Logo_+_texte_(2)_ESAVL-ARBAL-1100

BD • DESSIN  GRAVURE ILLUSTRATION PEINTURE PUBLICITÉ SCÉNOGRAPHIE SCULPTURE VIDÉOGRAPHIE

L’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège – Académie Royale des Beaux-arts (ÉSAVL-ARBA) assure une formation dans le domaine des Beaux-arts depuis sa création officielle en 1836.
Cet encrage dans le passé nous relie certes à nos ancêtres, mais cette école du Domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace, est tout entière dévolue aux recherches actuelles et prospectives.
L’accompagnement des professeurs-artistes assure une quête du sens liée à la plus grande exigence des pratiques artistiques qui feront de nos étudiants les acteurs culturels de demain.
Les cours généraux et conférences diverses, dispensés le plus souvent par des acteurs de terrain (écrivains, critiques d’art, philosophes, curateurs et commissaires d’exposition ou de lieux culturels) assurent une dimension réflexive nécessaire au développement d’une démarche artistique pertinente dans un contexte sociétal complexe.
Derrière l’apparent cloisonnement des disciplines artistiques se développe un esprit de transversalité, de partage et de bouillonnement qui inscrit cette institution dans le présent des questionnements les plus ouverts et les plus novateurs.
Par de nombreux échanges et partenariats allant du local à l’international, l’Institution est également tournée vers l’extérieur. La mobilité et les réseaux divers constituent aujourd’hui le support nécessaire à toute production artistique.

bandeau-InnerspaceVOL.6-1224x732-800x478(60)

De nombreux étudiants, diplômés, et enseignants,

tous de l’ÉSAVL-ARBAL, participent à « Inner Space »,

une manifestation que ne peut que soutenir l’ÉSAVL-ARBAL


Inner Space est un collectif d’artistes et d’opérateurs culturels, tout azimut et interdisciplinaire, organisant régulièrement des expositions, et œuvrant ainsi pour le développement artistique de la région liégeoise. Il est à placer parmi les nombreuses initiatives qui ont vu le jour ces dernières années à Liège. Précisément :

« Inner Space est un collectif qui rassemble des curateurs d’expositions, des artistes et les publics. Le but est de générer des rendez-vous et des collaborations qui alimentent chacun de ses membres. Plus que de concevoir de simples expositions, Inner Space cherche a mettre en place un lieu de réflexion pour la communauté qu’il rassemble.
Au Grand Curtius, le 6e volume d’Inner Space est un événement pluridisciplinaire où se croisent des performances artistiques, de l’art vidéo, de l’art plastique, des concerts et des rencontres. La quarantaine d’artistes qui y sont représentés sont issus de la région liégeoise, mais plus largement de Belgique et d’Europe. Ils ont été invités à proposer une intervention artistique inspirée de leur rencontre avec les collections du Grand Curtius. Les coexistences qui en résultent suscitent tantôt la confrontation, tantôt la fusion, tantôt le partage. Ces mises en perspective créent des dialogues entre les artefacts du musée et la création actuelle, mettant en lumière la grandeur historique, artistique et technologique dans l’ancienne Principauté de Liège. »
(Inner Space).


Affiche-A3-innerspace-800x1131(60)


Le lieu de cette manifestation Vol. 6 est donc grandement symbolique, faisant le pont entre le passé, le présent et le futur : le Grand Curtius.
Nous y retrouverons ainsi de nombreux artistes liés à l’ÉSAVL-ARBAL, soit des étudiants (tels qu’Anne-Sophie Fontenelle ou encore Gaëtane Lorenzoni…), soit des diplômés (comme Husein Bedday, ou encore, Babi Avelino, Joao Costa Leal, Jean-Français Cuda, Thierry Hanse, Usha Lathuraz Sarah Munitello, Charles-Henry Sommelette…), soit des enseignants, comme Sofie Vangor ou Thierry Grootaers.
L’exposition démarre ce vendredi 23 octobre 2020 (et non le 3 octobre, comme annoncé dans un premier temps) pour se clôturer fin février 2021 (et non fin janvier). En parallèle, de nombreux événements seront organisés, dont le premier est une rencontre avec le commissaire de l’exposition, Marc Reinbold, qui présentera l’exposition, les événements liés, et ce projet d’Inner Space (voir l’image du bas). Réservation obligatoire.
Le nombre d’étudiants, de diplômés ou encore d’enseignants, de l’ÉSAVL-ARBAL traduit à nouveau l’intégration de l’ÉSAVL-ARBAL dans le tissu artistique de sa région, et dans sa volonté de participer à son développement. Inner Space, le prouve, il y a donc bien une vie après l’Académie…

