École Supérieure des Arts de la Ville de Liège > Manifestation > École >

2018

Manifestation organisée ou co-organisée par l'ÉSAVL-ARBAL, partenariat,
édition... en 2018

16423138_399730250379739_2138584839392619838_o-D-530

CONFÉRENCE/RENCONTRE

janvier 2018

L’Atelier d’Illustration de l’ÉSAVL-ARBAL organise

une présentation des Éditions du Livre, par

Brigitte Van den Bossche, des Ateliers du Texte

et de l’Image

L’Atelier d’Illustration de l’ÉSAVL-ARBAL, dont Virginie Pfeiffer, enseignante à l’atelier, a le plaisir d’accueillir ce lundi 22 janvier 2018, Brigitte Van den Bossche. Elle viendrait y présenter les Éditions du Livre, une maison d’édition française spécialisée dans le livre d’artistes pour enfants, et animée par Alexandre Chaize. Les Éditions du Livre, une maison d’édition très singulière, dynamique et passionnée dont l’Atelier d’Illustration a voulu faire partager la démarche inédite à ses étudiants.

Présen­ta­tion des Édi­tions du Livre
Fondée en 2011 par Alexan­dre Chaize et Frédérique Rusch, Les Édi­tions du Livre sont une petite insti­tu­tion édi­to­ri­ale à l’objectif man­i­feste : con­cevoir des livres objets, qui sont à la croisée du livre d’artiste (abor­dant le dess­in con­tem­po­rain), du livre graphique et du livre jeunesse. Après avoir édité du dess­in, Les Édi­tions du Livre se sont ori­en­tées vers une esthé­tique géométrique, min­i­male et col­orée, à la lim­ite de l’abstraction. Cette esthé­tique n’est toute­fois pas dénuée de nar­ra­tion : elle est issue de l’image graphique épurée et col­orée dans cer­tains cas ou de la manip­u­la­tion de l’objet dans d’autres. Ain­si, dans cha­cune de leurs pro­duc­tions soignées et sin­gulières, se met en place un dia­logue entre la poé­tique de la manip­u­la­tion de l’objet livre et l’esprit ludique et graphique du con­tenu.
Le leit­mo­tiv des Édi­tions du Livre en résumé ? La forme du livre, c’est le fond ! (forme inclu­ant ici le procédé d’impression).
Les Édi­tions du Livre s’inspirent avec évi­dence du plas­ti­cien, auteur et illus­tra­teur pour enfants ital­ien Bruno Munari, et de son édi­teur Cor­raini ; elles s’inscrivent par la même occa­sion dans la lignée de l’association parisi­en­ne Les Trois Ours­es.

Cette présentation sera donc assurée par Brigitte Van den Bossche, des Ateliers du Texte de de l’Image (Centre de Littérature de jeunesse et Littérature graphique de la Ville de Liège). Historienne de formation, Brigitte Van den Bossche travaille depuis une vingtaine d’années dans le monde de la création artistique et socio-culturelle, et est l’auteur de plusieurs contributions au sein d’ouvrages, de catalogues, de revues…

Plus d’informations

24958702_906643056168013_1846440131776500767_o-530(80)

CONFÉRENCE/RENCONTRE

janvier 2018

L’Atelier d’Illustration de l’ÉSAVL-ARBAL organise

un workshop animé par Alexandre Chaize, des

Éditions du Livre (France)

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’atelier d’Illustration de l’ÉSAVL-ARBAL organise un workshop animé par Alexandre Chaize, illustrateur et responsable des Éditions du Livre, une maison d’édition française spécialisée dans le livre d’artistes pour enfants.

