vidéographie).
L’exposition se tiendra du 21 novembre 2020 au 17 janvier 2021. Vernissage le 20 novembre à 18 h 30. Au vue des conditions particulières liées à l’épidémie de coronavirus, il est conseillé de consulter le site de La Châtaigneraie en cas d’actualisation de dernière minute, ce qui risque d’être très probable.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie