École Supérieure des Arts de la Ville de Liège > Manifestation > École >

2017

Manifestation organisée ou co-organisée par l'ÉSAVL-ARBAL, partenariat,
édition... en 2017

DSC_0071-affiche-3-light-800(60)

EXPOSITION

janvier 2017

L’atelier de Master Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL

a exposé les travaux des étudiants dans le cadre

de la Semaine blanche

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’atelier de Master Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL a organisé une exposition des travaux d’étudiants de son workshops Brain Color Storming ce mardi 31 janvier 2017, de 12 h à 14 h, en son atelier de Peinture (ÉSAVL-ARBAL).

invitationbd-110080

CONFÉRENCE-RENCONTRE

janvier 2017

L’atelier de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL a organisé

une conférence-rencontre avec Gérard Berréby

Dans le cadre de son Workshop La Cambre / ÉSAVL-ARBAL, l’atelier de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL a organisé une conférence-rencontre avec Gérard Berréby, écrivain et fondateur/directeur des éditions Allia (Paris), autour du thème des avan-gardes à la fiction contemporaine, ce mercredi 25 janvier 2017, à 18 h 30, Salle 7, ÉSAVL-ARBAL.

Conférence-Peter-Morrens-RAVI-696(60)

CONFÉRENCE

janvier 2017

Conférence-présentation d’artistes, par Peter

Morrens, avec, en invité, quatre artistes en

résidence RAVI. Une manifestation organisée

par l’atelier de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL

Dans le cadre de son Workshop La Cambre / ÉSAVL-ARBAL, l’atelier de Dessin de l’Option en Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL a organisé une conférence-présentation d’artistes, par Peter Morrens. Dans ce cadre, des artistes en résidence RAVI ont présenté leurs productions artistiques et leurs démarches : Baptiste Brunello, Sarah Caillard, Jonathan De Winter et Mahalia Kôhnke-Jehl, aux nombreux étudiants de La Cambre et de l’ÉSAVL-ARBAL, toutes disciplines confondues.
Ces quatre artistes sont intervenus dans le cadre du partenariat entre RAVI et l’ÉSAVL-ARBAL, partenariat qui voit ainsi s’organiser des échanges et l’organisation d’activités pédagogiques entre les institutions, RAVI et l’ÉSAVL-ARBAL.
Cette conférence-présentation d’artistes a eu lieu le jeudi 26 janvier 2017, à 15 h, à la Salle 7 de l’ÉSAVL-ARBAL.

CDT_depliant-530(60)

PROJECTION / SPECTACLE

mars 2017

L’ÉSAVL-ARBAL participe au Festival de lectures

« Corps de Textes »

Depuis quasi sa création en tant qu’école d’art, l’ÉSAVL-ARBAL participe régulièrement à de multiples manifestations culturelles liégeoises. Une manière de soutenir la création artistique et culturelle locale. C’est encore le cas avec sa participation au Festival de lectures Corps de Textes.
Ainsi l’ÉSAVL-ARBAL reçoit-elle en ses lieux Maintenant on monte par l’avant, tentative de théâtre vidéographique autour de Jean Rouch et du mouvement lettriste, en partenariat avec son atelier de vidéographie, et en invité, Jean-Louis Le Tacon, artiste en documentaire de création et expérimental (France).

« Dans les années 50, Jean Rouch, cinéaste-ethnographe, improvisait de vive voix le texte de certains de ses films ethnographiques. Maurice Lemaître, avec le mouvement lettriste (qui préfigura le mouvement situationniste), subvertissait la séance de cinéma avec la performance Le film est déjà commencé ?
Inspirés par ces deux pratiques, en partenariat avec l’atelier vidéo de l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège, Patrick Leboutte, Jean-Louis Le Tacon et Patrick Taliercio réinventent la séance de cinéma, en mettant un peu de lumière dans les salles obscures. Cette séance-performance de cinéma est toujours unique, jouée une fois dans un lieu unique avec un public unique. Jonction entre cinéma et spectacle vivant ! »

Le jeudi 9 mars 2017, à 20 h., à l’ÉSAVL-ARBAL.

Plus d’informations :
- Programme du Festival de lectures Corps de Textes, PDF

Workshop-Numeric-Capacities-Theater-530(60)

STAGE

mars 2017

Le cours d’Arts numériques / infographie, en

partenariat avec les ateliers de Scénographie

et de Vidéographie, tous trois de l’ÉSAVL-ARBAL,

organise un workshop interdisciplinaire dans le

cadre du Festival de Liège Théâtre Danse

Musique 2017

Le cours d’Arts numériques / infographie, en partenariat avec les ateliers de Scénographie et de Vidéographie, tous trois de l’ÉSAVL-ARBAL, organise un workshop interdisciplinaire de recherche et d’expérimentation, autour des pratiques d’arts du spectacle et des arts numériques, intitulé Workshop Numeric Capacites Theater & Live Digiscene, dans le cadre du Festival de Liège Théâtre Danse Musique édition 2017 (Manège Fonck, Liège).
Ainsi, tant des étudiants de Scénographie, de Vidéographie et d’Arts numériques / infographie, que des professionnels du secteur des arts du spectacle (en formation continuée), participeront à ce workshop de quatre jours (du 27 au 30 mars 2017). Ils accéderont à l’ensemble des infrastructures techniques du Manège Fonck, et aux outils des différents ateliers respectifs, pour mettre en place différents environnements plastiques scéniques numériques, confondant ce workshop à un véritable stage professionnel.
Ce stage professionnel est animé par Ronald Dagonnier, professeur en Arts numériques et infographie, et chargé d’enseignement en Vidéographie à l’atelier du même nom, et Mike Latona, conférencier en Vidéographie à l’atelier du même nom.
Une future page dans ce site rendra compte de cette initiative inédite au sein de l’ÉSAVL-ARBAL.

prix-dacos2017-530

APPEL À CANDIDATURE

mai 2017

L’appel à candidature est lancé pour le Prix

Dacos édition 2017

En 2015, l’ÉSAVL-ARBAL avait exposé en ces lieux la 1re édition de ce Prix Dacos, un prix portant sur la gravure et ses pratiques annexes.
Le Prix Dacos, du nom de cet artiste liégeois, Dacos (1940-2012, site officiel). Il a été un des acteurs les plus investis dans la défense et la promotion de la gravure à Liège et en dehors de celle-ci. Mais il a été aussi professeur de gravure à l’ÉSAVL-ARBAL, et laissera une forte influence sur la nouvelle génération d’artistes graveurs.
Comme Dacos le souhaitait, un prix a été créé pour mettre en valeur et soutenir la jeune création artistique autour de la gravure et de ses pratiques voisines, prix qui portera en définitive son nom.
Pour sa première édition, en 2015, le Prix avait reçu septante candidatures de 21 pays. Le lauréat, Simon Defosse, a fait ces études de gravure au sein de l’atelier de gravure de l’ÉSAVL-ARBAL.
À présent, l’appel à candidature pour l’édition 2017 est lancé. Formulaire d’inscription et règlement sont disponibles sur le site de son organisateur, le Musée des Beaux-Arts de Liège (BAL).
Le Prix Dacos sera remis dans le cadre de la Biennale de gravure contemporaine, édition 2018.

fete-de-la-gravure-2017-web-new-1_1_orig-530(60)

EXPOSITION

mai 2017

L’ÉSAVL-ARBAL organise « Proposition »,

une série d’expositions de jeunes artistes en

gravure issus d’écoles d’arts belges, dans le

cadre de la Fête de la Gravure 2017, sous le

commissariat de Maria Pace, professeur à

l’ÉSAVL-ARBAL

Troisième et dernière exposition de la série Proposition dans le cadre de la Fête de la Gravure 2017. Une série d’expositions à l’initiative de l’ÉSAVL-ARBAL, mettant en avant « le travail de jeunes artistes engagés dans le monde actuel au moyen d’une pratique artistique ancestrale. Au travers de ces expositions, ils donneront à voir la richesse et la diversité des utilisations contemporaines de la gravure. Les travaux sélectionnés permettront aussi de saisir la philosophie qui sous-tend l’apprentissage dans les écoles supérieures des arts : une formation en atelier complétée par un enseignement théorique et pratique ouvrant le champ d’expérimentations interdisciplinaires et transversales, inscrites dans les enjeux de la création contemporaine. »
Ces jeunes artistes se voient ainsi exposer dans le cadre de cette Fête de la Gravure, édition 2017. Ils sont tous issus d’ écoles des beaux-arts : Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, la Koninklijke Academie voor Schone Kunsten van Antwerpen, et l’ÉSVL-ARBAL.
Cette série d’expositions est placée sous le commissariat de Maria Pace, professeur de Gravure à l’atelier du même nom à l’ÉSAVL-ARBAL.
Cette troisième et dernière exposition, intitulée Proposition 3, se tiendra au Centre culturel les Chiroux, du vendredi 5 au samedi 27 mai 2017. Vernissage le jeudi 4 mai, à partir de 18 h).

article_179-530(80)

EXPOSITION

mai 2017

Encore une exposition de travaux d’étudiants,

pour les cours de Photographie de l’ÉSAVL-

ARBAL, cours emmenés par leurs deux

professeurs, Thomas Chable et Jean-Michel

Sarlet

Les deux professeurs de Photographie de l’ÉSAVL-ARBAL, Thomas Chable et Jean-Michel Sarlet, proposent au travers d’une exposition, les travaux des étudiants de leurs cours, entre autres, autour du livre d’art intégrant la photographie. Présentation :

Récolte, tel est le titre donné à cette exposition qui se présente comme une nouvelle proposition dans le paysage artistique liégeois. Il s’agit d’une sélection de photographies réalisées récemment par des étudiants des cours de photographie donnés à l’École supérieure des Arts de la Ville de Liège, ci-devant Académie royale des Beaux-Arts (enseignement supérieur). Le cours de photographie est un cours de soutien aux différents ateliers (peinture, sculpture, gravure, illustration, publicité, bande dessinée et vidéographie). Il accueille les étudiants à raison de quatre heures par semaine pendant une seule année, excepté les étudiants de publicité qui ont un cours de photographie en 1re et en 3e Bachelor, et en 1e Master. Deux professeurs se partagent les étudiants.

L’exposition fait la part belle aux livres de photographies. On ne s’en étonnera pas : ce genre de livre, sous l’appellation de livre d’artiste ou non, a actuellement le vent en poupe, le nombre de manifestations qui lui sont consacrées en témoigne. Mais plus fondamentalement, les deux enseignants adoptent volontiers l’hypothèse que le livre est peut-être la meilleure manière de montrer des photos. La conception d’un livre, quels que soient les procédés mis en oeuvre, permet d’approfondir et de structurer un projet. Les techniques utilisées sont variées (photographie numérique, argentique, photogramme, chimigramme, etc). Chacun de ces livres est le fruit d’une recherche personnelle sans thème imposé. Il est seulement demandé à l’étudiant d’aller au bout de son projet.

Cependant l’exposition montre aussi divers travaux qui ont d’abord été conçus pour la mise au mur. En particulier on trouvera quelques images choisies parmi celles, nombreuses, qui ont été réalisées dans le cadre de projets menés avec des musées liégeois (projets Curtius Circus et Bal masqué). On trouvera aussi une sélection d’images réalisées dans le cadre d’un projet mené avec des enseignants et étudiants en architecture de l’Université de Liège, une approche libre de l’architecture de la Haute École Hazinelle à Liège, œuvre remarquable de l’architecte moderniste Jean Moutschen.

L’ÉSAVL-ARBAL n’a pas le projet de former des photographes professionnels, mais elle veille à donner aux futurs artistes de différentes disciplines une connaissance de base de la photographie, à travers une approche essentiellement pratique et artistique.

L’exposition, intitulée Récolte, est co-organisée par la Société libre Émulation (Liège). Elle se déroulera 4 mai au 3 juin 2017, du mardi au samedi, de 12 h à 18 h. Le vernissage aura lieu le mercredi 3 mai 2017, entre 18 h et 20 h 30. Attention, l’entrée s’effectura par le numéro 9 de la Rue Charles Magnette, quasi à côté de la Galerie des beaux-arts, une occasion d’aller y apprécier l’exposition entrant dans le cadre de la Fête de la Gravure.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la manifestation sur le site de la Société libre Émulation

moi-je2_bis-530

PUBLICATION

mai 2017

Édition du livre « MOI je » par les cours

d’Écriture de l’ÉSAVL-ARBAL, enseignant

Michel Vandam

L’ÉSAVL-ARBAL édite un livre regroupant des écrits réalisés par des étudiants dans le cadre des cours d’Écriture / Scénario et Écriture / texte et mise en récit, enseignant Michel Vandam. De 192 pages, le livre, intitulé MOI je, reprend les écrits élaborés au sein des cours de 2016 à 2017, autour de l’autobiographie et de l’autofiction :

Moi, je (un livre et une expo autour de l’autobiographie et de l’autofiction) à la librairie Entre-temps /Barricade.
L’autobiographie sous toutes ses formes par les étudiants de l’académie des Beaux-arts de Liège, du jeudi 11 mai au vendredi 9 juin 2017. L’exposition entremêlera mots, illustrations, livres d’artiste, installations et vidéos. Le vernissage se déroulera le 11 mai à 18 h 30.

Moi, je : recueil de mots, de phrases, de textes autobiographiques. Mélange d’autobiographies morcelées où il suffit que l’on devienne son propre narrateur omniscient pour conduire son texte dans les zones de l’autofiction, tout contre l’écriture fictionnelle. Parler sans fausse pudeur en JE ou se camoufler derrière TU ou se calfeutrer derrière ELLE, LUI. Se relier aux autres, ON, ou disparaître derrière IL Y A.
Ce recueil sera donné à la librairie Entre-temps et à l’académie des Beaux-arts de Liège, lors des journées portes ouvertes.

Moi, je est édité par l’École supérieure des Arts de la ville de Liège sous le haut patronage de monsieur l’échevin Pierre Stassart.

Une petite cinquantaine d’étudiants ont collaboré : les étudiants de 3e Bachelier en Scénographie, en 1re et 2e Master Bande dessinée, en Illustration et en Vidéographie. À savoir, Julie Bauthière, Hugues Bigeard, Amandine Bourivin, Christopher Bouts, Catherine Brennecke, Élise Bucamp, Ambre Burton, Nathanaël Castelvechi, Matthieu Chalmagne, Lisa Choudhna, François Colin, Benjamin Costanza, François D’Acalmo, Alban Delhelle, Morgane Desonnay, Chloé Dousson, Lise Dumont, Édeline Duyckaerts, Bradley Dykens, François Focant, Antoine Gaulard, Claire Guns, Julie Haine, Victorine Halleur, Océane Hardenne, Antoine Henry, Marion Kails, Noemi Jacoby, Marielle Laveau, Mélissa Le Gall, Jordan Liebens, Morgan Mazziotta, Jully Millot, Iman Moussamih, Jean Nemayechi, Julie Nowak, Aurore Petit, Pierre Popa, Dylan Robyns, Clément Sanches, Geraldine Simonis, Manuela Simonne, Hugo Thomas, Mélanie Thomas, Amandine Vervloet, Maéva Widart.

Exposition, présentation du livre, remise d’exemplaires, rencontre avec les auteurs, à la libraire Entre-temps (15, rue Pierreuse, Liège). Vernissage le jeudi 11 mai 2017, à partir de 18 h 30. Exposition du jeudi 11 mai au vendredi 9 juin 2017.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la manifestation sur le site Barricade
-
 Site de la libraire Entre-Temps

AKA02-530(60)

EXPOSITION

mai 2017

OutOfAca, édition 2017, de l’ÉSAVL-ARBAL, c’est

reparti, avec « Demain passe par les yeux… »,

au Centre culturel les Chiroux

Les OutOfAca sont une manifestation de l’ÉSAVL-ARBAL. Depuis plusieurs années, courant juin, elle propose une multitude d’expositions d’arts plastiques à Liège et dans sa région, présentant les travaux de fin d’études des étudiants de 2e Master de l’ÉSAVL-ARBAL.
Plusieurs de ces expositions sont d’ailleurs co-organisées avec les étudiants.
Elles démarreront souvent par une séance d’évaluation par un jury artistique de fin d’études, composés d’artistes, de critiques d’arts, de galeristes, d’opérateurs culturels… Cette séance est publique, et donc, ouverte à tout un chacun (sauf la phase de délibération).
OutOfAca sont ainsi une occasion pour le public liégeois d’avoir un avant goût de la future création liégeoise.
Première exposition à cette édition 2017, celle de l’atelier de Vidéographie. Depuis plusieurs années, le Centre culturel les Chiroux ouvre ses portes pendant un week-end à l’atelier pour ses Masters Jurys Juin, témoignant de son soutien envers la jeune création audiovisuelle émergente.
Cette année, l’exposition s’intitule Demain passe par les yeux… Présentation par le Centre culturel les Chiroux :

Les Chiroux accueille une fois encore les travaux des étudiants du Master Vidéographie de l’ÉSAVL-Académie Royale des Beaux-Arts de Liège. L’occasion de prendre le pouls de la jeune création de demain dans le domaine porteur et essentiel de l’image et des formes en mouvement… Ouverte sur tous les formats visuels, de la monobande jusqu’aux arts numériques, la formation dispensée par l’Atelier Vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL allie maîtrise technique et maturité artistique. En complément à ce coup d’œil sur les créations émergentes en vidéo, le diaporama de l’édition 2017 du festival Circulation(s), sera projeté tout le week-end de l’exposition et offrira un aperçu du travail d’une sélection de 50 jeunes talentueux photographes européens.

Jury : vendredi 16 juin 2017, à partir de 10 h.
Vernissage : vendredi 16 juin 2017, à partir de 18 h.
Exposition : samedi 17 et dimanche 18 juin, de 13 h à 18 h.

Plus d’informations :
- Page de présentation de la manifestation sur le site du Centre culturel les Chiroux
- Page Facebook de la manifestation
- Site de promotion de l’atelier de vidéographie

affiche-diorama-Isa-530

EXPOSITION

mai 2017

Dans le cadre d’OutOfAca, édition 2017,

exposition des 1res années Master en

Scénographie de l’ÉSAVL-ARBAL

Deuxième exposition dans le cadre d’OutOfAca 2017 de l’ÉSAVL-ARBAL, celle de l’atelier de Scénographie. Leurs étudiants de Master 1re année ont mis en espace, sous forme d’un dioramas, leurs travaux de fin d’années. Le thème cette année est issu de l’Insoutenable légèreté de l’être, de Mina Kundera. Présentation :

Dans le cadre des jurys de fin d’année, les étudiants de 1re Master en Scénographie exposent leurs travaux réalisés à partir d’une lecture du célèbre roman de Milan Kundera.
Ces projets se présentent sous la forme de « dioramas » artistiques mettant en scène des personnages miniatures aux prises avec un environnement inattendu, parfois hostile et toujours poétique.
Conçus dans des « contenants » originaux (parapluie, lavabo, boîte à chapeau,…), ces dioramas sont également composés de matériaux de récupération se mariant savamment avec un langage plastique qui cherche à traduire « quelque chose » d’ineffable de cette insoutenable légèreté de l’être, œuvre majeure et incontournable de la littérature du XXe Siècle.