Ce workshop, intitulé Minimum-Maximum, travaillera la con­cep­tion d’un livre d’images ou d’un livre à sys­tème, avec le souci de met­tre en place un con­cept sim­ple où l’effet auprès du lecteur serait le plus effi­cace pos­si­ble et sera accompagné d’une réflexion sur l’importance de l’idée mise en œuvre dans un pro­jet édi­to­ri­al, sur le moment de créa­tion.
Ce workshop, d’une durée de 3 jours, du 24 au 26 janvier 2018, est ouvert tant aux étudiants d’Illustration, que des autres ateliers de l’ÉSAVL-ARBAL.

Les travaux seront à finalis­er pour le 9 avril 2018. Ces travaux seront exposés avec les travaux d’étudiants d’Alexandre Chaize et des réalisations des Éditions du Livre, à la Galerie de la Maison des Métiers d’Art (Liège), dans le cadre du Fes­ti­val JUNGLE. Le vernissage de l’exposition est prévu le ven­dredi 20 avril 2018. L’exposition durera jusqu’au 5 mai 2018.

Toujours dans le cadre de la Semaine blanche, en préparation à ce workshop, une présentation des Éditions du Livre avait été réalisée par Brigitte Van den Bossche, des Ateliers du Texte et de l’Image, le 22 janvier 2018.

Plus d’informations

Affiche-semaine-blanche-2018-light.bis-900

CONFÉRENCE

janvier 2018

L’atelier de Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL organise

une double conférence autour de la couleur

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’atelier de Peinture de l’ÉSAVL-ARBAL organise une double conférence autour de la couleur.
Une première conférence de Guy Vandeloise, intitulée Le langage de la couleur. Guy Vandeloise y développera une interprétation de la couleur à travers toute l’histoire de l’art, plus largement, une réflexion sur les différentes façons, consciente ou inconsciente d’envisager l’art le monde.
Cette conférence se tiendra le mardi 23 janvier 2018, à partir de 10 h, à l’Amphithéâtre de l’ÉSAVL-ARBAL.
Deux jours plus tard, André Delalleau, professeur à l’atelier de Peinture, proposera une conférence sur les rapports tumultueux que la couleur a entretenus au fil des siècles avec la science, l’art, et la philosophie et la morale. Cette conférence s’intitule Over the rainbow, la couleur d’Aristote à Judy Garland.
La conférence se tiendra donc le jeudi 25 janvier 2018, à partir de 10 h, à l’Amphithéâtre de l’ÉSAVL-ARBAL.

HOMME-PORTANT-Lehman-1000

PROJECTION/DÉBAT

janvier 2018

L’atelier de Vidéographie et le cours d’Histoire

et actualité des arts de l’ÉSAVL-ARBAL

organise une projection-débat autour de

« L’homme portant », de Boris Lehman, en sa

présence

Hom­me por­tant (le film le plus lourd) est le titre d’un film de Boris Lehman (2003, 60′). Dans le cadre de la Semaine blanche de l’ÉSAVL-ARBAL, et du workshop Casse-toi Duchamp (un monde sans objet), animée par l’atelier de vidéographie et le cours d’Histoire et actualité des arts de Céline Éloy, il fera l’objet d’une projection suivie d’un débat en présence du réalisateur, animé par l’éditeur de ses nom­breux livres, Guy Jung­blut.
Mardi 23 jan­vier 2018, à partir de 18 h 30, à l’atelier de vidéographie.

Conférence-Berlanger-RAVI-892(80)

PRÉSENTATION

janvier 2018

L’atelier et le cours de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL

organisent des présentations publiques sur et

par Marcel Berlanger, et par des artistes du RAVI

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’atelier et le cours de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL organisent un double événement : une première séance de présentation de l’œuvre de Marcel Berlinger, présenté par ce dernier. Ensuite, une deuxième séance regroupera la présentation des travaux, par les artistes rési­dents actuelle­ment au RAVI eux-mêmes : Jérôme Bouchard (Canada), Laeti­tia Bica et Samuel Car­lon (CREHAM, Bel­gique), et Jean-Luc Petit (Bel­gique).
L’ensemble se tiendra le mer­credi 24 jan­vier, à par­tir de 15 h, à la Salle 7 de l’ÉSAVL-ARBAL.

