Logo_+_texte_(2)_ESAVL-ARBAL-1100

BD • DESSIN  GRAVURE ILLUSTRATION PEINTURE PUBLICITÉ SCÉNOGRAPHIE SCULPTURE VIDÉOGRAPHIE

L’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie Royale des Beaux-Arts de Liège (ÉSAVL-ARBAL) est un institut d’enseignement supérieur en Arts plastiques, visuels et de l’espace. L’école propose neuf disciplines, en deux cycles de formation, Bachelier et Master (sauf l’Option en Dessin, uniquement le Master). À chaque Bachelier correspondant son Master. Chaque Master se décline en trois finalités : Spécialisé, Didactique et Approfondi. L‘ÉSAVL-ARBAL propose aussi l’Agrégation.
À quelques minutes du centre de Liège, de taille moyenne, dispensée par des artistes-enseignants, ancrée dans son environnement artistique et culturel, l’ÉSAVL-ARBAL est une des plus anciennes écoles en matière d’enseignement artistique en Belgique.

Toute-l-histoire-de-la-peinture-en-moins-de-deux-heures-hector-obalk-710(80)

Une rentrée académique 2019-20 de l’ÉSAVL-ARBAL

tout en humour et en dérision,

ce mercredi 23 octobre 2019


Monsieur Pierre Stassart, Échevin de l’Instruction publique de la Ville de Liège, Monsieur André Delalleau, Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL, et toute l’équipe pédagogique, ont le plaisir de vous inviter à la Cérémonie de rentrée académique 2019-2020 de l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie royale des Beaux-arts de Liège (ÉSAVL-ARBAL).
Cette Cérémonie aura lieu ce mercredi 23 octobre 2019, à partir de 19 h, au Théâtre de Liège (Place du XX Août, 16 4000 Liège).
Dans ce cadre, le personnel académique et les étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL pourront assister à la conférence-spectacle, toute en humour et dérision, Toute l’histoire de la peinture en moins de 2 heures, d’Hector Obalk. Plus d’informations sur ce spectacle sur le site du Théâtre de Liège. Plus d’informations sur la Cérémonie à Loraine Jacoletig, adjointe à la Direction, l.jacoletig@intra-esavl.be.


451742-toute-l-histoire-de-la-peinture-en-moins-de-deux-heures-hector-obalk-au-theatre-710x171(80)

Actualités

Pre-home-Site-Web-1600x0-c-default-1100(80)

22-FigureMan@VillaVerde-2018.-Single-channel-Video-BD-1600x0-c-default-530(80)

Eva L’Hoest, FigureMan@VillaVerde, 2018 © Eva L’Hoes

Septembre 2019

Eva L’Hoest, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL, sélectionnée pour la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon

La Biennale d’art contemporain de Lyon (France) est un des événements en art contemporain les plus importants de France. Cette nouvelle édition se déroulera de septembre 2019 à janvier 2020, sous le titre Là où les eaux se mêlent, et son thème, le paysage.
La Biennale accueillera une petite soixante d’artistes, dont Eva L’Hoest, diplômée en Master Approfondi en Vidéographie. Elle y présentera son travail d’animation vidéo 3D :

« Les vidéos d’Eva L’Hoest nous transportent dans des environnements familiers, mais pourtant habités par des formes hybrides et des figures troubles. L’artiste joue avec les accidents des scanners 3D, avec les aberrations des images virtuelles et avec les failles des algorithmes pour composer des paysages où se mêlent les regards de l’homme et des machines. Dans les halles des Usines Fagor, des images circulent d’un écran à l’autre. Leur substance virtuelle contamine l’installation vidéo qui s’étire et se prolonge alors dans l’espace d’exposition. » (Biennale d’art contemporain de Lyon).

Hier Gaëtane Verbruggen, aujourd’hui Eva L’Hoest, ces deux artistes, parmi d’autres, confirment la capacité des jeunes artistes liégeois émergents à dépasser les frontières liégeoises et belges, pour aborder avec toute la force expressive et toute la maturité nécessaires de nouveaux paysages européens.

Plus d’informations :
Page de présentation portant sur Eva L’Hoest sur le site de la Biennale de Lyon 2019

67505573_2361864747434922_613790370362294272_n-530(80)

67365542_2361864774101586_8844830932398505984_n-530(80)

67284188_2361864814101582_9217058525123969024_n-530(80)

Mercredi 4 septembre 2019

Toska, diplômé de l’ÉSAVL-ARBAL, réalise une nouvelle fresque street art

Toska est un jeune artiste émergent, diplômé de l’ÉSAVL-ARBAL en 2010, et depuis lors spécialisé en street art. Il a su s’y faire une très belle place et collectionne les fresques tout azimut, tout en y élaborant un style singulier à l’inspiration multiple :

« La simplicité complexe
Jeune artiste prolifique, Toska a le vent en poupe. Aussi à l’aise face à l’agitation d’un live painting que bien au calme dans son atelier, son talent se décline sur des supports aussi divers que variés : tatouages, objets, meubles, toiles, murs, vitrines de magasins (voir encadré ci-contre)… Rien n’arrête l’enfant terrible, véritable étoile montante – mais pas filante – de la sphère artistique liégeoise.
Oscillant entre les arts primitifs, comme l’art Maya dans la stylisation des formes et le Street Art dont il ne peut nier la filiation, Toska a un univers aussi facilement identifiable qu’il est singulier. Y entrer, s’est oublié l’espace, le temps – en tout cas tels qu’on les conçoit – et se perdre dans un labyrinthe de couleurs et de formes d’une sommairité si… complexe. Car, ne vous y fiez pas, la simplicité chez Toska n’est qu’apparente. Avant même l’exécution, le travail de préparation est d’une importance capitale. Ses œuvres, l’artiste les construit avant tout dans sa tête, comme des idées fixes, obsédantes et débordantes – “c’est pourquoi, je peins essentiellement des séries” – qu’il faut ensuite matérialiser. “Je pars de la composition ou des traits du volume d’un objet, d’un corps humain ou animal et, au fur et à mesure, je les décompose, les simplifie au maximum pour aller de plus en plus en profondeur dans la matière, jusqu’à la pénétrer, jusqu’à en représenter les cellules, l’énergie, les fluides et finalement en détacher les composants, les mouvements, les forces d’une structure plus universelle et globale”. Comme dans un puzzle, chaque élément est replacé avec minutie et, harmonieusement, trouve sa place juste dans un tout qui le transcende.
Une fois la construction effective, l’artiste travaille la matière, les contrastes, les volumes et les mouvements à travers une technique d’exécution bien particulière : “alternative à la bombe et à la pipette, elle me permet de contenir une importante quantité de peinture et rend possible une exécution directe assez longue, ce qui me permet d’avoir un résultat fluide et régulier”. L’effet est immédiat, vient titiller nos pupilles avec force alors même que notre esprit en reste coi. » (Comptoir des ressources créatives).

Ce style multiculturel développé par Toska convenait parfaitement à une école primaire située à Welkenraedt, école qui lui a demandé d’y réaliser une grande fresque murale tout autour de sa cours de récréation, aidé a-t-il été par les utilisateurs de cette cours.

f5e345667032ea06b7b8e0bc0a866a50b7a451f917b7ab5f42524015a1069870-530(60)

Mercredi 4 septembre 2019

Nouvelle exposition personnelle en France pour Laurent Impeduglia, professeur à l’ÉSAVL-ARBAL

Professeur en dessin à l’ÉSAVL-ARBAL, très apprécié en France, Laurent Impeduglia propose une nouvelle exposition personnelle, à Strasbourg (France), au sein de sa galerie, la Galerie Dephine Courtay. Il y présentera une douzaine de ses dernières productions huiles sur toile et dessins :