L’exposition est visible les mardi 30 et mercredi 31 mai 2017, de 11 h à 18 h, au Passage Lemonier 8, Liège.

article_180-530(80)

EXPOSITION

juin 2017

Dans le cadre d’OutOfAca, édition 2017,

Piera Fontaine et Julien Janssen, étudiants en

Master en Peinture, en exposition à la Société

libre d’Émulation

Troisième exposition, et pas la dernière, dans le cadre d’OutOfAca 2017 de l’ÉSAVL-ARBAL. Les deux exposants appartiennent au Master spécialisé en Peinture : Piera Fontaine et Julien Janssen. Présentation par l’organisateur de l’exposition, la Société libre d’Émulation :

C’est déjà la cinquième fois que, pour la clôture de sa saison culturelle, la Société libre d’Émulation Liège asbl accueille des travaux d’étudiants de l’École Supérieure des Arts de la Ville de Liège.
Cette année, c’est à la section peinture que nous avons dédié vitrines et cymaises de notre Maison Renaissance avec les travaux de fin d’études de deux jeunes artistes qui, chacun(e) avec leur univers singulier et leurs démarches très différentes, investiront cet espace chargé d’histoire.

Piera FONTAINE propose « un univers décalé parsemé d’images narratives où le journal intime rencontre la fiction. »
Plus abstrait, les travaux de Julien JANSSEN sont un ensemble de « constructions » qui « naissent d’un assemblage de formes et de couleurs, comme un puzzle. »

Ils manifestent l’un comme l’autre des personnalités artistiques déjà bien affirmées, personnalités dont nous vous invitons à contribuer à l’épanouissement en venant découvrir leurs travaux.

Vernissage le jeudi 15 juin 2017 de 18 h 30 à 20 h 30. Exposition du vendredi 16 au samedi 24 juin 2017, du mercredi au samedi de 14 à 18 h. (présence des deux artistes les jeudi et vendredi).

18699350_10213020452967318_7361820253991146837_o-530(60)

EXPOSITION

juin 2017

Julien Janvier, 2e Master Peinture à l’ÉSAVL-

ARBAL, participe à OutOfAca

Toujours dans le cadre d’OutOfAca, édition 2017, RAVI accueille les peintures de fin d’études de Julien Janvier (image de gauche). Julien Janvier est étudiant en 2e Master en Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL.
Vernissage le 16 juin 2017, 18 h. Exposition du 13 au 17 juin 2017, du 13 au 15 juin 2017 : entre 14 h et 16 h ; le 17 juin 2017 : entre 14 h et 18 h.
RAVI se situe Place de Vivegnis, 36, Liège.

18922481_10155370219174233_1477956679144903323_o-530(80)

EXPOSITION

juin 2017

Dans le cadre d’OutOfAca, Sheila De La Cal Perez

et Claude-Henri Danloy, étudiants à l’ÉSAVL-

ARBAL, présentent leurs travaux de fin d’études

au Musée Grand Curtius

Sheila De La Cal Perez et Claude-Henri Danloy sont les deux étudiants de l’Option en Sculpture (site de l’atelier de sculpture) à participer à OutOfAca, une manifestation co-organisée par l’ÉSAVL-ARBAL. Ensembles, ces futurs diplômés y présentent leurs travaux de fin d’études sous l’intitulé Out of Cocoon au Musée Grand Curtius. Présentation (source EventBu) :

Sheila De La Cal Perez et Claude-Henri Danloy ont le plaisir de vous inviter à découvrir l’exposition Out of Cocoon ainsi que leurs travaux respectifs dans le cadre de la fin de leur 2e année de Master Sculpture à l’ÉSAVL-ARBAL.

On vous y attends avec impatience !