Plus d’informations :
Page de présentation de la manifestation sur le site du Grand Curtius
Catalogue de présentation de plusieurs artistes présents à l’exposition, PDF


cb8ad75c-421f-4927-b1c2-dfcffa2c124c-800x447(60)

Avec-le-fil-des-jours-pour-unique-voyage-Les-fagnes-01-800x750(60)

De la peinture à la photographie,

Mégane Likin, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL,

expose en OFF au BIP 2020


L’image précédente, et la suivante, réalisées par Mégane Likin, auraient pu être deux de ses tableaux, puisqu’elle est diplômée de Master Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL, et qu’elle expose régulièrement depuis l’obtention de son diplôme. Mais il s’agit en fait de photographies, car, parallèlement à sa pratique picturale, Mégane a développé avec succès la photographie. Elle y déploie toute sa sensibilité picturale, au point de confondre les deux médiums. Mais bien entendu, il ne s’agit pas d’un pur jeu formel, puisque l’émotion et la recherche plastique sont au rendez-vous, tout en sachant qu’elle n’est pas la première à investir avec qualité un médium a priori éloigné de sa discipline mère.

« Le fil des jours pour unique voyage
Au travers de la photographie, derrière la translucidité du papier, un travail qui résulte de pérégrinations simples de la vie quotidienne. Des allers-retours construisant un assemblage de prises de vues, qui, naturellement, deviennent l’essence même de l’inspiration. Le flux d’idées constantes, canalisées au travers de la capture photographique, devient le dessein du sujet principal. Un format papier rappelant celui sur lequel les mots se sont couchés. Partagées, parfois, des pensées ont été envoyées. La photographie et le dessin entremêlés, le matériau sert à mettre en exergue ou à dissimuler des détails oubliés. Celui-ci demande alors au spectateur d’aller puiser lui-même dans son imagerie mentale afin de deviner le détail lointain qui pourrait faire ressurgir une sensation oubliée. Sorte de trace laissée sur le papier, la photographie n’est que le souvenir d’un moment passé. Déjà oublié, il se trouve à présent presque effacé. »
(Galerie Quai4).

Dans le cadre de la Biennale de l’image possible (BIP OFF), Mégane expose ainsi à nouveau dans le champ de la photographie, avec cette exposition à la Galerie Quai4, une galerie liégeoise plutôt accès sur le médium photographique. Le titre de l’exposition, à fort pouvoir évocateur, traduit bien l’ambiance à laquelle est convié le visiteur : Le fil des jours pour unique voyage.
Cette deuxième exposition photographie d’envergure confirme que Mégane a bien l’intention de poursuivre avec force ce médium, en parallèle avec la peinture, qu’elle ne souhaite pas cependant reléguer au second plan.
L’exposition, soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, se teindra donc à la Galerie Quai4,  aura lieu entre le 8 et le 31 octobre 2020. Vernissage le samedi 10 octobre 2020, avec la présence de l’artiste, comme le souligne la Galerie.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Galerie Quai4
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Biennale de l’image possible 2020


Avec-le-fil-des-jours-pour-unique-voyage-Les-fagnes-00-800x750(60)

expos_2020academiechataigneraie-1170x1419-800x970(60)

« De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie »,

une exposition d’étudiants récemment

diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL,

du 21 novembre 2020 au 17 janvier 2021


S’il y a bien une tradition au sein de l’ÉSAVL-ARBAL, c’est cette exposition à La Châtaigneraie Centre wallon d’art contemporain (Flémalle, Liège).
En effet, depuis de très nombreuses années, ces deux institutions s’associent dans ce projet d’exposer les étudiants diplômés de l’ÉSAVL-ARBAL depuis quelques semaines. Sous le titre de De l’Académie (E.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie, cette exposition, accompagnée d’un catalogue, verra plus d’une dizaine d’étudiants, des neufs Options de l’ÉSAVL- ARBAL (Bande dessinée, Dessin, Gravure, Illustration, Peinture, Publicité, Scénographie, Sculpture et Vidéographie).