ObjetDu-1100

EXPOSITION

janvier 2018

L’atelier de Vidéographie et le cours d’Histoire

et actualité des arts de l’ÉSAVL-ARBAL

organisent une exposition-recherche de son

workshop « Casse-toi ! Duchamp »

Dans le cadre de la Semaine blanche, l’atelier de vidéographie et le cours d’Histoire et actualité des arts de Céline Éloy, ont organisé un workshop intitulé Casse-toi Duchamp ! (un mode sans objet). Les étudiants ayant participés à cette semaine intense de travail interdisciplinaire autour du thème de l’objet, réunis en un collectif pour l’occasion (Sans objet), exposeront leur labeur à l’atelier de vidéographie, sous l’intitulé Mais sans doute, entre 15 h et 17 h, mardi 30 jan­vier 2018.

Logo_(1)_ESAVL-ARBAL-530-2

EXPOSITION

janvier 2018

L’atelier et le cours de Dessin de l’ÉSAVL-ARBAL

organisent une exposition autour de son

workshop Marcel Berlanger

Dans le cadre de la Semaine blanche, et leur workshop Marcel Berlanger, l’atelier et le cours de Dessin, et ses enseignants, Manuel Falcata, Benoît Félix, Nicolas Kozakis et Jean-Louis Micha, proposeront une exposition des travaux réalisés par les étudiants du workshop.
En effet, dans le cadre de la Semaine blanche, les cours de Dessin et l’atelier de Dessin (de l’Option de Dessin) de l’ÉSAVL-ARBAL, en partenariat avec La Cambre, et son atelier de Dessin, ont organisé un grand module de formation : Workshop Dessin le crible, animé par Marcel Berlanger, ouvert aux étudiants de La Cambre (Option en Dessin), et aux étudiants de l’ÉSAVL-ARBAL.
Les travaux des étudiants constituent ainsi l’exposition organisée à la Salle 7 de l’ÉSAVL-ARBAL, le ven­dredi 26 jan­vier 2018, à partir de 16 h.

image001-600(80)

WORKSHOP/EXPOSITION

janvier 2018

L’atelier de Sculpture de l’ÉSAVL-ARBAL

propose une exposition à visée

transdisciplinaire sur la lumière et l’espace

Dans le cadre de la Semaine blanche, édition 2018, qui s’est tenue du 22 au 31 jan­vier 2018, l’atelier de Sculpture de l’ÉSAVL-ARBAL (professeur Daria Caterina) a proposé un atelier d’artiste interdisciplinaire, La lumière et l’espace. Le sculp­teur et la trans­dis­ci­pli­nar­ité, animé par Rocco Raone et Jonathan Voleppe, enseignants au sein même de l’atelier.
Les travaux de workshop, réalisés par les participants que sont, pour l’atelier de Gravure, Roberta Damianaki, et l’atelier de Sculpture, Jan Classen, Elena Della Corna et Denise Montresor, aboutissent à une exposition, ce 27 janvier 2018, rue de la Belle Jar­dinière, Liège, à partir de 18 h 30. Voir l’affiche de la manifestation.
Quelques images de ce workshop sont à présents consultables sur le site de l’atelier de Sculpture. Une bonne occasion de découvrir ce site, qui s’enrichit d’année en année.