Sheila De La Cal Perez
Le lit est définitivement mon seul et unique véritable atelier ; c’est là qu’en m’oubliant je me sens exister. C’est là, que quiète, économisant les mouvements pour ne pas que la réalité se rende compte de ma présence, tout en fumant et en buvant du café, emmitouflée dans une tachycardie statuaire, je rêve – sachant que cela est le seul stade de réalité plaisante auquel j’aboutirai. C’est là aussi que toute une pensée beckettienne vient s’installer, allongeant ce moment doux et douloureux avant de confronter la réalité. 
L’après midi n’existe pas. Il y a le matin où tout est encore possible. Puis une succession d’indécisions et mouvements imprécis et incohérents qui amènent comme par un coup de baguette magique, la nuit. Elle arrive et avec elle, le désespoir de constater que toutes ces fraîches possibilités matinales sont restées à la place où elles étaient nées. 
Mes installations jouent sur le fait que je ne peins pas, mais que je veux être « peintre ». Elles sont une tentative de trouver une nouvelle cohérence fouillant les débris de mes ruines picturales. Sheila De La Cal Perez (Page Facebook)

Claude-Henri Danloy
Mon travail est un mélange entre mon vécu, mon émotivité intérieure et ma sensibilisation au monde extérieur. C’est un travail plein de contradictions car à la fois sensible et égocentré tout en étant ouvert et universel. J’explore des thèmes récurrents de l’histoire de l’art en passant par une recherche de la forme, de la couleur et du sujet. En tissant des liens entre mon histoire, le monde extérieur et le temps. Je tente de me libérer à travers mon travail de création et le vois souvent comme un exutoire me permettant de percevoir les choses différemment.
Je me considère comme un créateur transdisciplinaire à la fois extraverti et introverti qui aime s’attacher aux autres et confronter ses points de vue dans les débats. Je m’appuie sur toutes les disciplines et médium à ma disposition afin d’étayer et d’appuyer mon travail.
On retrouve une sensation d’éclectisme dans mes œuvres car je suis en constante recherche de vérité, me sent libre de changer à tout moment, me sent affranchi de tout carcan académique et tente d’être le plus franc, honnête et sincère avec moi-même, mon travail et les gens qui m’entourent. Je voit l’« Art » comme la vie faisant partie d’un tout.
Je m’essaye aux séries et m’emploie à chercher différents thèmes et matériaux de création afin de faire évoluer mon travail.
La recherche de la difficulté réside dans le fait de ne jamais reproduire le même type d’œuvres. J’aime m’y atteler car, pour moi, la vie, c’est exactement l’inverse, un cercle perpétuel. Claude-Henri Danloy « Gordo » (Page Facebook, Site personnel, Book)

Vernissage  le jeudi 15 juin 2017 de 18 h à 20 h. Exposition s du 14 au 21 juin 2017, au 1er étage, à gauche, au Musée Grand Curtius.

10.57.11-530(80)

EXPOSITION

juin 2017

Dans le cadre d’OutOfAca, Martin Chaumont de

Loïc Moons, étudiants en Master en Peinture à

l’ÉSAVL-ARBAL, en exposition à la Galerie Nadja

Vilenne

Dans le cadre d’OutOfAca 2017, une manifestation organisée par l’ÉSAVL-ARBAL, Martin Chaumont et Loïc Moons présentent leurs travaux de fin d’études de Master Spécialisé en Peinture à la Galerie Nadja Vilenne (rue Commandant Marchand, 5, Liège).
Vernissage le vendredi 16 juin à 19 h. Exposition du samedi 17 juin au samedi 1er juillet 2017.

LIZENE-FaceCover-600(80)

PUBLICATION

juin 2017

Nouvelle publication pour l’ÉSAVL-ARBAL, en

partenariat avec Espace 251 Nord

L’ÉSAVL-ARBAL, ce n’est pas seulement un lieu de formation à la création artistique contemporaine. C’est aussi une structure d’édition. Nouvelle édition pour clôturer cette année académique 2016-17. Ce partenariat avec Espace 251 Nord a abouti à l’édition de Jacques Lizène Espace 251 Nord Productions et expositions 1984-2016, un ouvrage monographique de 184 pages, richement illustré, et témoignant de la production artistique et des expositions de Jacques Lizène au sein d’Espace 251 Nord, depuis plus de trente années. Où l’on comprend qu’Espace 251 Nord a été un des acteurs majeurs dans le développement, le soutien, l’affirmation et la diffusion de cet artiste néodadaiste typiquement liégeois. Un livre ainsi attendu depuis très longtemps. Préface :