« Pour sa seconde exposition d’envergure, la Galerie Delphine Courtay a l’honneur de présenter un solo show de l’artiste plasticien belge, Laurent Impeduglia, peintre et dessinateur, actif sur la scène artistique internationale depuis vingt ans.
Laurent Impeduglia développe une œuvre en perpétuelle mutation. La litanie de ses sources d’inspiration est vertigineuse : depuis les religions qui fondent nos sociétés jusqu’à la culture pop en passant par les iconographies de l’héroïsation, de la fabrication industrielle, du pouvoir ou du fétichisme de la marchandise. Il peut ainsi mettre en scène des personnages souvent tirés de l’univers de l’enfance (publicité, jeux vidéo, comics…) qu’il combine sans hiérarchie et sans but apparent avec des éléments naturels ou architecturaux, des formes abstraites et des symboles parfois obscurs. Souvent domine une vision violente et ironique de l’absurdité d’un mode vide de sens. » (Galerie Delphine Courtay).

Exposition du 7 septembre au 6 octobre 2019. Vernissage le 6.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Delphine Courtay

invitation_toska-530(0)

Mercredi 4 septembre 2019

Une nouvelle exposition personnelle s’est tenue en juin 2019 pour Toska, diplômé de l’ÉSAVL-ARBAL

Inévitablement cela devait arriver : du mur à la galerie, tel est le chemin parcouru par Toska, ce jeune artiste de street art diplômé en Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL il y a une petite dizaine d’années. Après de très nombreuses fresques, dans les rues de Liège et d’ailleurs, son travail se voit reconnu en s’exportant dans de multiples espaces d’exposition en art contemporain. Ce cheminement, général pour le street art, se confirme à nouveau chez Toska puisqu’il n’est pas à sa première exposition personnelle.

« Né en 1986, le peintre muraliste parcours le monde entier.
Partout où il passe, il réalise des fresques gigantesques.
Artiste prolifique et prometteur, Nicolas Ravet, alias Toska, s’impose depuis 2008 comme une des étoiles montantes. En décomposant les volumes et les formes, l’artiste laisse s’exprimer sur la toile, le mur, la troublante énergie de la matière et des composantes d’une structure universelle. Ses traits fluides et régulier donnent naissance à un cocktail explosif entre art urbaine et art primitif. Le jeune peintre vibre au rythme de l’Art Premier et du Graff.
Distinct, il apprivoise les volumes et les textures comme transcendé par un rite mécanique. En général, Toska travaille à la pipette plus qu’au pinceau.
Cette technique lui permet de coller à son tempérament volcanique..
Formé à l’académie des Beaux-Arts de Liège, Toska est véritable globe trotteur, il a réalisé des fresques à Mexico, Thailande, Paris, Rome, Prague, Ibiza, Lettonie, Liège et aussi pour Amnesty International. » (Artsper).

Nouvelle exposition donc, dans un tout nouveau lieu à Liège, le Souplex (SPLX). Ce lieu, qui a vu le jour autour de mai 2019, grâce à un collectif, et avec l’aide du Comptoir des ressources créatives, l’a ainsi accueilli en juin 2019, dans son espace d’exposition 27, Boulevard de la Sauvenière, Liège.

Plus d’informations :
Page portfolio de Toska
Page Facebook de Toska
Reportage sur l’exposition, RTC TéléLiège, juin 2019
Page Facebook Souplex

visuel_ok_sea_-530(80)

Mercredi 4 septembre 2019

Professeur à l’ÉSAVL-ARBAL, Nicolas Kozakis expose à Quai4

Nicolas Kozakis, professeur en Dessin à l’ÉSAVL-ARBAL participe à l’exposition collective Hors les murs. Organisée par la Galerie Quai4, elle aura lieu du 24 août au 31 octobre 2019. Uniquement sur rendez-vous.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Quai4

image001-530(80)