Capture-01-600x341-530(80)

201801-ECOBIOGRAPHY-MAGDA-ACADEV-NEWSLETTER-530(80)

CONFÉRENCE/RENCONTRE

janvier 2018

Magda Amarioraei, diplômée de l’ÉSAVL-ARBAL,

expose au sein de la Galerie des beaux-arts

Après plusieurs formations artistiques, dont un Master en Peinture à l’ÉSAVL-ARBAL (2011), Magda Amarioarei (site personnel) propose un bilan de son parcours artistique d’une petite dizaine d’années, à la Galerie des beaux-arts. Anciennement Cercle des beaux-arts, elle est passée sous ce nouveau nom depuis qu’elle est gérée un moitié de l’année par l’ÉSAVL-ARBAL.
Cette exposition monographique, Ecobiographie, se déroule du 18 janvier au 3 février 2018. De 20 pages, un catalogue, édité par l’ÉSAVL-ARBAL, accompagne cette exposition. Il contient de multiples reproductions picturales, et un texte introductif d’André Delalleau. Extrait :
« Elle peint, c’est indéniable.
Une obstination.
Le résultat est coloré, fluide, les formes baroques évoquent la nature des rivières ou des nuages, des flots, des sous-bois, des structures et rhizomes organiques (…).
L’observation se prolonge, l’évocation de ce monde réel ou féérique s’embrume. La peinture devient autonome. Des lignes, des surfaces créent des espaces abstraits et brisés, non naturalistes. Elle est ambiguë, douce et violente, sensible, quoiqu’insécurisante.
Dois-je regarder abstrait ou me raconter des histoires d’elles ayant suivi l’artiste, de sa Roumanie natale jusqu’à nos contrées, enfuies de leurs contes ancestraux et surgissant de ces brindilles et lichens ? »

201802-BIP-ACADEV-NEWSLETTER-530(80)

EXPOSITION

février 2018

La Galerie des beaux-arts (ÉSAVL-ARBAL)

expose dans le cadre de la Biennale de l’image

possible 2018 « Ni ceci, ni cela »

Nouvelle exposition pour la Galerie des beaux-arts, le nouvel espace d’exposition de l’ÉSAVL-ARBAL, présenté à cette page. Cette fois-ci en collaboration avec la Biennal de l’image possible (Liège).
L’ÉSAVL-ARBAL est en effet partenaire de cette manifestation de l’image sous toute ces formes contemporaines à caractère internationale, une des plus importante en matière d’arts plastiques de Liège. Une des participations de l’ÉSAVL-ARBAL consiste à proposer via sa Galerie des beaux-arts un exposition de deux diplômés en Peinture : João Costa Leal et Charles-Henry Sommelette. Intitulée Ni ceci, ni cela, elle est la première exposition d’envergure pour João Costa Leal.
Comme à son habitude, l’ÉSAVL-ARBAL accompagne cette exposition d’un catalogue. Extrait des de 16 p. :

« João Costa Leal est un artiste en reconversion qui course les limites de la transcendance. Les souterrains dans lesquels il architecte de transpercer la versalité de ses rapports de forme, cherchant le vide esthétique, sont des morceaux tombés de ses ailes. La peinture, le point de contact. João boit des pierre. Ses installations représentent des tentatives d’être mis à nu et de comprendre, entendez par là prendre avec, le chemin vers l’autre – du bout des doigts, l’enfance entre les mains : La vie sans but, ce grand soleil brûlant. Le vol perdu de l’oiseau toujours étranger.

On n’enterre par les arbres qui tombent. L’état de grâce nous est définitivement aveugle. Une marchandise. Nos larmes sont sèches comme dans une Formule 1. »

« Charles-Henry Sommelette est un jeune peinture (1984) ardennais, qui considère justement que ses plus belles sources d’inspirations sont dans l’univers qui l’entoure. Qu’il s’agisse de peintures sur toiles de petit format ou de très grands fusains sur papier, la nature est là, présente révélant des blessures urbaines et toutes porteuses de ce “rumble” lynchien qui rend son travail si porteur de transcendance. La banalité des choses se pare dans son travail d’un sens du sacré qui nous ramène à un panthéisme primitif. » Michel Dubois.

Vernissage ce vendredi 16 février 2018, à partir de 19 h. Exposition accessible du 17 février au 1 avril.
Cette exposition est organisée en collaboration avec le Centre culturel les Chiroux, organisateur de la Biennal de l’image possible.