École Supérieure des Arts de la Ville de Liège > International >

Activité internationale

Workshops interdisciplinaires 2012 European Forum of History and Arts

Activites_Int._EUROPEAN-FORUM-calicot-2012

En 2012, l’ÉSAVL-ARBAL a accueilli et participé aux workshops interdisciplinaires autour du thème Les migrations en Wallonie, dans le cadre du 2012 European Forum of History and Arts.

Activites_Int._EUROPEAN-FORUM-invit-2012_HR-D4b

L’European Forum of History and Arts est issu du programme Erasmus, financé par le Programme Lifelong Lerning de l’Union Européenne, soutenu par l’Agence nationale DAAD pour la coopération européeen d’enseignement supérieur.

Activites_Int._projektmappe_fr_05_03-1

« L’université s’ouvre et se mobilise

Les travaux en projets interdisciplinaires et internationaux — des moyens d’un enseignement dynamique et créatif.

Cette fois-ci le deuxième projet de la série “European Forum of History and Arts” de l’université des Nomades a été réalisé à Liège entre le 09.04 et le 20.04.2012 sous le nom de “Melting Pot — Migrations in thé Walloon Region”.

Comme dans les années précédentes, le projet a traité une thématique importante d’un point de vue historico-culturel pour l’Europe.

Les participants se sont réunis en dix nations et sont issus de 15 universités artistiques et scientifiques européennes et extra-européennes. Ils ont approché le sujet de manière transdisciplinaire et interdisciplinaire à  l’aide des instruments des sciences humaines ainsi que des instruments historiques dans le cadre des symposiums et des ateliers historiques et artistiques.

La transmission des sujets historiques a été mise enlace par les professeurs d’histoire, de la sociologie, de l’histoire de l’art et de droit pendant un symposium d’une journée le 23 mars 2013 à Liège. Tous les enseignants responsables des ateliers artistiques ont été invités au symposium.

Le sujet principal “Melting Pot -Migration en région wallonne” a été divisé en séries de thèmes comme la migration pour le pain (la migration économique), la migration motivée politiquement, la migration relative à la culture et la migration d’un point de vue du droit. Le symposium a servi aux acteurs du “European Forum et History and Arts” a à la préparation scientifique du sujet.

La devise des ateliers artistiques était “Mixed we are, mixed we bill be” et a renvoyé aux questions transeuropéennes et historico-politiques de la migration, en particulier dans la région SaartLorLux. L’attention a été attirée particulièrement sur la migration et sur le développement des cultures et sous-cultures de ces nations.

Le travail pendant la durée des projets est très intensif et, grâce à la réalisation des expositions finales, non seulement théorique mais aussi mise en pratique. Pendant une durée très courte un processus holistique de création artistique est mise en application : ce processus commence par la conception qui est suivie par la production et qui se finit par une présentation.

Ce processus de création artistique encourage et demande en abondance une capacité de travailler d’une manière autonome.

La création des cours interdisciplinaires, qui offrent comme sujet par exemple “le langage du corps”, était innovatrice comme ils contribuent surtout au niveau humain à améliorer l’intégration, la confiance en soi et la tolérance.

L’échange interculturel encourage la réduction de préjugés nationaux et culturels.

En plus des compétences interculturelles, les participants améliorent aussi leurs capacités linguistiques.La diversité linguistique des participants nécessite que l’anglais soit la langue commune officielle.

Les enseignants responsables constituent de leur côté une équipe interdisciplinaire et internationale dans les ateliers. L’approche interdisciplinaire fournit des incitations à se pencher sur les méthodes spéciales de la discipline “inconnue” et à mener la méthode de travail inhabituellement fructueuses pour la propre discipline.

La rencontre quotidienne pendant le projet permet aux pédagogues de discuter des problèmes,d’évaluer le travail des étudiants et de se pencher sur les approches différentes des sciences et des arts.

Le projet intensif exige une participation active et une responsabilité individuelle de tous les participants et renforce l’esprit de solidarité européenne.

Les exposés des pédagogues des ateliers artistiques constituent des impulsions importantes. Les exposés reflètent l’immense variée interdisciplinaire et la grande diversité des domaines créatifs des enseignants.

Répercussion du projet sur l’enseignement et sur les participants

Le dialogue international et encouragé par la participation d’une multitude de nations, par leurs langues, leurs cultures et leurs points de vue divergents qui sont ressentis pendant le travail commun comme un grand enrichissement par tous les participants. L’approche internationale fonctionne très bien, elle est caractérisée par la curiosité et la tolérance et remet à tous les participants d’établir une compréhension pour des façons de penser différentes. L’extension de la méthode et des compétences dans les domaines graphiques, architecturaux et artistiques, ainsi que les approches des nouvelles thématiques et finalement le travail focalisé sur l’input à thème de différentes disciplines mènent à des résultats extraordinaires. L’échange simple et personnel entre les étudiants et les enseignants mène au déclin des hiérarchies. Cela donne confiance et encourage l’enlèvement des obstacles dû aux hiérarchies. L’intensité du processus de travail de dix jours et les résultats qui se sont constitués à la suite du processus donnent aux étudiants plus de confiance en eux-mêmes e aide à l’appréciation des propres compétences de manière positive.