Mercredi 4 septembre 2019

Thierry Grootaers, professeur à l’ÉSAVL-ARBAL, expose en duo

Thierry Grootaers est professeur en Peinture à l’ÉSALV-ARBAL. Depuis toujours, il mène en parallèle une carrière artistique, soutenue par la Galerie GNF, dont il est l’un des représentants. Sa galerie lui consacre une nouvelle exposition, cette fois-ci en duo avec Charlotte Marchand :

« On dit que la curiosité est un vilain défaut. De la même manière, l’expression anglaise, “Curiosity Killed the Cat” sous-entend que celui qui est trop curieux est susceptible de s’attirer des ennuis. Il existe cependant une autre manière de voir les choses : la curiosité comme force d’invention, comme élan à comprendre les choses qui se dérobe à nous, et à créer de nouveaux entendements. Les peintures de Thierry Grootaers et Charlotte Marchand ont ceci en comment qu’elles soulèvent les motifs et les retournent pour donner à voir ce qui se cache en-dessous ; elles semblent associer librement des formes et des objets venus de contextes différents pour voir ce qui se produit au moment de leur rencontre. En d’autres termes, elles démontrent une insatiable curiosité qui se révèle force perturbatrice du regard et de ses habitudes. » (Galerie GNF).

Exposition du 5 septembre au 19 octobre 2019 à la Galerie GNF à Bruxelles donc.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie GNF

invit-web-dirouettes'-530(80)

Mercredi 4 septembre 2019

André Delalleau, directeur de l’ÉSAVL-ARBAL, expose

André Delalleau, directeur de l’ÉSAVL-ARBAL, participe en tant qu’artiste à l’exposition collective D’où vient le vent ?, organisée par L’Orangerie Espace d’art contemporain, espace située à Bastogne. L’exposition démarre le 8 septembre dès 15 h jusqu’ au 27 octobre 2019. De quoi y rencontrer largement les vents d’autonome.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de L’Orangerie

Biblio-3024-530(80

Mardi 3 septembre 2019

La Bibliothèque de l’ÉSAVL-ARBAL réouvre ses portes le lundi 16 septembre 2019

La Bibliothèque de l’ÉSAVL-ARBAL fermera ses portes à partir du lundi 1 juillet 2019. Elle les réouvrira le lundi 16 septembre 2019.

« Académie Royale des Beaux-Arts de la Ville de Liège »,

un nom pour trois écoles

L’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège (ARBAL),
c’est d’abord le nom d’un établissement
qui accueille trois écoles.

L’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège,
c’est aussi une partie du nom de chacune de ces trois écoles :
Académie Royale des Beaux-arts de Liège
Enseignement secondaire artistique à horaire réduit (ESAHR) ;
– Centre d’enseignement secondaire Léonard Defrance –
Académie Royale des Beaux-arts de Liège ;

– École Supérieure des Arts de la Ville de Liège
– Académie
Royale des Beaux-Arts de Liège (ÉSAVL-ARBAL).

Trois écoles donc, qui s’associent
régulièrement pour organiser
expositions, conférences, séminaires,
Journées Portes Ouvertes…,
sous la bannière commune
d’Académie Royale des Beaux-Arts
de la Ville de Liège.

AFFICHE-2015-A3-BR-D3-500


La plupart des syllabus de l’ÉSAVL-ARBAL sont envoyés par les enseignants directement aux étudiants via leurs adresses mails.
Les syllabus suivants peuvent aussi être téléchargés à partir de ce site :

Syllabus Droit d’auteur (2019-20)

208-2019
Syllabus Droit d’auteur (2018-19)
Syllabus Droit d’auteur Partie 2 (2018-19)
Syllabus Droit commercial Partie 1 (2018-19)

Syllabus Droit commercial Corrigenda (p. 21) (2018-19)


19.49.42