« On le conçoit aisément : une école des arts ne peut pas être un lieu clos. Elle doit s’ouvrir le plus largement au monde et très spécifiquement au monde de l’art. L’Académie de Liège a toujours veillé à entretenir avec les milieux de la création vivante des relations privilégiées, ne fût-ce que par les qualités des enseignants et par leurs activités en dehors des charges pédagogiques qu’il s’agisse des professeurs d’atelier ou de cours généraux. Dans le même ordre d’idées, l’école a toujours entretenu des liens avec des opérateurs culturels : musées, galerie, théâtres, maisons d’édition…. Il s’agit notamment d’impliquer des personnalités extérieures au cadre académique dans les processus de formation de nos étudiants et de les sensibiliser aux réalités du travail artistique. Mais pas seulement. C’est aussi pour nous une façon de les accompagner après leurs études par la mise sur pied de coproductions qu’il s’agisse de publications, d’expositions d’art plastique ou de pièces de théâtre.
C’est dans cet espoir qu’est lancée une collection en partenariat avec Espace 251 Nord. L’objectif est de documenter l’activité que d’anciens étudiants et/ou professeurs ont avec cet opérateur actif depuis les années 1980 dans ce que la création contemporaine a de plus prospectif. La collection s’ouvre avec Jacques Lizène, diplômé de l’atelier de Peinture monumentale en 1967. Elle s’étoffera encore les prochaines années avec des volumes consacrés à d’autres artistes.
Ce projet n’aurait pu voir jour sans le travail de l’équipe d’Espace 251 Nord et Monsieur Patrick Piquard, professeur de cours techniques à l’ÉSAVL-ARBAL, qui a pris en charge la conception graphique et la mise en page de l’ouvrage. Qu’ils en soient tous remerciés. Daniel Sluse, Directeur de l’ÉSAVL-ARBAL

“Autoproclamé Petit Maître liégeois de la seconde moitié du XXe siècle — Artiste de la médiocrité et de la sans importance, Jacques Lizène produit une œuvre à l’image d’une fable philosophique marginale et révérencieuse, qui s’ingénie à lutter contre l’idée de jugement, contre la norme, la bienséance et le politiquement correct. Son esprit dédaigne les valeurs dominantes, leurs préférant les chemins contrariés d’une création singulièrement indisciplinée”. Cécilia Bezzan

Espace 251 Nord accompagne cette œuvre rare depuis 1984. Après plus de 40 expositions collectives ou personnelles et prêts d’œuvres en Belgique ou à l’étranger, il s’imposait de retracer cette relation durable. Cet ouvrage s’y attache. »

L’ouvrage propose aussi la reproduction de nombreux anciens articles, souvent devenus introuvables, comme celui de Cécilia Bezzan, et de deux articles rédigés spécialement pour cette édition, celui de Vincianne Despret et Emmanuel d’Autreppe.
Pour se procurer cet ouvrage, vous pouvez contacter Linda Iglesias, responsable des relations extérieures à l’ÉSAVL-ARBAL, lindaiglesias@hotmail.com. Le livre est aussi disponible à la Galerie des beaux-arts de l’ÉSAVL-ARBAL.

L’ÉSAVL-ARBAL, c’est donc aussi une structure d’édition, qui déjà prépare de nouvelles publications. Rendez-vous donc dans quelques semaines pour la prochaine.

Plus d’informations :
- Page de présentation des éditions de l’ÉSAVL-ARBAL

Portes-ouvertes-08-040-530(60)

INTERNET

juin 2017

L’atelier de Scénographie de l’ÉSAVL-ARBAL

prolonge ses journées portes ouvertes par une

rétrospective en images de ses précédentes

éditions sur son site

Il n’y a pas que le site de promotion de l’atelier de Vidéographie qui propose en ligne une autre facette de ses journées portes ouvertes au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Il y a aussi l’atelier de scénographie et son site propre. De nombreuses photographies parcourant plus d’une dizaine d’années de ses Journées portes ouvertes y sont présentées.
Par ailleurs, le site propose bien d’autres mises en images, sur d’autres thèmes, permettant ainsi au visiteur de se faire une large idée de cette formation. Un grand bravo donc…

18359275_1641956855833225_4217816881428670994_o-800

invitation-vernissage-reveries-800-(80)

EXPOSITION

juin 2017

Des étudiants de Master en Publicité de l’ÉSAVL-

ARBAL au Musée La Boverie, dans le cadre de

« Rêveries »

 « Rêverie, Boverie…

C’est la troisième fois que des étudiants de 1re Master Publicité de l’ÉSAVL-ARBAL sont invités à traiter photographiquement des œuvres conservées au ci-devant Musée des Beaux-Arts, aujourd’hui Musée de la Boverie. Le nom change, les œuvres restent. Rappelons le principe : les étudiants ont carte blanche pour produire des images dérivées des tableaux ou des sculptures de la collection permanente, et leur propension spontanée au détournement et à la parodie est bienvenue et même encouragée. L’objectif poursuivi est, comme dans les projets antérieurs, Curtius Circus 1, 2 et 3, et Bal masqué 1 et 2, de contribuer à améliorer l’image du musée auprès du public, en y greffant humour et fantaisie.