L’apprentissage des compétences entrepreneuriales

L’expérience de travailler dans des groupes internationaux est un élément important pour la réussite future des étudiants sur le marché de l’emploi.

Le processus global de création demande beaucoup d’engagement et d’auto-organisation du côté des enseignants et en particulier des étudiants. L’apprentissage des nouvelles compétences se produit spontanément, détaché des contraintes du quotidien de l’université.

Celui qui bouge, bouge l’Europe

Les étudiants se passionnent de plus en plus pour un séjour à l’étranger à la suite de la participation a ce projet international (student mobilité). Les enseignants eux aussi ont envie d’un échange d’enseignants (teaching staff mobilité), par exemple avec le but d’organisation des ateliers durant une semaine dans une université partenaire. »

Professeur Anna Bulanda Pantalacci
Organisatrice du projet

« Recevoir durant la période de vacances de printemps le “2012 European Forum of History and Arts” à l’Académie Royale des Beaux-Arts est un véritable plaisir. Voir ces jeunes, futurs acteurs de la création artistique européenne dans les locaux de ce vénérable bâtiment construit en 1895 ne peut que nous amener à nous retourner sur notre propre passé. La vivacité des jeunes créateurs,la conviction avec laquelle ils se sont engagés dans leur projet personnel ne peut que nous réjouir et nous rassurer sur l’avenir de l’art.

Le thème du Forum semble tout naturel. En effet le bassin sidérurgique liégeois est lié de près à l’aspect des “migrations”. Lorsque j’écris ces lignes aujourd’hui, il m’est difficile de ne pas penser à la catastrophe économique et sociale liée à la fermeture imminente du site Arcelor Mittal en ce mois de février 2013.

Liège, ville coupée en deux par son fleuve, la Meuse, sur les berges desquelles les usines sidérurgiques se sont installées offre un paysage de contrastes tant au niveau architectural qu’au niveau des diverses couches sociales et culturelles. Nombre de nationalités s’y côtoient, se respectent et vivent ensemble. Ce patwork d’individus donne une richesse rarement égalée dans d’autres contrées. Tous ces aspects, les participants au Forum y ont été sensibles et quoi que parfois les idées des uns et des autres se bousculent ou se complétaient, les résultats finaux, lors de la cérémonie de clôture auraient rendu envieuse n’importe quelle autre école d’art.

Ces dix jours intenses où les couloirs et les ateliers fourmillaient d’étudiants, de papier, de cartons, d’objets hétéroclites et ce, malgré que l’Académie en a déjà vu d’autres, resteront gravés de murmures, de rires, de joie dans tous les lieux qui furent habités dix jours durant.

Ce fut une belle expérience, de belles rencontres qui auront donné une vie particulière à ce bâtiment qui pourtant a connu nombre d’artistes et futurs artistes.

L’Académie Royale des Beaux-Arts est un véritable vivier de la vie culturelle de la Ville de Lège, après le passage du forum, j’oserai dire qu’elle a été quelque temps le vivier de la création artistique de la jeunesse européenne. »

Daniel Sluse
Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL

Ainsi, pendant dix jours, au sein des locaux de l’ÉSAVL-ARBAL, plusieurs enseignants d’écoles étrangères et de l’ÉSAVL-ARBAL ont conçu et pris en charge des activités d’enseignement au travers de workshops, de séminaires… Les participants (étudiant, artiste, enseignant-artiste, opérateur culturel…), dans un esprit de formation continuée, provenaient de différents pays européens et d’Amérique du Nord. Les diverses activités ont aboutis à une exposition de clôture au sein de l’ÉSAVL-ARBAL.

De multiples écoles supérieures d’art et d’universités européennes ont participé à ce projet. Pour la Belgique, deux écoles : l’Université de Liège et bien sûr l’ÉSAVL-ARBAL.

Les étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL qui ont participé à cette manifestation étaient : Anne-Sophie Arnould, Eva Curia, Simon Delfosse, Marion Dionnet, Alexandra Gadina, François Gillet, Brice Haeck, Simon Hennaut, Andrea Mennicken, Mathieu Nozières, Camille Philipps, Angelique Pirsoul, Laurent Trezegnies.

Activites_Int._EUROPEAN-FORUM-invit-2012_HR-D1

Pour plus d’informations :

- Site de la manifestation
- Projet de la manifestation, pdf
- Page de téléchargement de l’album photo (foto impressionen), 28 p., pdf
- Reportage vidéo, 11′, Vimeo

Un catalogue retraçant le projet, présentant les artistes et les œuvres réalisées à cette occasion sera publié :

Activites_Int._16.26.52

Une version numérique, écourtée…

Activites_Int._17.37.09