École Supérieure des Arts de la Ville de Liège > Cursus > Ateliers >

Dessin

Présentation de l'Option en Dessin
L’Option en Dessin ne comporte à ce jour qu’un Master 120 crédits (pas de Bachelier ni de Master 60 crédits donc).
Ne pas confondre Dessin / atelier (correspondant à l’Atelier de dessin) et le cours de Dessin / dessin et moyens d’expression.

Le Master en Dessin est en co-organisé avec l’Option en Dessin de l’École Nationale Supé­rieure des Arts Visuels de La Cambre (Bruxelles), modules, séminaires et workshops communs.

Depuis l’origine d’une première trace qui fait signe, jusqu’aux figures de la représentation les plus accomplies, le dessin déploie le champ d’une image dans laquelle les marques du travail n’auraient pas disparu. Le dessin n’efface pas ses traces ? En contrepoint de la visibilité qu’un dessin nous montre, c’est ainsi l’espace d’une lisibilité qui s’y ouvre : la lisibilité des événements successifs que constitue l’enchaînement des tracés qui mènent vers tel résultat fini. Forme finie que le tracé qui mène jusqu’à elle continuerait à travailler infiniment ? L’espace de cette question, c’est avec le minimum d’un crayon et d’une feuille de papier, voire, s’il ne reste vraiment plus rien, d’une pierre ou d’un morceau de bois brûlé qu’on frotterait sur un mur, qu’il s’ouvre. Le dessin, c’est ainsi aussi la question d’une pratique de l’art qui pourrait se satisfaire de moyens pauvres. La création artistique à portée de main ? Ce minimum nécessaire à pouvoir laisser trace, à pouvoir faire art malgré tout, ancrent depuis toujours – dans les contextes politiques répressifs, ou bien de crise, comme aujourd’hui – mais on pourrait ajouter : dans les contextes physiques rudes, tels que celui des grottes dans lesquelles s’enfonçaient les hommes préhistoriques – la pratique du dessin du côté d’une affirmation de liberté. Est-ce là, l’une des raisons du succès du dessin aujourd’hui ? Foires et musées consacrés au dessin fleurissent. La particularité du dessin dans le champ de la production de l’art actuel est peut-être aussi le paradoxe d’une discipline reconnue pour elle-même, en même temps qu’elle paraît concerner toutes les autres. Marge, donc, le dessin, autour de laquelle s’ouvre le champ d’une interdisciplinarité essentielle. Pratique artistique peut-être la plus intime, là où elle serait parente de la danse, de la performance et du work in progress, le dessin, touche, au-delà de l’image, à l’autre extrémité, comme dessein ou comme concept, au signe, au storyboard, au design, à l’architecture, voire à la production industrielle. Pratique intimement politique de par l’indépendance de ses moyens, qu’elle affiche face aux injonctions de la société de consommation, le dessin est ainsi aussi le champ d’une pensée critique. Quel que soit le choix pour un Master, Spécialisé, Didactique ou Approfondi, nous donnons ce champ de réflexion comme cadre à nos étudiants pour le développement de leur singularité artistique dans le dessin et à partir du dessin en interdépendance aux cours et ateliers proposés.
Si le dessin concerne toutes les pratiques artistiques (comme dessein, idée qu’on développe sur un morceau de papier, esquisse préalable), il constitue aussi une discipline artistique à part entière. L’usage de moyens pauvres caractérise ce champ de la création. Le dessin nous a, d’autre part, avant qu’on ne l’envisage comme pratique artistique, tous concernés: dans l’enfance; et les premières images des grottes de la préhistoire étaient des dessins. Forme première, donc, de l’expression, liée au surgissement de l’idée, qui met en jeu la trace, quand celle-ci relève tantôt du signe, de l’image, ou bien de la matérialité réelle du geste qui l’a engendrée, le dessin est le champ d’une pratique à la fois intime et critique.
Champ autonome, mais au carrefour d’une interdisciplinarité essentielle, la pratique du dessin connaît, en outre, de nombreux prolongements au sein des autres disciplines artistiques qu’il concerne.
Objectifs et moyens
L’Option en Dessin en Master soutient les étudiants dans une recherche qui engage le dessin dans une acceptation large. Le dessin peut y être développé comme pratique stricte, mais questionné aussi au travers de pratiques connexes via lesquelles sa recherche se prolongerait.
L’étudiant développe sa démarche et argumente ses projets en se nourrissant de sources du monde de l’art et autres références liées aux préoccupations historiques, sociales, politiques et culturelles. Le cours est individualisé, mais chaque étudiant considère l’Atelier comme un laboratoire et un lieu d’échange collectif. L’étudiant acquière une autonomie artistique et des connaissances approfondies qui aiguise sa pensée critique.
L’Atelier s’élabore autour d’un enseignement qui soigne les connexions avec les autres options, cours artistiques, transdisciplinaires et théoriques ainsi que workshops et séminaires à l’ÉSAVL-ARBAL et à La Cambre.
Les étudiants trouveront au sein de ce cadre que nous leur donnons, un soutien qui leur permettra de développer leur singularité artistique tout en la confrontant au contexte artistique, politique et social dans lequel celle-ci sera amenée à s’épanouir.

En construction.


Objectif

L’épreuve d’admission de l’Atelier de Dessin a pour objectif de vérifier si le candidat possède les aptitudes requises à la compréhension du travail dans le domaine des arts plastiques et la motivation nécessaire pour entreprendre ces études de 2e cycle.

Description de l'épreuve d'admission pour accéder au Master en Dessin

Pour s’inscrire en Master en Dessin, entre autres, le candidat doit réussir une épreuve de dessin (plus d’informations à cette page, à l’onglet Épreuve d’admission) et une épreuve propre à l’Atelier de dessin.

• description de l’épreuve d’admission liée à l’Atelier de dessin

L’épreuve d’admission de l’atelier consiste en une présentation d’un portfolio pouvant être accompagnée d’un écrit, et d’un entretien. L’étudiant devra en outre rencontrer le professeur du cours de Soutien à l’Option (Transversalité ÉSAVL-ARBAL) et s’informer des modalités de l’épreuve propre au cours choisi.

• modalité d’organisation de l’épreuve d’admission liée à l’Atelier de dessin

En construction.

Règlement organisant les épreuves d'admission

Une partie des informations précédentes provient du Règlement particulier des études (RPE). Pour des précisions complémentaires, veuillez vous y référer :

- Règlement particulier des études (RPE) : 1re partie : De l’épreuve d’admission (version mars 2014)


professeur

professeur

Benoît FÉLIX

Nicolas KOZAKIS


En construction.