« ‘De l’Académie… à la Châtaigneraie ou de l’école d’art…’ à l’institution muséale, pour la 9e édition de cette biennale, La Châtaigneraie présente les travaux de quinze jeunes artistes fraîchement sortis de l’Académie des Beaux-Arts de la Ville de Liège.
Dès ses débuts, le Centre wallon d’art contemporain s’est donné pour mission de promouvoir les jeunes artistes, de les aider dans les premiers moments de leur carrière et de faciliter leur passage à la vie professionnelle. Au fil du temps, de nombreux partenariats se sont établis sporadiquement avec plusieurs écoles d’art : Valenciennes (France), La Cambre (Bruxelles), Szczecin (Pologne)… mais c’est avec l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège que les relations sont les plus étroites depuis plus de trente ans à présent.

Suite directe de la série ‘Promotions’ créée au milieu des années 80, la biennale ‘De l’Académie (É.S.A.V.L.) à La Châtaigneraie’ fêtera en 2020 sa 9e édition. Ainsi, depuis plus de quinze ans, de jeunes artistes sélectionné.es parmi les diplômé.es les deux années précédentes prennent possession des cimaises du Centre d’art.
Une occasion d’expérimenter, souvent pour la première fois, le processus global de création d’une exposition. Du choix des pièces, à la scénographie, en passant par la rédaction de textes et l’élaboration d’un catalogue. Accompagné.es par La Châtaigneraie dans cette aventure, leurs travaux sont à découvrir à Flémalle à partir du 21 novembre 2020. » (La Châtaigneraie).

Les étudiants, à présent diplômés, présenteront des travaux réalisés la plupart du temps au sein de leurs années diplômantes. Les étudiants sont Margaux Blanchar (Vidéographie), Jan Classen (Sculpture), Moïra Deepjan (Sculpture), Lydie Dramah (Bande dessinée / Illustration), Yann Freichels (Peinture), Maxime Gillot (Bande dessinée / Illustration), Sophie Joly (Peinture), Hannah Kalaora (Peinture), Basile Kravagna (Vidéographie), Sarah Minutillo (Dessin), Erika Montagna (Sculpture), Justine Piot (Publicité), Roberta Sucato (Gravure), Cyréllie Van Den Broek (Peinture), Nell Werbert-Simon (Vidéographie).
L’exposition se tiendra du 21 novembre 2020 au 17 janvier 2021. Vernissage le 20 novembre à 18 h 30. Au vue des conditions particulières liées à l’épidémie de coronavirus, il est conseillé de consulter le site de La Châtaigneraie en cas d’actualisation de dernière minute, ce qui risque d’être très probable.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de La Châtaigneraie


FullContact-720x1100(80)

Actualités

Logo_Mudia_Baseline_Bilingue-530x318

Vendredi 23 octobre 2020

Charles-Henry Sommelette expose en plein cœur de l’Ardenne

Charles-Henry Sommelette, artiste diplômé de l’ÉSAVL-ARBAL, expose régulièrement. Nous le retrouvons lui et ses dessins au fusain souvent en grand format, au Mudia Café, dans un cadre qui ne lui est certainement pas étranger, la compagne ardennaise, ses réalisations la mettant souvent en scène.
Le Mudia Café est le restaurant-bibliothèque du Mudia. Mudia est le nom d’un musée d’arts situé à Redu, dans la Province du Luxembourg.
L’exposition est visible du 3 octobre au 23 octobre 2020.

Plus d’informations :
Site du Mudia

ARENA_inv_digi-520x741(60)

Vendredi 23 octobre 2020

Nicolas Kozakis, de l’ÉSAVL-ARBAL, expose à nouveau à la Kesseneers Gallery

Parmi la petite vingtaine d’artistes réunis dans cette exposition, Nicolas Kozakis, professeur en Dessin, à la fois au sein des cours de Dessin et à l’atelier de l’Option Dessin, de l’ÉSAVL-ARBAL.
L’exposition s’intitule Are(n)a « Agree to disagree », et se déroule à la Kusseneers Gallery (Bruxelles). Elle dure le temps d’un week-end : samedi 24 et dimanche 25 octobre 2020.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site de la Kusseneers Gallery

20201006_180812_3-530x384(60)

Vendredi 16 octobre 2020

Loïc Moons, diplômé de l’ÉSAVL-ARBAL, expose à nouveau

Loïc Moons, artiste récemment diplômé en Master Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL, et qui a intégré la Galerie liégeoise Nadja Vilenne, n’en expose pas moins dans des lieux d’exposition plus confidentiels, comme ce Centre d’arts contemporains Les Brasseurs.
L’artiste intégrera le disposition de promotion des artistes émergents Antenne Jeunes Artistes / Vitrine Jeune Artiste. Il y présentera plusieurs de ces récentes peintures, dont le tableau (image de gauche) qui donnera le nom à l’exposition, Golden Boy. Présentation de la démarche plastique de l’artiste :