Tout comme dans les projets antérieurs susmentionnés, le travail a commencé par des séances de réflexion et de brain storming collectives. La référence au film de Shawn Levy, La nuit au musée, sorti en 2006 (avec des suites en 2009 et 2014) a semblé inévitable, et en elle-même non dépourvue de drôlerie, vu la différence de moyens entre notre projet et des comédies américaines king size. Pour rappel, dans ces films est développée l’idée que la nuit, dans un musée, les personnages historiques qui sont représentés par des sculptures retrouvent leur liberté d’action. On imagine aisément, même sans avoir vu les films en question, ce que de bons scénaristes américains peuvent tirer de cette idée… mais redescendons sur la terre liégeoise. Très stimulant à mon avis a été l’écart entre les procédés rhétoriques et techniques que nous pouvions mettre en œuvre et les effets très spectaculaires mais somme toute assez classiques des film de Shawn Levy. Faire de nécessité vertu, tirer un maximum d’effets de moyens modestes et d’un temps limité, tel a été notre programme.

Il est évident que la technologie numérique, désormais la norme de la photographie professionnelle, incite à retoucher des reproductions des tableaux. Tel est le cas de toutes les images présentées dans cette exposition, alors que certaines images de Bal maqué 1 et 2 recouraient en plus à la mise en scène de personnages costumés et d’objets réels. Autre différence, la référence à la publicité, très présente dans Bal masqué 2, est ici absente. La note dominante, cette année, est l’intérêt porté aux personnages apparaissant dans les tableaux, et aux micro-histoires qu’ils semblent vivre. Plusieurs images recourent, à cette fin, à une intéressante stratégie, sorte de mise en abyme, qui fait communiquer visuellement l’espace représenté dans un tableau et l’espace de présentation dudit Tableau, soit le musée lui-même, dans une image qui va se trouver elle-même exposée dans le musée. C’est dans cet espace imaginaire mais suggéré que circulent des personnages ou des objets issus des tableaux.

Les effets sont généralement subtils, et le moindre mérite de ces travaux n’est certes pas de s’éloigner radicalement mais malicieusement du film-référence évoqué ci-avant.

Mais il n’y a pas vraiment d’approche commune : même si quelques images sont le fruit de collaborations, chaque étudiant a abordé le projet de manière personnelle, et c’est bien ce que l’on attendait de jeunes créateurs arrivés au terme de leur formation… ».

Jean-Michel Sarlet
Professeur de Photographie à l’ÉSAVL-ARBAL
Historien de l’art

« Six ans déjà que les musées de la Ville de Liège collaborent avec les étudiants en 1re Master en Publicité de l’ÉSAVL-ARBAL. Après Curtius Circus I, II et III, Bal Masqué I et II, la sixième édition, intitulée Rêveries, vise à ouvrir le champ muséal comme vecteur de créativité et de réflexion sur le monde actuel. Si la recette reste identique (une sélection de photographies inspirées directement des œuvres des collections permanentes des musées revisitées par le photomontage et les techniques numériques), des ingrédients neufs donnent chaque année une saveur différente aux proposions visuelles des étudiants.

Plongés au cœur des œuvres tout au long de l’année scolaire, ceux-ci se sont pris à rêver, imaginant une dimension parallèle au musée quand les derniers visiteurs sont partis, que les salles sont vides, que les portes sont bouclées et que seules les caméras de surveillance deviennent les témoins d’une vie nouvelle possible. Dans le vaste terrain de jeux du musée, qu’advient-il des héros de ces peintures et de ces sculptures quand la nuit tombe ? Voilà le fil rouge qui a guidé leur démarche.

Rêver la Boverie, faire de beaux rêves au musée, c’est la proposition à laquelle les étudiants invitent le visiteur pour cette nouvelles collaboration. Décortiquées, analysées, associées aux code du monde 2.0, les œuvres ouvrent la voie au vagabondage chimérique et à la transparence. Un savant mélange de dérision, d’humour et d’irrévérence teinte ce doux rêve au musée imaginaire. »

Edith Schurgers
Animatrice
Musées de la Ville de Liège

Les étudiants exposants sont Jérémy Cambier, Laura Ferire, Farzaneh Hajil (image de gauche), Jonathan Renard, Mikye Rinaldo, Mélodie Solot. Un hors-série Liège Museum, le bulletin des Musées de la Ville de Liège, propose en 40 pages le catalogue accompagnant cette exposition inédite en son genre.

affiche-alk-800(60)

SOIRÉE

juin 2017

Le Conseil des étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL

organise une soirée musicale de clôture de

l’année académique 2016-2017 à la Caserne

Fonck

Le très dynamique Conseil des étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL a organisé une soirée musicale de clôture de l’année académique 2016-2017, mais aussi de l’obtention du diplôme de fin de cycles. Programmée le 28 juin 2017, à la Caserne Fonck / Le Manège (Liège), la soirée était animnée musicalement par Alkopote, DJ Weedin, L’Hexaler et Mafia pain frite.