« Les toiles de Loïc Moons, saturées de symboles graphiques, débordent d’une énergie brutale induite par la superposition intuitive de textures colorées et de motifs foudroyants.
Imposantes et sévères, des silhouettes humanoïdes nous toisent de tout leur haut. Parmi celles-ci, des figures robotiques et autres personnages manga-esques s’inscrivent dans un univers chaotique fait d’onomatopées explosives et polychromes.
Pour sa proposition aux Brasseurs, l’artiste a choisi de libérer une de ses figures anthropomorphes de la surface de la toile, la délivrant de la contrainte du châssis et lui permettant ainsi d’incorporer un espace autre. Un détour jubilatoire, prolongement naturel de sa pratique ludique du travail de la matière et de la couleur.   
Une corporalité massive, tel un Bouddha couché, conscient avec ironie de son état d’éveil, nous fait ainsi face. » (Corentin Lahaye, Les Barsseurs).

L’exposition se tiendra du 7 novembre au 19 décembre 2020, au Brasseurs donc, situé au centre de Liège, à quelques minutes de la Place Saint-Lambert.

Plus d’informations :
Page de présentation de l’exposition sur le site des Brasseurs

EQDF_2-530x374(60)

Vendredi 16 octobre 2020

Exposition et livre pour Sophie Legros

À la Galerie Rature – KulturA, Sophie Legros, artiste plasticienne, proposera une exposition personnelle intitulée En quête de formes. Durant cette exposition, sera présenté le livre du même nom, récemment publié aux Éditions Colorimetric (Liège). Exposition et livre tourneront autour d’une trilogie témoin de trois actions réalisées entre octobre 2016 et septembre 2017.
Un vernissage aura lieu le jeudi 22 octobre 2020, à partir de 18 h 30. L’exposition se vivra du 23 au 31 octobre 2020.

Plus d’informations :
Page Facebook de l’événement
Page de présentation du livre sur le site des Éditions Colorimetric
Site de la Galerie Rature – Kultura

15.42.44-530-259(80)

1600434992-sarah-minutillo-web-530x707(60)

Vendredi 16 octobre 2020

Sarah Munitello et Malsy Klasen, artistes diplômées de l’ÉSAVL-ARBAL, participent à  « Écho / Écart »

Pour présenter cette manifestation d’envergure, le mieux est encore de consulter ce qu’en dit le site de l’École supérieure des arts La Cambre :

« Dans le cadre du week-end d’ouverture de l’exposition IT NEVER ENDS John M Armleder & Guests à KANAL — Centre Pompidou, venez découvrir une série d’événements en direct, des conférences et workshops avec entre autres plusieurs étudiant.e.s de La Cambre pour des performances Écho / Écart.
Armleder est invité à investir, pour sept mois, les espaces du Showroom de l’ancien garage Citroën bruxellois. L’artiste y propose, en dialogue avec une série d’installations monumentales qu’il a spécifiquement pensées pour chacun des six plateaux bruts du lieu, une constellation d’expositions, d’événements et de rencontres qui offrent la possibilité de plonger dans son univers et celui de celles et ceux qu’il aime.»
(La Cambre).

Dans ce cadre, Sarah Munitello, artiste diplômée de Master en Peinture et de Master en Dessin, et Malsy Klasen, diplômée en Vidéographie, toutes deux de l’ÉSAVL-ARBAL, ont participé ou participeront à différents événements.
En effet,  en tant qu’étudiante en Master en Dessin, sachant que ce Master est une collaboration avec La Cambre, Sarah Munitello a pu intégrer différents ateliers et projet de cette école. Sa participation à cette manifestation Écart / Écho en est ainsi le fruit.
Les différents événements auxquelles participent les deux anciennes étudiantes sont :

– le 26 et 27 septembre, la performance collective Showroom 0-5.  Plus d’informations
– du 24 septembre au 25 avril 2021, l’exposition Showroom 0-5.  Plus d’informations
– du 24 septembre 2020 au 25 avril 2021, elles seront les artistes invitées de l’exposition It never ends, de John M. Armleder. Plus d’informations

Plus d’informations :
Site Kanal Centre Pompidou
Image de gauche : Sarah Munitello